Randonnées en NZ : la sélection de Maxime, Universlemonde

0

Article rédigé par Maxime du blog Universlemonde

En Nouvelle-Zélande, il y a deux choses qui frappent : Le nombre incroyable de randonnées disséminées partout dans le pays et les All Blacks quand tu les rencontres sur un terrain de rugby. Mais comme j’ai autant de chances de les affronter que d’assister au concert de piano d’un axolotl, on va plutôt se concentrer sur les randonnées en Nouvelle-Zélande.

Les Great Walks

Parmi ces innombrables randonnées, il y en a dix réputées spectaculaires et qu’on appelle les « Great Walks ». Great walks ça veut dire « super marcher » littéralement, mais ici on n’est pas chez les pantouflards donc on enfile ses plus belles chaussures de marche, un sac à dos et c’est parti mon kiwi !

Les great walks sont réparties dans tout le pays et ont le point commun de durer plusieurs jours. Sur les chemins, on trouve régulièrement des huts (payantes) et des campements de tentes pour dormir (payants aussi) avec toilettes et eau parfois potable sur chaque site (gratuites cette fois). J’en ai fait quelques-unes entièrement ou en partie dont je parle ci-dessous.

Randonnées en Nouvelle-Zélande sur l’île du sud

Kepler Track

Départ au Kepler Track Carpak, à 5 kilomètres de Te Anau. Une boucle de niveau intermédiaire de 60 km à effectuer en 3 à 4 jours.

Faute de temps, j’ai fait les deux premières parties en une journée. Soit 6 heures aller-retour pour 28 km au total.

On parcourt les premières heures baignées dans la fraîcheur d’une forêt aussi boisée qu’ennuyante mais la récompense arrive quand s’offre à nous le lac Te Anau depuis Luxmore Hut.

Routeburn Track

Départ à Routeburn Shelter, vers Glenorchy. Un aller de niveau intermédiaire de 33 km à effectuer en 2 à 4 jours, après il faut revenir.

Une autre Great Walk dont je n’ai fait que la première partie, en troupeau avec un groupe d’amis. On a atteint le Harris Saddle Point pour revenir au point de départ en 7 heures pour 26 km aller-retour.

Un enchevêtrement d’espaces propices à la photo de l’année avec accès à un point de vue sur des paysages grandioses toutes les quatre minutes, environ. Une succession de beautés naturelles qui mettraient à mal l’impassibilité d’un koala empaillé.

Autour de Wanaka

Pas de great walks par ici mais plusieurs petites randonnées à ne pas louper autour de Wanaka.

Isthmus Peak : Une montée de 2 heures à l’assaut d’une colline coincée entre les lacs Wanaka et Hawea. Cette randonnée, jugée intermédiaire par la plèbe, ne sera qu’un jeu d’enfant pour la plupart d’entre vous. Par moment, une douce moquette de verdure se propose même d’accueillir vos valeureux petits pieds. Une gentille préparation aux cartes postales qui vous attendent au sommet, recto comme verso.

Roys Peak : Vous rêvez secrètement de dominer le monde ? Venez d’abord dominer Wanaka et son lac depuis le Roys Peak ! Ici, vous dominerez pendant 20 minutes s’il y a pas trop de vent et en compagnie de seulement 10 personnes si vous avez de la chance. Parce que quand on est 50, on sait plus c’est qui qui domine.

Le glacier Rob Roy : Une randonnée d’une facilité déconcertante avec un glacier suspendu à la clé s’il vous plaît. Je constate à vos mines déconfites – de surcroît confites dans un passé proche – que ce nom interpelle. Rob Roy fut un Écossais qui choisit la vie de fermier dans la vallée de Matukituki dans les années 1870. La simple image d’un homme vivant en kilt dans un endroit dépourvu de source de chaleur à une époque sans électricité ni slips en coton ne fait pas froid que dans le dos.

Enfin le Diamond Lake, qui est à la randonnée ce que la poignée pour baisser la vitre de la portière de la voiture est à la musculation. Une phrase assez longue pour n’exprimer qu’une métaphore quelconque. Peut-être aussi longue que la randonnée du Diamond Lake. Mais sa vue d’ensemble sur le lac de Wanaka saura ravir les grands comme les petits, les bruns comme les blonds (et peut-être les roux, qui sait), les vaillants comme les fainéants.

Abel Tasman Coast Track

Départs à Marahau ou Tōtaranui. Un aller de niveau facile de 60 km à effectuer en 3 à 5 jours, après il faut revenir en bateau.

Un chemin côtier qui alterne entre forêts luxuriantes et plages de sable fin bordées d’eau turquoise. Que l’on soit plagiste professionnel de père en fils ou non, force est de constater que les coins qui représentent une offense pour la vue se font plutôt rares sur ces sentiers.

