Santé et sécurité au Chili

Fotolia_73034202_Subscription_Monthly_M

Sécurité

Le Chili est réputé pour être le pays le plus sûr d’Amérique Latine. Le taux de criminalité est l’un des plus bas de la région et la police protège précieusement son intégrité. Le pays a même été élu en 2010, « pays le moins corrompu d’Amérique latine et l’un des plus démocratiques ».

Mais comme partout, il convient de suivre quelques précautions de base comme :

  • Ne pas faire démonstration de ses richesses (bijoux, smartphone, appareil photo…)
  • Adapter son style vestimentaire aux endroits visités
  • Ne pas laisser ses affaires sans surveillance dans des endroits très fréquentés (gares, places, aéroports…)
  • Avoir une photocopie de sa pièce d’identité sur soi
  • Toujours avoir un minimum d’argent sur soi

Si Santiago est une ville calme, on nous a signalé que de plus en plus de vols à l’arraché (parfois avec agression) surviennent dans les quartiers touristiques de Valparaiso (ex : Cerro Concepcion et Cerro Alegre).

 

Santé

Le Chili n’est pas une destination à risques pour votre santé. Il n’y a aucun vaccin obligatoire pour entrer sur le territoire et les risques de maladies infectieuses dues à des piqures de moustiques sont très faibles.

Les principaux risques au Chili sont :

  • Le Mal Aigüe des Montagnes (MAM) : Ce mal survient lorsqu’on dépasse la barre des 3 000 mètres d’altitude. Les principaux symptômes sont : maux de tête, nausées, vomissements, fatigue, difficultés à respirer… Pour diminuer les risques, il faut bien boire (de l’eau) et bien dormir la veille d’une ascension. Généralement, le mal des montagnes disparait après quelques jours passés en altitude. Si toutefois, le mal ne passe pas, il faut vite redescendre.
  • L’araignée des recoins : ce type d’araignée est présent dans quasiment toutes les habitations chiliennes. La morsure de ces petites bêtes marron est douloureuse et provoque des nécroses de la chair. Elles peuvent être mortelles pour les enfants en bas âge et les personnes âgées. En cas de morsure, il faut vite consulter un médecin.
  • La tourista : De manière générale, l’eau est potable au Chili. Néanmoins, dans certaines régions isolées, il est conseillé de boire de l’eau en bouteille ou de la purifier à l’aide de pastille spécialisée.

 

Faut-il prendre une assurance voyage pour le PVT Chili ?

Oui. Cela fait partie des documents nécessaires à l’obtention de son PVT Chili. Nous avons réalisé un comparatif des principales assurances voyage pour vous aider à faire votre choix.

 

Bon plan pour les lecteurs du blog : Chapka Assurances offre 5% de réduction sur son contrat d’assurance CAP WORKING HOLIDAY.  C’est le seul contrat d’assurance PVT à prendre en charge les frais médicaux au 1er Euro, en illimité et sans franchise. Consultez le détail des garanties et bénéficiez de la remise automatique via le lien suivant :

base-bouton

D’autres articles sur le Chili :

>> PVT Chili – les étapes pour obtenir le visa

>> Géographie et climat au Chili

>> Budget et finance au Chili

>> Transport : se déplacer au Chili

>> Hébergement : se loger au Chili