Venir travailler au Québec : conseils et astuces

travailler au Québec : mode d'emploi
À la une ! CanadaLeave a Comment on Venir travailler au Québec : conseils et astuces

Venir travailler au Québec : conseils et astuces

A l’occasion du Forum Expat, organisé à Paris par Courrier International (groupe Le Monde), nous avons pu récolter des informations utiles pour celles et ceux qui cherchent à immigrer au Canada. Plus précisément celles et ceux qui veulent s’installer et travailler au Québec. C’est parti !

Les raisons de partir vivre et travailler au Québec

  • Le français est la langue officielle du Québec. Cela facilite l’installation au Québec. Au travail aussi, les échanges s’effectuent en français. Attention, selon votre secteur d’activité (ex: finance), la maîtrise de l’anglais sera forcément un atout.
  • Les grandes agglomérations que sont Montréal, Québec, voire Gatineau (en face de la capitale canadienne Ottawa) sont extrêmement dynamiques.
  • Il existe une pénurie de main d’œuvre dans de nombreux secteurs d’activité.
  • Le taux de chômage est faible au Québec. Entre 5 et 6 % de la population active.
  • Le Québec est une province où il fait bon vivre avec de vastes étendues de territoire à découvrir (forêts, lacs)
  • Le Québec dispose d’une bonne qualité de vie. On dit des Québecois qu’ils vivent 3 journées en 1 : la journée de travail (qui ne finit jamais après 17h !), les loisirs (l’importance du 5 à 7 pour se détendre autour d’une bière, au bowling, etc.) et enfin la vie de famille. La culture des heures supplémentaires est peu développée au Québec.
  • Le salarié est mieux considéré au Québec. Moins de hiérarchie. Le salarié est souvent sollicité pour la stratégie de l’entreprise.

Les secteurs d’activité et métiers qui recrutent au Québec

Le Québec est une province avec un taux de chômage faible et avec des besoins de main d’œuvre dans les secteurs suivants : hautes-technologies, santé, informatique, enseignement, transformation alimentaire, restauration, marketing, communication, ingénierie, génie électrique, bâtiment, agriculture, etc.

s'expatrier au canada

Comment trouver un emploi au Québec ?

Il faut déjà se renseigner sur le Québec, les différentes régions et leurs spécificités, le marché du travail, etc. Plusieurs sites incontournables :

Le mieux pour trouver un emploi au Québec est de participer à une mission de recrutement avec des offres d’emploi concrètes. Si vous faites des candidatures spontanées, vous pouvez vous heurter à la traditionnelle question : « avez-vous un permis de travail ? » Or, pour en avoir un, il vous faut généralement un job. Ca peut donc vite tourner en rond.

Attention : Si vous êtes démarché pour un job au Canada par mail, téléphone ou via les RS, notez qu’il est déconseillé de payer pour être mis en relation avec une entreprise. Un employeur peut payer un recruteur pour démarcher (mais ce n’est jamais à un candidat de payer pour décrocher un entretien).

Conseils et bons plans pour postuler au Québec

  • Que ce soit sur votre CV, dans votre lettre de présentation ou en entretien, mettez en avant vos compétences et détaillez bien les missions que vous effectuiez dans vos précédents postes. S’il y a des projets dont vous êtes fier, parlez-en !
  • Dans la lettre de présentation, montrez que vous avez un projet d’immigration réfléchi, mûri, que vous vous êtes renseigné sur la région où se situe l’entreprise, sur son activité, etc.
  • En entretien, il est important d’expliquer ce que vous allez apporter à l’entreprise.
  • Ne faites pas reconnaître votre diplôme français au Québec si votre futur employeur ne le demande pas. En effet, ça coûte assez cher. De toute façon, l’employeur est plus intéressé par les compétences et le savoir-faire que par votre diplôme.

Les programmes vous permettant d’obtenir un permis de travail au Québec

  • Le programme des travailleurs étrangers temporaires du Québec. L’employeur qui veut vous recruter présente une demande d’Évaluation de l’impact sur le marché du travail (EIMT) pour déterminer si elle peut embaucher un travailleur étranger pour combler une pénurie de main-d’œuvre temporairement. On estime qu’il y a entre 4 et 5 mois de démarches.
  • Le programme EIC Expérience Internationale Canada, pour les moins de 35 ans. Dans ce programme, on retrouve notamment le PVT (permis vacances travail) qui vous permet d’immigrer au Québec sans promesse d’embauche (durée du visa : 24 mois. ATTENTION : – de places que de demandeurs), mais aussi le visa Jeunes Pro (visa avec contrat de travail, 24 mois) et le Stage Coop International (visa de stagiaire, 12 mois).

Plateforme pour se renseigner : Arrima

5/5 - (1 vote)

One thought on “Les raisons de vivre son PVT Canada dans le Nouveau-Brunswick

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *