Catégorie : Australie

Découvrez les démarches pour obtenir le PVT Australie

À la une ! Australie

L’Australie en PVT par Estelle et William

Les Nantais Estelle et William ont décidé de se lancer dans un très long voyage depuis janvier 2018. Ils ont pas mal baroudé en Asie du Sud-Est, en Afrique Australe et ont découvert une partie des Etats-Unis en road-trip. Désormais, ils sont en Australie avec des visas Working Holiday.

Pourquoi ce choix de l’Australie et du visa Working Holiday ?

Quand on commençait à avoir envie de voyager après nos études nous avions décidé de commencer par l’Australie, puis au fur et à mesure un début de tour du monde s’est initié avant d’atterrir ici ! 

Pourquoi le PVT ? Parce que lorsqu’on y réfléchit un peu c’est le meilleur mode de voyage, tu peux travailler trois mois et voyager les neuf prochains avec un même visa et une facilité déconcertante ! Tu travailles pour payer ton voyage et en même temps tu découvres le pays comme tu n’aurais pas pu le faire simplement en vacances, donc c’est que du positif ! On se demande vraiment pourquoi tout le monde ne fait pas ça, c’est une chance en tant que français d’avoir cette opportunité à l’autre bout du monde !

Est-ce que vous avez défini un itinéraire ?

Honnêtement on ne planifie jamais rien en avance, on savait que l’on voulait atterrir dans l’ouest car c’est la partie la plus sauvage qui nous tentait vraiment ! Et ensuite c’est au gré de nos envies et des endroits où l’on va trouver du travail aussi.

Comment voyagez-vous dans le pays ?

Quand nous sommes arrivés à Perth sur la côte Ouest on a directement acheté une voiture de type 4×4, on voulait être autonome ! Et honnêtement on se demande comment on peut voyager autrement en Australie, le pays est immense, les distances se comptent toujours en milliers de kilomètres et les routes sont belles donc pour nous c’est vraiment le meilleur moyen de transport ici ! 

Quels sont les spots que vous avez découvert pour le moment ?

On a pas encore vu beaucoup de choses en Australie, le pays est immense et on veut prendre notre temps ! Mais pour le moment le parc national de Karijini nous a vraiment surpris, des canyons splendides parsemés de piscines translucides avec des couleurs qui changent toute la journée ! On commence tout juste à découvrir l’état du South Australia et on aime déjà beaucoup aussi. 

Vous avez trouvé des jobs ?

Niveau job pour le moment on a travaillé dans une station service/motel perdue au milieu de rien (première ville à 700km), on a travaillé pour une entreprise qui reçoit et stocke les céréales dans le South Australia et actuellement on travaille toujours dans le même secteur mais pour une autre entreprise dans le Victoria ! Et en parallèle on continue nos recherches pour notre prochain travail, on préfère anticiper car ici tu peux te retrouver sans travail du jour au lendemain !

On mange si mal que ça en Australie ?

Honnêtement la nourriture ici n’est vraiment pas bonne. L’Australie n’a pas de culture culinaire propre donc c’est un mélange de pleins de pays mais surtout des États-Unis et de l’Angleterre donc on vous laisse imaginer la catastrophe ! A chaque fois que l’on rencontre des français on en vient à parler de nourriture et de tout ce qui nous manque. 

En revanche pour nous qui sommes végétariens on trouve souvent notre bonheur car ils ont des gammes végétariennes très développées et vraiment bonnes ! Un comble pour le pays du barbecue.

Citez 3 choses insolites que font les Australiens au quotidien.

La culture Australienne est bien loin de la notre, voici ce qui nous a interpellé depuis qu’on est arrivé : la bière après le travail est vraiment ancrée dans leur culture à tel point que certaines entreprises l’offre à leurs employés après le travail, de la même façon dont ils vont payer leur chambre d’hôtel et leurs repas en déplacement. 

Les Australiens pour la plupart sont vraiment aisés financièrement, du coup ils achètent des choses assez insolites ! C’est donc banal de voir deux couples d’amis en train de pêcher le week-end sur leur bateau barbecue près des côtes !! Oui oui ils achètent des bateaux dans lesquels le barbecue est intégré, poisson aussitôt pêché, poisson aussitôt cuit et mangé !

