Japon : une escapade à Nara

1

itineraire pour la visite de Nara au Japon

Par Alexandre Barbe

Visiter Nara, capitale impériale du Japon au VIIIe siècle, est une étape incontournable pour qui aime la culture traditionnelle nippone. On peut y visiter des édifices datant de l’époque médiévale. Facilement accessible depuis Osaka ou Kyoto, elle représente à n’en pas douter une excursion idéale pour une journée ou deux. Une destination idéale le temps d’un weekend en somme !

Le parc de Nara

Au sortir de la gare, direction le parc de Nara. C’est dans ce vaste espace ouvert que vous trouverez la plupart des monuments historiques, mais aussi les fameux daims qui se baladent en liberté dans la ville. Sur le chemin, des vendeurs ambulants proposent des shika-senbei (biscuits pour daims) pour une poignée de yen. Attention, les cervidés sont incroyablement gourmands !

les daims dans le parc de Nara au Japon

Les daims de Nara

Le temple Todai-ji

C’est le temple le plus connu de Nara, car on trouve en son sein un Bouddha géant, le plus grand du monde réalisé en bronze (250 tonnes pour 18m de haut). La structure détient elle aussi un record, celui de plus grande construction en bois du monde. Les jardins sont aussi très apaisants. Le tout dégage une énergie vraiment particulière. Inutile de préciser que ce complexe est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Todai-Ji temple bouddhique à Nara

Todai-Ji

Le sanctuaire de Kasuga Taisha

Ce sanctuaire shintô est célèbre de par le monde. Sa particularité ? Les 3 000 lanternes qui se succèdent sur le chemin menant à l’édifice. Le vermillon de ses bâtiments se détache superbement dans la végétation alentour. Un spectacle envoûtant. Établi en 768 et reconstruit plusieurs fois au cours des siècles, c’est le mausolée de la famille Fujiwara, lignée emblématique de l’Histoire du Japon.

Kasuga, le sanctuaire shinto de Nara

Kasuga Taisha

Le temple Kofuku-ji

Bâti pour la première fois en 669 pour la puissante famille Fujiwara, cet extraordinaire ensemble de temples bouddhistes a connu une histoire fort mouvementée. En effet, il a souffert successivement d’incendies, de nombreuses batailles et même de la foudre. Ses bâtiments, au nombre de 175 à l’apogée de sa gloire (!), ont aujourd’hui été réduits de manière drastique. On y trouve tout de même des pagodes, datant du XVe siècle, et même une du XIIe siècle, classée comme Trésor National.

Kofuku-Ji, temple bouddhiste à Nara au Japon

Kofuku-Ji

Naramachi

C’est sous ce nom qu’est désigné le vieux quartier marchand de Nara. Dans son dédale de ruelles pittoresques, on y trouve encore quelques maisons en bois du XIXe siècle (les célèbres machiya), pour une plongée dans le passé. C’est également un lieu où se concentrent boutiques de souvenirs, restaurants mais aussi musées, dont le Shiryôkan, qui expose pièces de monnaie, porcelaines et autres objets représentatifs du riche patrimoine culturel de Nara.

Vivre le Japon est spécialiste des voyages au pays du soleil levant depuis plus de 30 ans. L’agence vous aide à organiser votre séjour sur place selon vos envies.

Japon : une escapade à Nara
5 (100%) 1 vote
Partager

Un commentaire

  1. Pingback: A la découverte de la bambouseraie d'Arashiyama

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.