Mes campements sur l’île du sud

  • Kepler Track, Andy’s Place : 13 NZ$/personne (7,80 €) la nuit. Un emplacement sans toilettes, réservé aux véhicules Self-Contained et situé chez un particulier à 6 km de Te Anau en direction de Mossburn.
  • Routeburn Track, Glacier Burn Carpark : Un parking gratuit réservé aux véhicules self-contained. Situé à 25 km de Glenorchy et à 15 km du départ de Routeburn Track.
  • Abel Tasman, Totaranui Great Walk Campsite : 15 NZ$/personne (9 €) la nuit. Équipé de toilettes, de cuisines et de robinets d’eau potable et accessible en van. Le camp idéal pour démarrer le trek tôt le lendemain.
  • Abel Tasman, Torrent Bay Village Campground : 30 NZ$/personne (18 €) la nuit en tente. Des lits en hut sont également disponibles pour 75 NZ$/personne (45 €) la nuit.
  • Roys Peak et Diamond Lake, Red Bridge Campsite : situé à 10 minutes de Wanaka. Un parking gratuit avec toilettes réservé aux véhicules Self-Contained.
  • Rob Roy Glacier Track, Raspberry Flat : Un parking gratuit avec toilettes réservé aux véhicules Self-Contained.
  • Isthmus Peak Track, Isthmus Peak Carpark : Un parking gratuit avec toilettes réservé aux véhicules Self-Contained.
  • Le Hub, situé à Wanaka & Queenstown, est un endroit réservé aux véhicules Self-Contained. Ici vous pouvez prendre une douche, aller aux toilettes, utiliser le WiFi, vider votre bidon d’eau usée, remplir votre bidon d’eau claire et recycler vos déchets gratuitement. Possibilité d’utiliser les infrastructures pour une durée de 2 heures maximum par jour, ouvert uniquement en été.

Les prix des huts et campsites correspondent à la haute saison (du 01 octobre au 30 avril), ils baissent le reste de l’année.

Pour les Néo-Zélandais et les étrangers présents en Nouvelle-Zélande depuis plus de 6 mois, tous les campements en tente et les lits en huts sont à -50 %, sur présentation d’un justificatif.

Pour effectuer vos réservations, rendez-vous au I-Site le plus proche. Les réservations d’emplacement de tentes ou de lits en hut peuvent également se faire sur le site du DOC.

Randonnées en Nouvelle-Zélande sur l’île du nord

Tongariro Northern Circuit

Départ à Whakapapa Village. Une boucle de niveau intermédiaire de 43 km à effectuer en 3 à 4 jours.

Si vous aimez les volcans, les lacs aux couleurs innovantes et les paysages lunaires, le Tongariro sera parfait pour vous. On peut même admirer de très près le volcan Ngauruhoe qui joue la Montagne du Destin dans Le Seigneur Des Anneaux.

Si vous avez une météo favorable à venir, foncez car le temps par ici est aussi incertain qu’une nomination au prix Nobel de la paix pour Vladimir Poutine. Bon, peut-être pas à ce point, mais regardez quand même la météo avant d’y aller.

En cas de motivation en début de téléchargement ou si vous n’avez qu’un jour, le Tongariro Alpine Crossing passe également par les plus beaux points de vue du Tongariro.

Whanganui Journey

Départ à Taumaruni pour les 5 jours ou Whakahoro pour les 3 jours. Un aller en kayak à effectuer en 3 jours pour 87 km ou 5 jours pour 145 km, avec un retour en bus.

Après un sage briefing de la part de la société de location qui nous montre les endroits où on va se casser la gueule sur les rapides les plus compliqués, on rejoint le point de départ en bus. Là, on troque les chaussures de marche, les bâtons et tutti quanti pour un gilet de sauvetage, une belle pagaie et en kayak Yvonne.

Une descente sur la rivière Whanganui, sacrée pour les Maoris et bordée d’une végétation incroyablement verte et luxuriante. La great walk la moins parcourue de toutes vous coupera du monde pour 3 ou 5 jours et vous en mettra plein la vue au moyen de paysages qui semblent sortir tout droit de Jurassic Park.

PS : Pensez à bien attacher le petit bidon pour écoper, il servira.

Toutes ces randonnées d’un niveau intermédiaire et les temps de marche annoncés sont plutôt larges sauf si vous êtes unijambiste ou pirate donc équipé d’une jambe de bois. Pour le reste du pays, vous pouvez y aller au pif. Il y a un départ de trek à chaque carrefour dans cette contrée.

Mes campements sur l’île du nord

  • Tongariro Northern Circuit, Mangahuia Campground : 13 NZ$/personne (7,80 €) la nuit. Équipé de toilettes et d’un robinet d’eau potable, site idéal pour dormir près du Tongariro avant de commencer le trek le lendemain. 21 emplacements sont disponibles pour tout type de véhicule, self-contained ou non. Honesty box, prévoir l’appoint, premier arrivé premier servi.
  • Tongariro Northern Circuit, Oturere Campsite : 15 NZ$/personne (9 €) la nuit en tente. Des lits en hut sont également disponibles pour 36 NZ$/personne (21,80 €) la nuit.
  • Tongariro Northern Circuit, Whaihohonu Campsite : 15 NZ$/personne (9 €) la nuit en tente. Des lits en hut sont également disponibles pour 36 NZ$/personne (21,80 €) la nuit.
  • Whanganui Journey, John Coull Hut : 20 NZ$/personne (11,90 €) la nuit en tente. Des lits en hut sont également disponibles pour 32 NZ$/personne (19 €) la nuit.
  • Whanganui Journey, Tīeke Kāinga : 20 NZ$/personne (11,90 €) la nuit en tente. Des lits en hut sont également disponibles pour 32 NZ$/personne (19 €) la nuit.

Les prix des huts et campsites correspondent à la haute saison (du 01 octobre au 30 avril), ils baissent le reste de l’année.

Pour les Néo-Zélandais et les étrangers présents en Nouvelle-Zélande depuis plus de 6 mois, tous les campements en tente et les lits en huts sont à -50 %, sur présentation d’un justificatif.

Pour effectuer vos réservations, rendez-vous au I-Site le plus proche. Les réservations d’emplacement de tentes ou de lits en hut peuvent également se faire sur le site du DOC.

Partager

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.