Et dernière chose que les australiens font quotidiennement, et qui est complètement incompréhensible, c’est d’entretenir leur coupe mulet !! Ils considèrent cette coupe comme stylée et carrément à la mode !

C’est quoi la suite du programme ?

A court terme, travailler le plus longtemps possible là où l’on se trouve actuellement puis à moyen terme trouver un autre travail pour boucler nos jours de ferme et être certains de revenir pour un second visa. A long terme c’est plus compliqué de planifier mais on aimerait faire les 3 ans de visa en Australie dans le but de voyager encore longtemps après ! 

Suivez les aventures d’Estelle et William sur leur blog Overglobe ainsi que sur Facebook et Instagram.

Australie

Il est interdit de grimper sur Uluru !

Le site d’Uluru, aussi connu sous le nom d’Ayers Rock, est classé au patrimoine mondial de l’Unesco et est surtout sacré pour les Aborigènes. Voilà pourquoi il est désormais interdit -sous peine d’amendes- de faire l’ascension d’Uluru.

C’est le conseil du parc national d’Uluru-Kata Tjuta qui a voté unanimement pour une interdiction totale de l’ascension du mont Uluru à partir du 26 octobre 2019, soit la date du 34ème anniversaire du retour du mont sous le contrôle des aborigènes Anangu.

Plus d’informations sur le site de National Geographic

Australie

Le nombre de Français augmente en Working Holiday Australie

24 413 Français ont obtenu le visa Working Holiday à destination de l’Australie sur la période 2018-2019. C’est une augmentation de 5,15 % par rapport à l’exercice précédent. Une troisième hausse consécutive pour les ressortissants français. Sur les 24 413 visas délivrés, 85 % sont des premiers visas et 15 % sont des seconds visas. Pour avoir le droit de prolonger son séjour (et donc obtenir un second visa), les personnes doivent cumuler 3 mois ou 88 jours de travail dans un secteur en pénurie de main d’oeuvre (ex : agriculture, pêche, construction dans le bâtiment, secteur des mines, du bois, etc.). Les zones en pénurie de main d’oeuvre : toute l’Australie, à l’exception des grandes villes que sont Sydney, Melbourne, Brisbane, Perth et leurs alentours.

Saison13/1414/1515/1616/1717/1818/19
Nombre de PVT accordés aux Français25 73423 37521 52722 36123 21724 413
Evolution en %– 9.2 %– 7.9 %+ 3.8 % + 3.8 % + 5.15 % 

Source : Australian Government – Department of Home Affairs. Les chiffres sont annoncés par année fiscale, du 1er juillet au 30 juin de l’année suivante.

Le record du nombre de Français en PVT Australie a été établi pendant l’exercice 2013-2014. A l’époque, plus de vingt-cinq mille ressortissants Français avaient obtenu le précieux sésame.

Sur les 24 413 Français ayant obtenu le visa, 55% sont des hommes et 45% sont des femmes.

Quelles nouveautés pour le PVT Australie en 2019 ?

A partir du 1er juillet 2019, les Français peuvent demander leur visa Working Holiday Australie de 18 ans à 35 ans (jusqu’à la veille des 36 !). Il sera également possible de demander un troisième visa (en échange de 6 mois de travail en secteurs spécifiques). Enfin, le tarif du visa passe de 450 dollars australiens à 485 AUD (soit 300 € environ).

comment demander et obtenir un pvt australie ?

Combien de voyageurs internationaux en PVT Australie ?

209 036 voyageurs ont obtenu un visa vacances travail* à destination de l’Australie entre juillet 2018 et juin 2019. C’est une légère baisse de 0.7 % par rapport à la saison 2017-2018. 79 % des visas sont des visas de première année. A noter qu’il y a un peu plus de femmes que d’hommes (109 030 femmes !)

Rappelons que le record de visas délivrés est de 258 248 visiteurs lors de la saison 2012-2013.

*ça regroupe les visas Working Holiday (417) et le visa Work and Holiday (462), qui présentent des similarités.

