Job en Australie

Grapes in a vineyard being checked by a female vintner

Les infos pratiques

Tax File Number

Avant toutes choses pour travailler en Australie il vous faudra un TFN (Taxe File Number) vous pouvez en faire la demande sur le site du gouvernement, en personne (il existe de nombreux bureaux même en Tasmanie) ou par courrier.

Si vous souhaitez faire exclusivement du bénévolat, du WWOOFing ou du HelpX, dans ce cas vous pouvez vous en dispenser.

Le salaire moyen

Données selon le JDN : Le revenu mensuel moyen par habitant en Australie s’élève à 4 964 $, soit 59 570 $par habitant et par an. Ce revenu dépend de votre âge, de votre temps de travail (temps partiel, temps plein, horaires le week-end) ainsi que de votre statut (employé, intérimaire, …).

Comment faire un CV australien ?

Mis à part si vous voulez faire seulement du fruit picking pendant votre Working Holiday, pour travailler dans un restaurant, dans un magasin, dans le tourisme ou tout autre domaine d’activité, il vous sera demandé un CV sous le modèle australien. Votre première mission dans votre recherche d’emploi est donc de rédiger votre CV.

  • CV se dit « resume » en anglais
  • Il est à écrire en anglais ça va sans dire
  • Plusieurs pages d’explication sont habituelles (plus celui-ci est long et plus les employeurs s’intéresseront à vous donc n’hésitez pas à bien détailler toutes vos missions points par points)

Le chapeau

Inscrivez vos noms, prénom(s), adresse, le visa que vous détenez, votre numéro de téléphone et adresse e-mail.

L’intitulé du poste (Career Objective)

Précisez aussi le type de poste que vous recherchez et vos objectifs, que souhaitez-vous apporter à l’entreprise en une ou deux phrases.

Le corps

  • Vos compétences « Skills » : utilisez des mots tels que « organisé, ponctuel, positif, polyvalent, travailleur … »
  • Vos expériences : à détailler un maximum
  • Vos diplômes (l’équivalent australien)

Le pied

Vos loisirs : c’est une partie très importante. Les employeurs australiens y attachent beaucoup d’importance (Parfois même plus qu’à vos diplômes) donc n’hésitez pas non plus à ajouter certaines de vos réalisations en photos si cela est possible (photo de vos réalisations culinaires par exemple).

Vos références : personnes (au moins 2) pouvant être contactées par l’employeur. Sachez que les Australiens sont très attentifs aux références que vous leur donnerez et appelleront presque à chaque fois vos anciens employeurs pour se faire une idée avant de vous engager.

Astuces

  1. Indiquez une adresse et un numéro de téléphone australien et une adresse moderne (évitez les « wanadoo » par exemple !)
  2. Inutile de mettre votre photo.
  3. Ne mentez pas sur votre niveau d’anglais. Ne notez pas « fluent » si n’est pas le cas mais plutôt « advanced ».
  4. Faites attention à l’orthographe !
  5. Ayez votre compte LinkedIn à jour et optimisé

Comment rédiger une lettre de motivation australienne ?

La lettre de motivation ou « cover letter » est de plus en plus « old fashionned » en Australie. Malgré tout, il est préférable d’en avoir une prête ou cas où elle vous serait demandée. Si l’on vous demande de joindre « Resume » + « Cover Letter » mettez-la ça sera toujours un plus.

La lettre de motivation australienne ressemble à la française. Elle vous permet de présenter de façon assez formelle vos compétences et ce que vous pouvez apporter à l’entreprise. Cependant, elle doit être beaucoup plus courte que la lettre de motivation française (une dizaine de ligne maximum).

Le Chapeau : 

Inscrivez vos noms, prénom(s), adresse, numéro de téléphone et adresse e-mail.

Le corps du texte : 

  • Commencer par « Dear XXX » avec le nom de la personne si vous la connaissez
  • Rappelez le nom du poste pour lequel vous postulez
  • Puis parlez de vous et de vos compétences et de ce que vous allez apporter à l’entreprise.
  • Formule de politesse : « Best regards » , « I am looking forward to hear from you », ‘Yours sincerely »
  • Signature manuscrite

Astuces :

  1. Soignez l’orthographe, cela montrera votre niveau à l’employeur
  2. Évitez le « je »
  3. Faites en sorte que la lettre de motivation soit complémentaire à votre CV et qu’elle apporte un plus à l’employeur

L’entretien d’embauche, mode d’emploi

Il n’est pas rare que l’on vous propose un premier entretien téléphonique. L’accent australien n’est pas toujours simple à comprendre et encore moins au téléphone donc soyez prêt. Un conseil : préparez une mini présentation de vous et essayez d’anticiper les questions que l’on pourrait vous poser. Faites aussi une recherche de vocabulaire clé dans le domaine d’activité dans lequel vous postulez. Ne perdez pas confiance en vous même si vous ne comprenez pas toutes les questions. N’hésitez pas à demander à votre interlocuteur de répéter la question, soyez poli et souriez au téléphone cela se ressentira dans votre voix.

Astuce : Si vous avez un ami australien, le mieux est de lui demander des conseils ou bien de vous faire passer une simulation au téléphone pour vous entraîner à comprendre avant le jour J.

Pour l’entretien face-to-face c’est plus ou moins la même chose : préparez un minimum ce que vous allez dire surtout si vous n’êtes pas à l’aise en anglais. Inutile d’apprendre par cœur ce que vous allez dire mais préparez une présentation rapide de vous, vos motivations et quelques formules de langage adaptée au job. Pour la tenue, même si les Australiens sont beaucoup moins formels que nous, mettez quelque chose de simple mais distingué (évitez de vous rendre à un entretien en short et tongs ! ).

