Préparer son PVT au Japon : conseils et retours d’expérience de Lucie

0

lucie partie en pvt japon

Vous vous souvenez de Lucie ? Mais si, rappelez-vous elle est partie en PVT Argentine, découvrir le maté, le house sitting et la langue espagnole bien sûr. Et bien cette année, elle est repartie mais au Japon cette fois ! Un rêve d’enfant qui se réalise pour la grande voyageuse. Découvrez comment obtenir le PVT Japon à travers les astuces et les bons conseils de Lucie !

Ça y est, c’est décidé, vous partez en PVT Japon pour y vivre tous vos rêves les plus fous. Manga, sushis, culture traditionnelle, paysages extraordinaires, arts martiaux… Vous avez rêvé de ce pays depuis des années et c’est maintenant possible d’y vivre pour un an. Ne manquez pas cette occasion d’une vie !

Toutefois, parmi tous les Permis Vacances Travail disponibles, le Japon n’est pas la destination la plus facile pour de nombreuses raisons (choc culturel, prix de la vie sur place, etc.) et il faut bien préparer son PVT, administrativement, économiquement et mentalement parlant. Ne faites pas comme moi, préparez-vous bien car la chute peut parfois être douloureuse !

Économisez avant de vous lancer

Pour la demande de PVT Japon, on vous demandera un justificatif bancaire prouvant que vous avez 3100€ minimum sur votre compte, une fois le billet aller-retour acheté (il faut que l’achat apparaisse sur votre relevé de compte et que le billet aller soit à six mois, avec un retour modifiable). Vous pouvez partir avec un aller simple pour le Japon, mais dans ce cas-là vous devrez justifier de 4500€ minimum sur votre compte (sans vérification du billet d’avion cette fois-ci). Il s’agit d’un montant minimum et c’est mieux d’avoir un peu plus, sauf si vous avez réalisé un programme-budget béton.

J’avais pour ma part environ 5000 € sur mon compte et un programme/budget béton et c’est très bien passé. Ils ne font pas cela pour vous embêter. La vie au Japon coûte très cher et j’ai vu mes économies fondre au soleil en trois mois de voyage, alors économisez le plus possible !

Acheter les billets d’avion

En fonction du budget et de la formule choisie, vous devez acheter votre billet d’avion avant la présentation du dossier ou après en formule aller simple. Il est tout de même mieux d’acheter ses billets à l’avance pour bénéficier des meilleurs prix. Vous avez des vols directs depuis Paris ou avec une escale, à partir de 500€ aller-retour, en fonction de la saison et de quand vous achetez vos billets.

Je m’y prends très souvent à la dernière minute et je me fais souvent avoir ! Cette fois-ci, j’ai trouvé un aller-retour à trois mois d’intervalle Paris-Osaka pour 500€ avec une escale à Helsinki à l’aller et à Tokyo et Londres au retour.

Constituer son dossier

C’est sans doute la partie la plus ennuyeuse et compliquée de la demande de PVT Japon, mais une fois que ce sera fait, vous serez soulagés ! Toutes les démarches et conditions mises à jour pour la demande de PVT se trouvent sur le site de l’ambassade du Japon.

Il vous faudra les documents suivants :

  • un formulaire de demande de visa complété
  • une photographie d’identité
  • votre passeport en cours de validité (ainsi qu’une photocopie)
  • un justificatif financier
  • une lettre de motivation rédigée en Français
  • un certificat médical de bonne santé
  • un CV
  • un programme détaillé de votre séjour sur l’année, incluant obligatoirement vos activités et votre budget mensuel sur plusieurs pages

À noter que le but du PVT au Japon est principalement touristique et non pour le travail ou les études et vous ne devez pas baser votre budget sur plus de 20h de travail par semaine.