Classement des nationalités représentés en visa vacances-travail Australie (2018-2019) – Pays à + de 1000 visas

  1. Royaume-Uni : 35 948 visas délivrés – 4.7 %
  2. France : 24 413 visas délivrés + 5.15 % 
  3. Corée du Sud : 21 380 visas délivrés – 3.4 %
  4. Allemagne : 21 152 visas délivrés (– 11.4 %)
  5. Taïwan : 18 239 visas délivrés (– 14.5 %)
  6. Japon : 11 933 visas délivrés + 8.6 % 
  7. Irlande : 11 077 visas délivrés + 21.7 % 
  8. Italie : 10 797 visas délivrés + 2.8 % 
  9. USA : 7 861 visas délivrés(+ 0.3 % )
  10. Canada : 7 477 visas délivrés (+ 5 % )
  11. Chine : 7 021 visas délivrés (+ 14 % )
  12. Pays-Bas : 5 251 visas délivrés (– 3.8 %)
  13. Chili : 3 052 visas délivrés (+ 24.5 % )
  14. Suède : 2 808 visas délivrés (– 15.7 %)
  15. Belgique : 2 536 visas délivrés (+ 3.3 % )
  16. Espagne : 2 286 visas délivrés (+ 40 % )
  17. Hong-Kong : 2 167 visas délivrés (– 17 %)
  18. Argentine : 1 969 visas délivrés (+ 24.4 % )
  19. Indonésie : 1 585 visas délivrés (+ 1.5 % )
  20. Estonie : 1 689 visas délivrés (– 7.8 %)
  21. Danemark : 1 410 visas délivrés (– 7.1 %)
  22. Finlande : 1 190 visas délivrés (– 18 %)
  23. Israël : 1 047 visas délivrés (+ 84 % )

L’Allemagne, deuxième nationalité la plus présente en Australie l’an dernier, va passer au quatrième rang. Les Français grimpent quant à eux à la deuxième place.

Australie

Découvrez l’Australie grâce à l’écrivain Kenneth Cook

C’est le coup de cœur de la Rédaction ! Le journaliste et écrivain australien Kenneth Cook (1929-1987). Son oeuvre regroupe dix-sept romans et trois recueils de nouvelles. Certains de ses écrits sont devenus des classiques en Australie et sont traduits en plusieurs langues. En France, c’est la maison d’édition Autrement qui met en lumière le travail de Cook.

Des histoires du bush australien

Le Koala Tueur, la Vengeance du wombat et L’ivresse du kangourou sont trois recueils de nouvelles. Les histoires et anecdotes que Cook raconte, souvent de façon humoristique, ont été inspirées par ses tribulations à travers le bush australien. Comme les titres l’indiquent, l’auteur a souvent eu des démêlés et des différends avec les marsupiaux. Cook a notamment aperçu un kangourou traîner dans une brasserie et a failli se faire déchiqueter par des wombats, des bestioles sensées être herbivores. Cook raconte aussi ses rencontres avec les êtres humains qui vivent dans le bush, aborigènes et chercheurs d’opales. Tous ont en commun une certaine forme de tristesse qui se manifeste bien souvent par de l’alcoolisme et le goût du jeu.

Au sujet des koalas, Cook écrivait ceci : « Je n’aime pas les koalas. Ces sales bêtes, aussi hargneuses que stupides, n’ont pas un poil de gentillesse. Leur comportement social est effroyable – les mâles n’arrêtent pas de se tabasser ou de voler les femelles de leurs semblables. […] Leur fourrure est infestée de vermine. Ils ronflent. Leur ressemblance avec les nounours est une vile supercherie. Il n’y a rien de bon chez eux. Sans parler du fait qu’un jour, un koala a essayé de me jouer un tour pendable.» 

Des romans noirs, des thrillers et des aventures australiennes

A l’instant où j’écris ces lignes, je n’ai lu que trois romans de Kenneth Cook.