Pour terminer, adoptez une attitude positive et soyez décontracté (essayez, même si c’est difficile) et surtout montrer que vous êtes intéressé et sympathique. Les australiens se font très souvent leurs impressions sur l’attitude du candidat et non sur son niveau d’étude. Alors ne soyez pas timide et montrez que vous êtes motivé et déterminé.

Comment faire ses recherches d’emploi en Australie ?

Pour les petits jobs saisonniers & le Fruit picking  :

Vous pouvez aussi vous présenter directement avec votre CV dans les restaurants, hôtels, magasins, supermarchés … Ceci se fait couramment en Australie donc il n’y a pas de crainte à avoir. Et c’est souvent bien plus simple que de passer par une annonce sur internet car les Australiens jugent beaucoup au feeling donc si ils ont besoin de quelqu’un et que vous paraissez sérieux ils peuvent se décider directement. Idem pour les fermes où il est souvent plus simple de se présenter directement sur place.

Pour le fruit picking, nous vous invitons à lire notre dossier spécial ou vous retrouverez toutes les infos sur les récoltes régions par régions.

Inscrivez-vous aussi sur les groupes Facebook sur le WHV ou de la ville dans laquelle vous êtes, souvent les backpakers partagent leurs bons plans et on y trouve pas mal d’annonce pour les jobs :

Pour les jobs longue durée

Nous vous conseillons aussi d’utiliser les réseaux sociaux professionnels du type Linkedin et de bien mettre à jour votre profil. En Australie le réseau est très important pour trouver un emploi donc ne le négligez pas. Vos amis australiens, votre homestay, votre prof d’anglais, vos anciens employeurs sont aussi des ressources très importantes pour vos recherches.

Les formations utiles

Le RSA : pour travailler dans les bars et restos qui vendent de l’alcool

Rien à voir avec le RSA français ! C’est l’abréviation de la formation « Responsible Service Alcohol », qui prouve que vous connaissez les lois relatives à l’alcool et qui vous permet de travailler dans les lieux où l’on sert de l’alcool (bars, restaurants, hôtels … ). Dans les grandes villes et dans l’Etat du New South Wales, il est obligatoire. Dans les plus petites villes, il n’est pas toujours demandé mais c’est toujours un plus de l’avoir.

Pour le passer c’est simple : l’exam dure 3h30 (cours + questions) et se passe en ligne. Ensuite il vous suffit de télécharger votre certificat directement. Le prix varie entre 60$ AUD et 180$ AUD selon l’institut dans lequel vous le passez.

Vous trouverez toutes les infos pour passer le RSA sur le site RSA online qui vous indique où le passer état par état.

L’inconvénient de ce diplôme est qu’il n’est pas valable dans tous les états. Par exemple, si vous avez passer votre RSA dans le Queensland et que vous décidez de bouger, votre RSA ne sera pas valable dans le NSW ni dans le Victoria.

Le RCG ou RSG pour travailler dans les casinos 

Le RCG (Responsable Certificate of Gambling) est le diplôme qui vous permet de travailler dans les casinos en Australie. Il vous forme à l’utilisation des Pokies (machines à sous). C’est un diplôme utile en Australie car il y a beaucoup de casinos ouverts 24h/24 et de nombreux hôtels avec des casinos.

Ce diplôme n’est pas demandé dans tous les états :

  • Western Australia : pas nécessaire
  • Northern Territorry : seulement si vous travaillez plus de 3 mois
  • Queensland : obligatoire
  • New South Wales:  obligatoire
  • Victoria : 6 mois pour le passer après l’embauche
  • South Australia : idem

L’exam se passe en ligne aussi et il existe différents organismes pour le passer. On vous conseille Qhint pour le Queensland ou le Victoria.

Vous pouvez consulter le site Jobaroo pour plus d’infos sur les formations et les questions.

A noter : Généralement le casino vendent aussi de l’alcool donc vous devrez certainement obtenir votre RSA en plus du RCG.

La White Card : pour travailler dans le bâtiment

La White Card vous sera demandée pour travailler dans le bâtiment. C’est une sorte de certificat qui garantie à votre employeur que vous avez les capacités requises pour y travailler.

L’exam se passe en ligne, mais il y a aussi des sessions en classe (c’est un peu plus cher). Comme pour le RSA : la formation dure 3h30 environ avec une partie cours et questions. Ensuite, vous pouvez télécharger directement votre White Card. Si vous prenez l’option en classe : la formation dure toute la journée et la card vous sera remise directement en fin de journée.

La White Card est valable partout en Australie.

Les prix varient entre 45$ et 70 $.

Rendez-vous sur : Eclipse Education.

Barista ou l’art de faire des cafés !

Les Australiens sont des grands amateurs de café ! Faire un café en Australie c’est tout un art et ça s’apprend. C’est pourquoi un poste de barista ne se prend pas à la légère. Les baristas sont les sommeliers du café en Australie et vous devrez suivre une formation pour pratiquer cet art…  Et attention à ne pas vous tromper entre un frappucino,  mochaccino et un double express frappé au caramel !

Les formations coûtent entre 100 et 150 $ AUD et se déroule en classe pendant 3 à 4h. C’est raisonnable quand on sait ce que vous saurez faire après !  Et si vous êtes chanceux, c’est parfois votre employeur qui vous paiera la formation.

barista café rsa

La Green Card : pour travailler dans les jardins et l’environnement

Elle vous permet de travailler dans tous les métiers liés aux espaces verts : le jardinage par exemple.

Vous devrez la passer en ligne :  http://www.jobs4travellers.com.au/pages/Green-card-white-card-ohs-training

Elle est valable dans toute l’Australie et coûte 60$ AUD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.