Une escapade dans le quartier d’Arashiyama à Kyoto

0

Voyage dans la bambouseraie d'Arashiyama

Par Antoine Legastelois

Arashiyama se situe à l’ouest de la ville de Kyôto. Célèbre pour la beauté de ses paysages et de ses montagnes, c’est une visite incontournable pour toute personne se rendant dans l’ancienne capitale impériale, notamment en automne lorsque les arbres se parent de leur tenue d’or et de rouille.

Le moyen le plus aisé pour se rendre à Arashiyama demeure le petit train urbain nommé Randen Tram Line, «Randen», étant la contraction de «Arashiyama» et de «train». Empruntez-le à son terminus, la gare de Shijo Omiya eki, située sur la grande avenue Shijo. Il vous mènera à Arashiyama. Au revoir urbanité, bonjour nature resplendissante.

D’ailleurs, c’est au cœur de cette nature que nous vous invitons à commencer votre périple. Dirigez-vous vers le sud et empruntez le pont Togetsukyô – à la belle structure en bois – qui vous mènera de l’autre côté de la rive au «parc du singe». Ce parc est édifié au sommet de la montagne Iwata (20 minutes de marche) où vous pourrez vous abreuver de verdure, admirer les primates qui y ont élu domicile, et même contempler au loin le cœur de Kyôto.

singe sur la montagne iwata

Singe au sommet de la montagne Iwata ©Richard Fisher

Réempruntez le pont et dirigez-vous cette fois au nord-ouest jusqu’au temple Tenryû-ji de la branche du bouddhisme zen dit «Rinzai». C’est le premier des Cinq Grands Temples de Kyôto et il est également inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Découvrez la flamboyante bambouseraie d’Arashiyama

Il est grand temps à présent de s’enivrer de l’atmosphère très onirique de la célèbre bambouseraie d’Arashiyama. Pour cela, dirigez-vous de nouveau un peu plus au nord. De son vrai nom «la forêt de bambous géants de Sagano», cet endroit improbable peut être traversé dans toute sa largeur (soit environ 500 mètres) par un sentier prévu à cet effet. Paradis des photographes et des poètes, la bambouseraie est néanmoins victime de son succès. Délicat en effet d’obtenir une belle image ou de trouver l’inspiration avec une telle foule de visiteurs !

sentier traversant la bambouseraie d'Arashiyama

La bambouseraie d’Arashiyama ©IntoTh3Rainbow

Traversez ensuite la voie ferrée au nord et continuez votre ballade jusqu’au temple Jôjakkô-ji. Fondé à la fin du XVIe siècle et situé à flanc de montagne, il offre un spectacle somptueux en automne. Admirez notamment la pagode et imprégniez-vous de l’atmosphère si spéciale en raison notamment de la mousse qui nappe l’ensemble des environs.

le temple Jojakko-ji

Le temple Jôjakkô-ji ©Lost in Heart

Déambulez dans la rue préservée Saga Toriimoto

En mal d’un Japon éternel, continuons d’évoluer au nord pour nous rendre cette fois à Saga Toriimoto. Cette rue nous fait revivre le Japon d’autrefois, avec ses maisons de bois traditionnelles. Vous n’échapperez pas aux boutiques de souvenirs, mais l’authenticité demeure toutefois. La ruelle s’achève par la présence d’un très beau torii, les fameuses portes shintô.

la rue authentique Saga Toriimoto

La rue Saga Toriimoto ©Kyoto Picture

Ne manquez pas, non loin de là, le temple Adashino Nenbutsu-ji, un très beau temple bouddhiste qui possède la particularité d’accueillir 8 000 statues bouddhiques, disposées chacune comme la représentation de défunts.

Vous l’aurez compris, Arashiyama est un incontournable lors d’un séjour à Kyôto ; et y consacrer la journée entière n’est pas un luxe tant il y a de beautés à voir et à ressentir.

Vivre le Japon est spécialiste des voyages au pays du soleil levant depuis plus de 35 ans. Les experts de l’agence vous proposent des séjours sur-mesure qui s’adaptent à vos envies tout en garantissant une immersion dans la culture nippone.

Photo à la une : ©Takashi Hososhima

Japon : une escapade à Nara

Une escapade dans le quartier d’Arashiyama à Kyoto
5 (100%) 2 votes
Partager

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.