Outback est un roman noir, un « policier » efficace qui décrit une chasse à l’homme dans les plaines inhospitalières australiennes. Le pitch : Johnson est un homme traqué. En tuant un policier, il est devenu l’Ennemi Public numéro l, pourchassé par la police australienne sous le regard avide des journalistes. Davidson, reporter à la télévision, couvre avec intérêt cette course-poursuite. Tout les sépare, mais leurs destins vont se jouer dans les plaines sauvages de l’outback.

Cinq matins de trop, un thriller qui nous transporte dans le cauchemar éveillé d’un homme ordinaire, autant acteur que spectateur, petit à petit enchaîné à l’alcool, au jeu, au sexe, à la violence, à l’autodestruction. Le pitch : Jeune instituteur planté au fin fond de l’Outback, cœur de l’Australie, John Grant doit passer la nuit à Bundanyabba avant de prendre l’avion pour des vacances à Sydney. Il dépose ses valises à l’hôtel, va boire un verre et jouer dans l’un des nombreux pubs de la ville surchauffée et poussiéreuse, où tout le monde s’ennuie…la suite est une déchéance !

Le trésor de la baie des orques, autre roman noir, autre témoignage de la vie des Australiens du siècle dernier, attirés par l’appât du gain, par la chasse aux pierres précieuses. Le pitch : David Hoyle, tyran ignoble, possède la quasi-totalité du petit port de Three Fold Bay. Tous les hommes pêchent pour son compte, y compris Jonathan Church, venu chercher fortune : il risque sa vie au côté des autres, chassant au harpon les baleines qu’une meute d’orques rabat vers la baie. Lorsque Church se laisse convaincre par son collègue Cassidy de remonter du fond des eaux la plus grosse perle du monde, ils vont devoir affronter ensemble les pires prédateurs.

A mon humble avis, ces romans mériteraient une adaptation cinématographique. Cinq matins de trop a été adapté en film en 1971, puis en série pour la télé australienne en 2017.

Pour vous procurer les ouvrages de Kenneth Cook, rendez-vous sur le site des éditions Autrement, à la Fnac ou dans votre bonne vieille libraire de quartier !

Australie

Les nouveautés du PVT Australie au 1er juillet 2019

Les Français peuvent demander le PVT Australie jusqu’à 35 ans

Depuis le 1er juillet 2019, les Français peuvent demander leur visa Working Holiday (subclass 417) jusqu’à la veille de leur 36 ans.

Le coût du PVT Australie augmente

Le tarif du visa Working Holiday (subclass 417) est passé de 450 dollars australiens à 485 AUD (soit 300 € environ)

Possibilité de demander un troisième visa PVT Australie

A partir du 1er juillet 2019, les titulaires du visa vacances travail (Working Holiday Visa) effectuant 6 mois de travail spécifique dans des zones régionales en pénurie de main d’oeuvre seront autorisés à demander un troisième visa.

Les secteurs d’activités concernés sont l’agriculture, la pêche, l’élevage, le travail dans les mines, l’exploitation forestière, la construction, etc.

Les zones en pénurie de main d’oeuvre : toute l’Australie, à l’exception des grandes villes que sont Sydney, Melbourne, Brisbane, Perth et leurs alentours.

Cette mesure s’applique aussi bien aux Français qu’à nos amis Belges et Luxembourgeois.

https://www.whv.fr/australie/le-whv-en-australie/obtenir-son-visa-whv-etapes-par-etapes/
Australie

Comment envoyer un colis en Australie ?

L’Australie…ce pays-continent nous fait tous rêver ! Or, il arrive qu’une fois sur place, la France nous manque. En effet, à l’approche de Noël, comment trouver du foie gras à Sydney ou dans le bush ? Comment faire lorsqu’on a oublié sa robe ou son t-shirt favori en France et qu’on souhaite impressionner les Aussies avec le style à la française ?

Recevoir un colis en Australie contenant des produits alimentaires ou même des objets lambdas peut parfois être un exercice périlleux. Il est donc nécessaire de connaitre tous les objets interdits à l’envoi vers l’Australie.

Quels sont les produits alimentaires interdits à l’envoi par colis en Australie ?

L’Australie est un pays assez strict sur l’importation de denrées industrielles. En effet, ce pays insulaire évite toute contamination bactériologique extérieure afin de protéger sa faune et sa flore unique.

