Melbourne comme si vous y étiez grâce à Aurore et Edward !

0

que faire a Melbourne ?

Ils sont mariés depuis peu mais vivent ensemble depuis déjà onze ans. Eux, ce sont Aurore et Edward, un sympathique couple qui a décidé sur un coup de tête de quitter la vie parisienne afin de s’installer à Melbourne. Pour ce faire, ils ont obtenu des visas Working Holiday.

Avant de partir, Aurore travaillait dans la communication et le marketing dans le domaine touristique. Quant à Edward, il était conseiller voyage au sein d’un tour-opérateur spécialisé sur l’Asie. Globetrotteurs, ils ont écumé l’Asie : Taiwan où ils ont vécu plusieurs mois, la Chine, la Thaïlande, les Philippines, le Cambodge, la Corée du Sud, l’Indonésie, le Japon. Désormais, ils découvrent la plus grande île au monde…l’Australie. Ils racontent leurs péripéties sur leur blog Toujours Aussie.

Comme ils sont habitués à travailler dans le noir -vous comprendrez pourquoi très vite- on a suivi le duo les yeux fermés, et sans crainte  pour découvrir quoi faire à Melbourne !

Pourquoi avez-vous décidé de vous installer à Melbourne ?

Fatigués de la vie parisienne, nous avions besoin d’assouvir notre soif de vie à l’étranger une dernière fois avant de fonder une famille. Nous avons fait le choix de quitter nos emplois, notre studio douillet de Montreuil et avons pris la décision de partir pour l’Australie. Un coup de tête, peut-être, mais nous ressentions le besoin de nous « bousculer », de changer quelque chose dans nos vies. Nous avons hésité entre Melbourne et Sydney et, conseillé par des amis experts de la destination, Melbourne semblait une évidence. Ses ruelles cachées, son esprit bohème et décalé, son indépendance et sa vie underground, sa proximité de la mer, tout semblait nous séduire. Nous avons donc pris nos billets et sommes arrivés le 13 septembre à l’aéroport international de Melbourne.

Est-ce facile de trouver du travail à Melbourne ?

Arriver en septembre n’est peut-être pas le plus facile car l’hiver bat son plein. La ville se vide de ses habitants et de ses touristes, les restaurants et cafés recherchent moins de personnels. Nous avons écumé de nombreux établissements armés de nos CV, et sans cesse la même réponse : « revenez plus tard, vers octobre ou novembre… ». Nous y sommes allés au culot en écrivant un message à une entreprise franco-australienne dont nous observions l’activité en ville. On a été pris en casual pour quelques shifts, nous avons pu ici réaliser un objectif que nous nourrissions depuis quelques années, celui de travailler ensemble.

Nous n’avions aucune attente en arrivant ici, juste trouver un petit job et continuer la seconde partie du PVT en voyageant à travers l’Australie. Il faut être honnête et avouer que notre recherche a été difficile et un peu déconcertante. Malgré notre bon niveau d’anglais, la recherche de travail est de plus en plus difficile dans des centres urbains tels que Melbourne. La compétition est rude et parfois nous observions des backpackers faire la même promenade, CV à la main. De quoi nous décourager !

street art a Melbourne

Comme pour toute aventure, il faut aller au bout, pousser les bonnes portes. C’est au moment où on s’y attendait le moins que la chance nous a sourit. Nous avons trouvé une annonce sur un des groupes Facebook pour un VIE (Volontariat International d’Entreprise) pour l’ouverture et la gestion d’un restaurant français dont les fiches de poste correspondaient totalement à nos profils. Ni une, ni deux, le processus était en marche pour tenter de rejoindre l’équipe du restaurant.

L’entreprise Dans le Noir? a développé un concept original ; celui de dîner dans l’obscurité absolue, guidé et servi par des personnes non-voyantes. Après le succès rencontré à Paris, le concept s’est exporté au-delà des frontières françaises : Londres, Barcelone, Madrid, Saint-Pétersbourg, Auckland et maintenant Melbourne ! Nous avons l’immense chance d’intégrer en binôme l’équipe Dans le Noir? pour une très belle aventure en ce début d’année 2018. Comme quoi, on ne sait jamais de quoi l’avenir est fait, nous qui pensions rester quelques mois tout au plus sur Melbourne, nous voilà partis pour un peu plus longtemps !

