Que faire à Buenos Aires quand il pleut ?

0
météo Buenos Aires

Puerto Madero sous un temps maussade

Pas facile de découvrir une ville sous de fortes averses, surtout quand on n’a ni k-way, ni parapluie. Pour éviter que vos chaussures ne prennent l’eau (et parce qu’on est mieux au sec), nous vous envoyons une bouée de sauvetage avec plein de bons plans. Ainsi, vous pourrez profiter d’une visite de Buenos Aires sous la pluie.

El Ateneo, une librairie dans un théâtre

Situé au 1860 de l’Avenida Santa Fe dans le quartier de Recoleta, El Ateneo est une librairie qui a été aménagée dans un ancien théâtre avec des balcons aux moulures dorées. Le large rideau rouge trône encore sur la scène. Une curiosité qui attire aussi bien les portenos que les visiteurs. 700 000 références sont dispersés sur les étagères tandis que des fauteuils vous invitent à un moment paisible de lecture.

El Ateneo Grand Splendid

Macba, Malba ou Mamba ?

Appeler les musées d’art par les initiales, c’est moderne ! Comme à New York où on trouve le MoMA et le MoCCA, Buenos Aires s’est prêté à cet exercice. Néanmoins, cela peut s’avérer très contraignant, surtout quand il y en a beaucoup. Il y a de quoi se mélanger les pinceaux. Un comble pour les amateurs de peinture !

Le Malba est le musée d’art latino-américain, situé à proximité du Bosques de Palermo. On y découvre des oeuvres modernistes et impressionnistes des peintres Xul Solar et Botero. Quelques tableaux du Cubiste Français Fernand Léger prennent place dans l’exposition permanente. Il y a même une cinémathèque.

Le musée d'art latinoaméricain de Buenos Aires

Un petit tour au Malba !

A San Telmo, deux grands musées occupent l’avenue San Juan. Le Mamba, au 350, est le musée d’art moderne. Il a été aménagé en 1986 dans une ancienne fabrique de tabac (datant de 1918). En tout, c’est près de 7 000 oeuvres de l’art argentin qui sont exposés dans 3000m². Parmi les peintres argentins reconnus, Romulo Maccio, Emilio Pettoruti. Il y a également des artistes internationaux comme Kandinsky et Picasso.

Situé au numéro 328, le Macba est le musée d’art contemporain. Sa grande devanture de verre offre un contraste saisissant dans le quartier très populaire de San Telmo. Inauguré en 2012 à l’initiative du collectionneur Aldo Rubino, il comprend des oeuvres toute plus décalées les unes que les autres

La fondation Proa

La fondation Proa est un centre d’art privé situé dans le quartier sensible de la Boca. On y retrouve une librairie, des expositions d’art contemporain et des projections d’oeuvres cinématographique. Et comme c’est un endroit branché, il y a même un toit-terrasse (les gens cools disent rooftop). On peut y manger, y siroter un cocktail (ou une Quilmes !) avec un superbe panorama sur le port de la Boca et la Bombonera, le stade mythique où évolua le grand Diego Armando Maradona. Oui, en Argentine, le football est un art !

Boca Junior et la Bombonera

Le Stade de la Bombonera, vue depuis la terrasse de la Fondation Proa

Session shopping ?

L’Argentine n’est pas reconnue comme étant une destination shopping, bien au contraire. Cependant, pour les aficionados du lèche-vitrine, allez faire un tour du côté des sublimes Galerias Pacifico qui ont été inspirés du Bon Marché à Paris. Sa façade et sa couple sont à couper le souffle. Si vous êtes du côté de Balvanera, optez plutôt pour le très iconique Abasto Shopping.

Une parrilla pour dîner

Ojo de bife, bife de chorizo, tira de asado sont autant de morceaux de viandes différents qu’il faudra tester en Argentine. Pour votre ligne, on vous conseille tout de même de commander quelques verduras (légumes). Sinon, n’hésitez pas à commander un ou deux empanadas en entrée pour vous mettre en appétit. Les meilleurs sont au poulet (pollo) et à la viande (carne picante). Si vous cherchez une bonne table, ciblez La Cabrera, el Lo de Jesus et le Don Julio à Palermo. A San Telmo, le Desnivel est un boui-boui fort sympathique. On a un faible aussi pour El Gran Mosquito dans le quartier excentré de Caballito.

Une soirée dans une milonga

Découvrir le tango argentin dans une milonga fait partie des activités incontournables à Buenos Aires. On vous propose le Club Independencia ou le Dandi, situés dans le quartier de San Telmo, ou le Beso à Balvanera.


Est-ce qu’il pleut beaucoup à Buenos Aires ?

On recense 119 jours de pluie en moyenne par an (soit environ 1260 mm d’eau) selon le service météorologique national. D’autres sources (les agences touristiques) sont moins alarmantes. Pour vous donner un ordre d’idée, Paris, c’est 111 jours de pluie et 637 mm selon Météo France. A Londres, 109 jours de pluie et 557 mm selon l’organisme officiel Met Office (on a du mal à le croire !). Bien évidemment, tout ceci n’est pas une science exacte.

Quand est-ce qu’il pleut à Buenos Aires ?

C’est en janvier, février (en été !) que vous aurez le plus de chances d’être douché (env. 135 mm d’eau). Avril et Octobre sont d’autres mois pluvieux avec une moyenne de respectivement 130 mm et 126 mm. A l’inverse, c’est en juin qu’il tombe le moins de gouttes (60 mm en moyenne).

Lexique du « petit mouillé »

  • la pluie :  la lluvia (prononcez « chouvia »)
  • un parapluie : un paragua
Que faire à Buenos Aires quand il pleut ?
Notez cet article
Partager

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.