Il est donc malheureusement impossible d’envoyer dans votre colis vers l’Australie, tous les produits suivants :

  • Les produits fait maison (au revoir confiture aux figues de mamie)
  • Les légumes ou les fruits.
  • Les produits contenant des œufs (même en petite quantité : guimauve, pâtes fraiches…)
  • Les viandes si elles ne sont pas en conserve (le saucisson n’est donc pas autorisé)
  • La plupart des plantes et des graines ainsi que les noix.

Quels sont les produits alimentaires autorisés à l’envoi par colis en Australie ?

Les conserves sont quant à elle autorisés pour l’Australie. Il vous est donc possible de recevoir un bon confit de canard accompagné de sa conserve de cassoulet.

Les bouteilles d’alcool sont aussi autorisées, il vous sera possible d’envoyer plusieurs grands crus, même si l’Australie est assez réputée pour ses vignobles.

Pour le fromage, il vous sera possible de recevoir du fromage sous vide. Il vous faudra alors trouver votre baguette en Australie !

Quels sont les autres produits interdits à l’envoi par colis en Australie ?

Si vous envoyez des vêtements et notamment des chaussures, il est impératif que ceux-ci soient bien propres et qu’ils n’y aient pas de trace de terre et végétaux sous peine de rejet. De plus certains items sont interdits à l’envoi vers l’Australie :

  • Les vêtements avec de la vraie fourrure.
  • Des animaux vivants (ce qui parait logique)
  • De l’argent liquide, des lingots, des métaux précieux, des pierres semi-précieuses ou de l’ivoire.
  • Des éléments à caractère pornographique.

Comment envoyer un colis en Australie ?

Il est désormais possible d’envoyer des colis lourds et volumineux, comme des valises, directement à une adresse spécifique en Australie.

Cela vous permettra de recevoir des vêtements que vous avez oublié en France et d’accompagner l’utile à l’agréable en complétant ce colis avec de la nourriture.

Cela vous permettra aussi de ne pas payer de frais d’excédents de bagage lors de votre départ en Australie, si vous êtes chargé.

Des sociétés comme Eelway, le font très bien et de manière rapide.
Il vous suffit de demander votre devis instantané en ligne puis ils viendront collecter à votre porte ou chez vos parents afin de vous livrer en quelques jours, directement à l’adresse de votre choix en Australie. C’est désormais très simple d’envoyer ses bagages en Australie.

Et vous, avez-vous des astuces pour envoyer quelque chose en Australie ?

Australie

10 raisons de commencer son PVT Australie à Adélaïde !

Capitale de l’état d’Australie du Sud, Adélaïde est une ville cosmopolite et décontractée. C’est la première étape idéale de votre aventure australienne en visa vacances-travail. On vous explique pourquoi.