On dit de Melbourne qu’elle est une ville pour vivre plutôt qu’une ville à visiter. Êtes-vous d’accord avec cela ?

Non ! Elle est si agréable à vivre qu’elle mérite d’être visitée ! Même si Melbourne a été élue pour la septième année consécutive « ville la plus agréable du monde », se basant sur des critères sociaux, de sécurité, de niveau de vie, il n’en reste pas moins que son histoire est passionnante quoique très récente. Nous ne nous lassons pas de découvrir ses moindres recoins, ses ruelles artistiques, ses festivals culinaires qui pullulent, ses incroyables couchers de soleil et sa nature omniprésente. À aucun moment nous ne nous sommes sentis étrangers, nous avons tout de suite adopté les codes de la ville et nous nous sentons « chez nous ». Y vivre est une chance, mais la visiter est obligatoire !

Quels sont les meilleurs quartiers de Melbourne pour une balade culturelle ?

Plusieurs balades sont accessibles depuis le CBD, Central Business District, et il y en a pour tous les goûts !

Nous adorons le Melbourne historique, celui qui relate l’histoire de la construction de cette ville. La fulgurance et l’explosion qu’elle a connue dès les années 1850. Nous aimons nous balader sous l’énorme coupole de la State Library, ou admirer la façade colorée de la gare de Flinders Street. Dénicher chaque secret derrière les façades des buildings historiques, reconnaître les traits inspirés d’un immeuble de Chicago (Manchester Unit Building) ou encore contempler la Cathédrale Saint-Paul, toute en finesse et en pointe.

immeubles a Melbourne

Melbourne se découvre petit à petit, elle est secrète. La structuration de la ville en quadrillage a permis l’émergence des petites alleys ou lanes cachées. Des ruelles entières dédiées à la restauration où des tables invitent les clients à s’y restaurer (Desgraves Lane). Certaines lanes sont aussi dédiées au street art. Parmi nos fétiches, Pesgraves Lane qui est le haut-lieu du framing (cette technique d’encadrement des œuvres de street-art) ; la AC-DC Lane où la fresque de Makatron et celle de Steen Jones symbolisent à elles-seules l’esprit de Melbourne. Parler de Melbourne sans citer le street-art c’est comme parler de Paris sans citer la Tour Eiffel. Certes, Hosier Lane est la plus connue, mais il y a tant à découvrir sur le street-art à Melbourne et ses alentours : le mur de Keith Harring sur Johnston Street, la fresque « Fitrzoy » pour le Night cat …

Avez-vous des bonnes adresses à nous conseiller ?

Commencer notre journée avec un brunch chez Humble Rays. Cette petite adresse située à quelques pas du marché du Queen Victoria est un de nos lieux fétiches. Le restaurant est un lieu de vie, ça fourmille, ça grouille. Les assiettes sont belles et délicieuses et le tout pour un tarif plus qu’abordable. Gouttez leur assiette au saumon, quinoa et purée de patate douce et buvez un soda à la rose et à la grenade.

faire un brunch a Melbourne chez Humble Rays

On met les petits plats dans les grands

Nous avons découvert récemment le restaurant participatif Lentil As Anything situé dans le couvent d’Abbotsford. Ce restaurant vegan-végétarien est une expérience à lui tout seul. Vous vous servez, et vous payez ce que vous voulez. La nourriture est délicieuse, savoureuse et change tous les jours. À chaque jour, son pays : le mardi fait honneur au pays du Soleil Levant, le mercredi est placé sous le signe de Ceylan, … Tout un programme ! Vous avez aussi la possibilité d’être volontaire pour quelques heures au sein du restaurant et au sein du couvent qui a été transformé en fondation culturelle au cours des années 70.

restaurant participatif Lentil As Anything a Melbourne

Dans le quartier de Fitzroy, sur Smith Street, nous avons notre pied-à-terre glacé à Messina. Le glacier propose des glaces d’une qualité incontestée et pour un tarif très intéressant : 6.80 AUD pour deux boules généreuses. Mention spéciale pour la White Chocolate with Hazelnut, ou la Tiramisu (avec des vrais morceaux de tiramisu !)