Si monter ce dossier peut être effrayant, il faut au final une journée entière à bien se concentrer dessus pour produire la lettre de motivation, le programme et le CV si vous avez déjà votre projet en tête et connaissez un peu le Japon. Sinon, prenez le temps de réfléchir et de construire votre projet. Il y a plein de petites choses que l’ambassade n’aime pas voir dans une demande (naïveté par rapport au Japon, PVT pour rejoindre un ou une petit(e) ami(e), trop de travail, un projet basé que sur du wwoofing, etc.) donc faites attention à bien réfléchir à votre projet. 

transports en commun au japon

Déposer sa demande à l’ambassade du Japon ou au consulat référent

En fonction de votre lieu de résidence, vous déposerez votre demande à l’ambassade du Japon à Paris ou à votre consulat référent. Vérifiez bien sur le site où doit se faire votre demande. La demande se fait obligatoirement en personne. Pensez à bien amener votre dossier complet, les photocopies nécessaires et votre passeport. La personne qui réceptionnera votre dossier va vérifier que tout est ordre, en regardant bien votre programme, votre CV et le justificatif financier. Elle vous dira s’il y a des choses à changer sur le moment. Votre dossier est ensuite envoyé en commission pour 15-20 minutes et vous aurez la réponse dans la foulée. Si c’est accepté, vous devrez revenir sous trois à cinq jours ouvrés pour récupérer votre passeport avec le visa apposé à l’intérieur.

Arrivez tôt avant l’ouverture à l’ambassade, histoire de ne pas trop faire la queue et d’être fixé rapidement et prévoyez de revenir ou de rester plusieurs jours sur place pour récupérer votre passeport.

Prendre son assurance PVT

Votre visa est accepté, vous partez bientôt, il est temps de souscrire à une assurance voyage qui vous couvrira pour votre PVT ainsi que si vous faites des excursions en Corée ou à Taiwan par exemple. J’ai choisi Chapka car vous n’avez pas besoin de souscrire la sécurité sociale locale et vous êtes remboursés intégralement pour tous vos soins de santé sur place, ce qui n’est pas forcément le cas avec d’autres assurances.

Je n’ai pas encore testé le système de soins japonais et j’espère éviter pour le reste de mon PVT 😊

À ne pas oublier avant de partir

  • prendre une carte bleue sans frais pour l’international
  • se renseigner sur les transferts d’argent entre le Japon et la France
  • se renseigner sur le travail et les logements sur place
  • faire sa valise pour un an
  • prendre les médicaments nécessaires pour l’année
  • payer ses impôts
  • faire des procurations
  • prendre des contacts
  • en apprendre plus sur le pays
  • résilier ses contrats en cours (téléphone, assurance, etc…)

magasin au japon

À l’arrivée au Japon

Pensez bien à préciser au douanier que vous avez un PVT. Il appliquera votre autocollant de séjour pour un an (vous avez le droit de sortir et rentrer dans le pays autant de fois que vous le souhaitez en remplissant bien le Re-entry Permit à l’aéroport à chaque fois) et votre aventure pourra commencer. Vous avez normalement 15 jours pour déclarer votre lieu de résidence à la mairie. Ensuite, les formalités au Japon sont compliquées : téléphone, banque, etc., mais une fois que c’est fait, vous serez bien tranquille et prêts à vivre votre année.

Je n’étais pas au courant de toutes les démarches obligatoires à faire à l’arrivée, puisque lors de mon PVT en Argentine, il n’y avait rien de tout cela obligatoire. Pensez bien à vous renseigner à l’avance pour ne pas tomber des nues comme moi et pour vous organiser. Certaines démarches sont aussi compliquées sans parler anglais, surtout hors de Tokyo, mais ce n’est pas insurmontable et ça fait partie de l’expérience !

Bon PVT au Japon et qui sait, on se croisera peut-être à Tokyo ?

Préparer son PVT au Japon : conseils et retours d’expérience de Lucie
4.7 (93.33%) 3 votes
Partager

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.