Un PVT à Montréal par Amélie et Benjamin du blog Hellolaroux

0
Vivre à Montréal avec un visa PVT
Les couleurs de Montréal ©Hellolaroux

Bientôt un an que nous vivons à Montréal dans le cadre du PVT. Une destination qui a le vent en poupe depuis quelques temps déjà. Le Canada semble être une terre promise pour beaucoup de voyageurs qui souhaitent allier travail et voyage. Pour nous c’était surtout l’occasion de vivre de l’intérieur la culture nord-américaine et de profiter au maximum des paysages fabuleux que le Canada offre ! On vous raconte dans cet article de blog nos premiers pas en PVT à Montréal et on vous donne quelques conseils pour votre future installation au Québec.

Vivre à Montréal, pourquoi ce choix ?

Le Canada, c’est grand et il est vrai que la ville où vous souhaiterez résider déterminera la région dans laquelle vous voyagerez le plus. Le Québec faisant trois fois la France, je vous assure qu’on ne s’ennuie pas. C’est une région pleine de surprises. Nous avions hésité, pesant le pour et le contre, avec Vancouver, qui elle est entièrement anglophone. Mais les 4000 kilomètres supplémentaires nous séparant de la France ont pesé dans la balance. Et puis Montréal jouit d’une belle qualité de vie. Montréal a d’ailleurs été citée dans le top 10 des villes où il fait bon vivre. Pas de regret à avoir donc, nous sommes vraiment heureux ici.

Balade pour les uns, shopping pour les autres ©Hellolaroux

Nos premiers pas à Montréal en PVT

Nous avons donc tamponné nos passeports le 21 avril. Après nos adieux à Marseille, Ben, Pills notre chat et moi-même sommes arrivés au premier jour du printemps à Montréal. La dernière tempête de neige avait eu lieu la veille. Nous avions loué un Airbnb pour les dix premiers jours, le temps de nous consacrer à la paperasse (AVE, ouverture d’une ligne téléphonique et d’un compte bancaire et recherche active de notre futur appartement). Nos premiers pas se sont fait dans Rosemont, loin de l’agitation du centre-ville.

Premiers contacts avec cette architecture fascinante et particulière qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. Premières rencontres avec les Québécois, avec les démarches administratives (facile, très facile même). Nous écumons les annonces sur Kijiji, la référence pour trouver l’appartement de notre nouvelle vie d’expatriés.

Soleil sur Montréal ©Hellolaroux

Quelques conseils pour votre future location à Montréal

Certains propriétaires essayent de tirer profit du nombre croissant de français qui arrivent au Québec. Notez que la demande de caution est ici illégale. Si un propriétaire vous la demande, refusez là et rappelez-lui la loi ! De même qu’il n’y a pas besoin de garant et qu’il n’y a pas non plus d’état des lieux d’entrée. Les Québécois marchent beaucoup sur le principe de la confiance, quelque chose dont nous n’avons pas l’habitude en France et qui fait franchement du bien !

Plus de conseils sur l’installation à Montréal ici

L’impressionnant street-art montréalais ©Hellolaroux

Comment venir avec son animal de compagnie au Canada ?

Nous avions fait le choix de venir accompagnés de notre chat, Pills. Impossible de quitter la France pour deux ans sans lui. Nous sommes passés par la compagnie aérienne Air Transat depuis Marseille. Les démarches sont relativement simples, attention seulement de vous y prendre suffisamment en avance pour garantir une place à votre animal en soute (ce qui coûte 275$ CAD). Mettez à jour ses vaccins (antirabique surtout) et son passeport, il passera tranquillement la douane avec vous. L’avantage de venir s’installer au Canada avec son animal de compagnie c’est que, contrairement à l’Australie ou à la Nouvelle-Zélande par exemple, nul besoin d’envoyer votre animal en quarantaine. Les conditions de voyage sont beaucoup plus légères et simples. Vous pouvez voyager le jour J avec lui ; c’est quand même le top !

Trouver un travail à Montréal, facile ou non ?

C’est une question que l’on nous pose souvent. Tout dépend de votre secteur d’activité (certains secteurs sont vraiment en demande, d’autres non). Tout dépend aussi si vous êtes prêt.es à faire des petits boulots le temps de trouver mieux. En règle générale, je connais peu de personnes qui n’ont absolument rien trouvé. Moi-même j’ai décroché une job le lendemain après avoir postulé. Les Québécois aiment savoir que vous avez envie de bosser, de vous investir. Peu importe l’école dont vous sortez. Le réseautage marche très bien ici, n’hésitez pas alors à faire marcher vos relations sur Linkedin.

Nos coups de cœur à Montréal

Montréal est une ville dynamique et très créative. Une chose nous a étonné cet hiver c’est de voir que malgré les -25 degrés, la ville était exactement la même qu’en été (hormis le patin à glace qui replace les barbecues et les tas de neige qui cachent les entrées de maisons). Tout le monde sort, personne ne reste enfermé chez soi, les bars et cafés sont remplis. Il y a énormément de manifestations comme l’Igloofest pour les fêtards, des matchs de hockey pour les sportifs, Montréal en lumières, la nuit blanche…

Ce que nous aimons particulièrement à Montréal c’est de pouvoir se promener tranquillement à n’importe quelle heure et toujours avoir ce sentiment de sécurité. J’aime les petits quartiers populaires, traîner dans les micro brasseries et cafés du Plateau (où je vis), de la Petite-Italie, de Rosemont, du Mile-End. J’aime les festivités d’été proposées par la ville : le festival Mural qui a lieu en juin, les concerts et festivals de musique, les séances de cinéma plein air…il se passe TOUJOURS quelque chose (été comme hiver). Alors à ceux qui se poseraient la question, oui Montréal est incroyable et est la ville parfaite pour venir en PVT Canada !

Retrouvez leurs aventures sur le blog Hellolaroux

Un PVT à Montréal par Amélie et Benjamin du blog Hellolaroux
3.5 (70%) 2 vote[s]
Partager

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.