On aime terminer notre journée dans un des bars du Curtin House. Ce bâtiment situé sur Swanston Street est l’ancien siège du Parti Communiste Australien. Le principe est simple : à chaque étage, son bar et son ambiance. Nous nous rendons régulièrement au troisième étage, Toff In Town, pour boire une pinte glacée ! Des box sont disponibles pour les clients leur offrant un peu plus d’intimité. Des concerts sont organisés également : Fakear en décembre … Le Rooftop est l’institution de Melbourne : l’été ils organisent des projections de films en plein air.

Citez 3 choses insolites que font les habitants de Melbourne au quotidien.

Les habitants de Melbourne boivent beaucoup de café. Ici, c’est une institution, une obsession,  une véritable fierté. Ils aiment le café et le transforment en art. Des formations de barista sont organisées un peu partout dans la ville et le métier y est très bien rémunéré. Des cafés tirent leur épingle du jeu : le Duke Café par exemple avec une équipe formée sur plusieurs mois (on dit qu’une bonne formation dure entre un ou deux ans) et Market Lane lorsqu’on fait son marché au Victoria Market.

ou prendre un cafe a Melbourne ?

Les habitants de Melbourne aiment les chiens. Il arrive très régulièrement de voir des couples promener leur paire de chiens. En effet, ils semblent apprécier avoir un doublon canin. C’est très drôle et nous interpelle constamment !

Être friendly en toutes circonstances. Oui, pour nous ayant quitté la ville de Paris, ça reste insolite. Un « How you’re doing ? » quand on arrive à une caisse d’un magasin, une conversation vite enclenchée dans la rue à un feu, un personnel de la Poste qui souhaite sincèrement nous aider… plus d’une situation nous a décontenancé ici ! Et que dire du respect des interdictions : interdiction de fumer à une quinzaine de mètres d’un établissement de restauration, de traverser quand le feu est vert etc… Une véritable discipline !

Où aller pour passer un week-end détente proche de Melbourne ?

On pense que la majorité des personnes pensent de suite à la Great Ocean Road, ou à Phillip Island. Nous allons rendre un peu ses lettres de noblesse à un Parc National assez peu représenté dans la promotion de l’Etat du Victoria : Wilsons Promontory.

Situé à trois heures de route de Melbourne, le Parc National offre à ses visiteurs des vues spectaculaires, une faune et une flore à tomber et plus d’une vingtaine de sentiers de randonnées. L’espace est préservé et n’offre pas une vague touristique et tous les effets qu’on peut lui connaître.

Vous pourrez admirer kangourous, wallabies, cacatoès et les fameux wombats, ces petits marsupiaux si mignons ! Des grandes étendues de sable fin et blanc, une mer transparente mais un peu fraîche : et oui, Wilsons Promontory c’est le point le plus au sud de l’Australie !

Pour dormir, nous vous conseillons le Fish Creek Hotel, institution locale avec son architecture Art-Déco. Un must dans la région et pour un tarif battant la concurrence (80 AUD la nuit)

Parc National Wilsons Promontory

Quels sont vos projets pour la suite ?

Nous vivons pleinement notre aventure australienne pour en tirer le meilleur. Le restaurant est une opportunité inespérée et nous rend très fiers. Nous allons donc nous donner à fond dans cette nouvelle expérience afin de faire rayonner le succès du concept à Melbourne.
Nous comptons profiter également des moindres recoins de Melbourne et de l’Etat du Victoria. Nous irons découvrir d’autres territoires australiens quand nous aurons des vacances, encore plein de belles choses à voir, à découvrir, à manger et à vivre !

Découvrez les aventures d’Aurore et d’Edward sur leur blog Toujours Aussie.

Sortie du guide Melbourne l’essentiel par Chapka et les Éditions Nomades

Melbourne comme si vous y étiez grâce à Aurore et Edward !
5 (100%) 3 votes
Partager

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.