  1. Une ville à taille humaine. Avec 1.3 million d’habitants dans l’agglomération, Adélaïde est la cinquième ville d’Australie. Son centre-ville est facile à parcourir à pied ou à vélo (prêté gratuitement par la ville). En comparaison, Sydney accueille 5.25 millions de citoyens dans son aire urbaine (et en France, la zone Aix-Marseille fait 1.5 million et Lille 1 million).
  2. Une ville dynamique.
    La grande artère North Terrace est un grand boulevard bordé d’arbres et de musées : le South Australian Museum et sa galerie dédiée à la culture aborigène, le MOD, un musée expérimental au design évolutif. A proximité, on retrouve aussi le centre national du vin.
  3. Adélaïde est aussi une ville gourmande, adepte de la fusion food, concept mêlant différentes cultures gastronomiques du monde. Les innombrables restaurants qui jalonnent les rues de la ville et de ses environs en sont la preuve éclatante.
  4. La proximité de la plage. A moins de 30 minutes du centre-ville, allez vous baigner à Glenelg et Brighton Beach !
  5. Des opportunités d’emplois. L’hôtellerie et la restauration sont des secteurs très dynamiques en Australie du Sud et où les opportunités sont nombreuses tout au long de l’année. La cueillette et les vendanges sont des activités saisonnières, mais vous trouverez du travail toute l’année en Australie du Sud, en fonction des espèces de fruits et légumes récoltés, selon les saisons.
  6. Un coût de la vie moins élevé que dans les autres grandes villes. On estime qu’Adélaïde est 15 à 20 % moins cher que Sydney et environ 10 % moins cher que Melbourne.
  7. Une ambiance festive. Il y a d’innombrables événements comme le festival de musique WOMADelaide ou encore le Festival du film d’Adélaïde.
  8. Le repère des grands vins australiens. 
    Plusieurs régions viticoles se trouvent à proximité, à commencer par de petits vignobles s’étendant sur les coteaux des collines d’Adélaïde, ou ceux du McLaren Vale sur la péninsule de Fleurieu au sud.
    Au nord, on gagne facilement la Barossa Valley, où sont produits des vins haut de gamme (Penfolds, St Hugo, Seppeltsfield…), puis la Clare Valley C’est l’occasion rêvée de travailler dans le secteur viticole (dans les vendanges, comme guide francophone, etc.)
  9. Des loisirs en extérieur pour profiter des congés.
    La péninsule de Fleurieu dispose de sublimes plages, parfaites aussi pour faire du surf. Si vous avez envie de faire du canoë, rendez-vous sur le fleuve Murray. Kangaroo Island est accessible facilement en ferry depuis Cape Jervis.
  10. La proximité de l’Outback. Idéal pour rencontrer la faune : les wallaby des rochers à pattes jaunes, les émeus, les aigle royaux…

Et si vous débarquiez à Adélaïde pour commencer votre PVT Australie ?

Vous avez envie de découvrir Adélaïde pendant votre visa vacances travail en Australie ? Voici un très bon plan : 50 €* de réduction pour tout billet Working Holiday Visa réservé avec Cercle des Vacances, à destination d’Adélaïde sur la compagnie aérienne Emirates.

Australie

Cap sur l’Australie, un événement organisé le 13 avril à Paris par Go Study Australia

Samedi 13 avril 2019, l’événement « Cap sur l’Australie » est organisé à l’espace de coworking La Galerie (Paris) de 10h00 à 17h00. Derrière cette initiative, on retrouve Go Study Australia, agence franco-australienne experte de la destination, et l’agence de voyages My Dream Adventures, basée à Sydney et tenue par trois Françaises.

Le programme de la journée Cap sur l’Australie

Vous allez voyager en Australie et vous cherchez des bons plans ? Vous avez obtenu votre visa PVT ou étudiant et vous avez besoin de conseils pour ouvrir un compte en banque, trouver un logement ou un job ? Vous voulez connaître de bonnes adresses pour effectuer du wwoofing ? Deux spécialistes de l’Australie seront présentes pour vous aider : Elvire, conseillère de Go Study Australia et Jeanne de l’agence de voyage My Dream Adventures.

Besoin d’une assurance voyage pour couvrir vos frais de santé ? L’équipe de Chapka Assurances sera également présente pour vous expliquer ce qui est couvert…mais également ce qui ne l’est pas.

A GAGNER :

  • Un voyage d’une semaine à Sydney (d’une valeur de 899 dollars australiens)
  • Une semaine d’activités mise à disposition par l’agence My Dream Adventures, pour profiter de la ville.
  • 2 Packs Work & Explore Budget (d’une valeur de 750 AUD) : 3 nuits en auberge, transfert aéroport, membership card YHA Australia (réseau international d’auberges de jeunesse), assistance 360° à l’arrivée.
  • 2 semaines de cours d’anglais chez Navitas English en immersion à Sydney, Brisbane, Perth ou Darwin.
  • 2 mois d’assurance avec Chapka Assurances, pour être safe en cas de pépins.

Inscrivez-vous !

Comme on attend une forte affluence samedi 13 avril, inscrivez-vous GRATUITEMENT via Eventbrite.

Informations pratiques

L’événement se déroule samedi 13 avril 2019 de 10h00 à 17h00.

La Galerie Café Coworking est située au 39 rue Truffaut dans le 17ème arrondissement de Paris. Pour s’y rendre en métro, descendez à la station La Fourche (ligne 13) ou Place de Clichy (ligne 2).