Pratique : apprendre les bonnes manières au Japon

0

 Par Antoine Legastelois de Vivre le Japon

Les visiteurs de retour d’un voyage au Japon sont unanimes, tous s’accordent à dire que la grande majorité des Japonais sont forts courtois et respectueux des gens qui les entourent. Que cela soit dans l’espace public, dans la sphère professionnelle ou privée, la politesse et les bonnes manières sont de rigueur.

Modestie, ponctualité, politesse et propreté ; on a coutume de dire que la nation japonaise repose sur ces quatre piliers. Observons ici quelques-unes de ces bonnes manières omniprésentes au Pays du Soleil Levant.

Les coutumes japonaises dans l’espace public

Le civisme dans l’espace public japonais est réellement présent ; par exemple, les rues sont propres car malgré l’absence regrettable de poubelles sur la voie publique, les citoyens ne jettent pas leurs détritus n’importe où.

Une rue japonaise propre malgré l’absence de poubelle ©mrhayata

Aux feux de circulation, à l’instar des Britanniques par exemple, les Japonais joueront bien le jeu du bonhomme piéton et attendront patiemment que celui-ci soit vert pour traverser, même en l’absence de circulation.

Dans les transports en commun

On tiendra bien sa gauche (pour la région du Kantô, autour de Tokyo) ou sa droite (pour la région du Kansai, autour d’Osaka et Kyoto) dans les escaliers mécaniques. Les Japonais font également très attention à leur zone de confort personnel et feront attention de ne pas empiéter sur celle de leurs voisins. Enfin, on fera la queue, bien rangé(e) dans les files d’attente.

Des femmes en kimono dans le metro japonais

Des femmes en kimono vont prendre le métro ©Tim Franklin Photography

D’autres règles, typiquement nippones, seront également de mise : on évite par exemple de s’embrasser dans la rue. Et se moucher de manière trop ostentatoire ne se fait pas trop, tout comme manger en marchant dans la rue.

Au travail

La sphère professionnelle est très hiérarchisée au Japon. S’il est évident que l’on doit respecter ses supérieurs et user de politesse en leur présence, d’autres bonnes manières sont également à connaître. Ainsi, une équipe aura coutume de s’exclamer ”ganbarimashô !” au début d’une mission pour se donner du courage et montrer l’implication dans le travail. Lorsque le labeur est terminé, les collègues se congratuleront en disant ”otsukaresama deshita”, l’équivalent de “bon travail”. Il est mal vu de partir avant les autres, ce qui pousse de nombreux employés de bureau japonais à faire des heures supplémentaires… juste pour ne pas être le premier à partir ! Lorsque c’est le cas, l’employé pressé s’excusera de partir le premier en disant “osakini shitsureishimasu”.

Autre point à respecter : se garder de montrer ses sentiments. Même face à un client impatient ou nerveux, il est impensable au Japon de perdre son calme en public. Rester stoïque en toutes circonstances est de rigueur.

Dans la sphère privée

Quand une personne étrangère au foyer entrera dans la maison, elle s’excusera de déranger en disant ”ojama shimasu”. Toute personne entrant dans une maison ou un appartement (et certains établissements) devra obligatoirement se déchausser. Les Japonais ont en horreur les impuretés venues de l’extérieur. Aussi l’intérieur japonais est-il sacré.

la coutume japonaise de se dechausser avant d'entrer dans une maison

des sandales en bois, geta, dans l’entrée d’une maison ©Seiichi.nojima

Lorsqu’un membre du foyer sortira, il clamera ”ittekimasu”, et les autres membres lui répondront ”itterashai”. À son retour, cette même personne dira haut et fort ”tadaima !” et les autres membres, ”okaerinasai”.

À table, de nombreuses petites règles seront aussi à observer. Par exemple, on dira ”itadakimasu” avant de s’apprêter à manger. En français, cette formule est traduite par “bon appétit” mais signifie littéralement “je reçois humblement”. À la fin du repas, il sera très poli de dire ”gochisôsama deshita”. On veillera également à ne pas planter ses baguettes dans son bol de riz, car cela fait écho au rite mortuaire bouddhiste. Il faut aussi faire attention à ne pas planter les autres aliments avec ce même ustensile et à ne pas échanger d’aliments de baguettes à baguettes.

les us et coutumes japonaises à table

le petit-déjeuner japonais ©JNTO

Lorsque quelqu’un est malade, on lui souhaitera un prompt rétablissement en lui disant « odaijini ».

Derniers conseils : évitez de montrer une personne du doigt et veillez toujours à vous adresser à votre interlocuteur en employant « san » après son nom, qui est le suffixe des personnes. Enfin, couper la parole est impoli : le verbe se trouvant à la fin de la phrase en japonais, on laisse patiemment son interlocuteur aller jusqu’au bout de son idée.

Voilà quelques règles sur les coutumes japonaises à avoir en tête afin de ne pas donner une image trop rustre lors de votre passage dans le pays !

Vivre le Japon est spécialiste des voyages au pays du soleil levant depuis plus de 35 ans. Les experts de l’agence vous proposent des séjours sur-mesure qui s’adaptent à vos envies tout en garantissant une immersion dans la culture nippone.

Pratique : apprendre les bonnes manières au Japon
5 (100%) 1 vote
Partager

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.