Emploi en Nouvelle-Zélande

mettez à jour votre CV pour trouver un emploi en Nouvelle-Zélande

Quels sont les jobs les plus pratiqués en PVT ? Comment faire ses recherches d’emplois ?  Quels sont les secteurs qui recrutent ? Comment faire son CV ? Voici pas mal de questions qui vous trottent dans la tête. 

La nécessité d’obtenir un numéro IRD

Pour travailler en Nouvelle Zélande, il est indispensable d’obtenir un numéro IRD (Inland Revenue Department). Si vous ne l’avez pas, vous serez taxé à 45%.

Avec ce numéro, vous serez taxé à 12.2 % si vous gagnez moins de 14 000 $ et 19,2 % si vous gagnez moins de 48 000 $.

Les démarches s’effectuent ici.

Concrètement, vous avez besoin de :

  • Une preuve d’identité : une copie de la page d’identification de votre passeport ou de votre permis de conduire international,
  • Une preuve de résidence en France ou en Nouvelle Zélande : facture d’électricité, photocopie de votre carte d’identité resto/verso avec votre adresse, copie de votre permis internationale s’il n’est pas déjà utilisé pour l’identification photographique.
  • Une preuve d’ouverture d’un compte bancaire néo zélandais : lettre de la banque, relevé de compte avec retraits et dépôts d’argent
  • Une preuve de votre n° fiscal français : une photocopie de votre dernier avis d’imposition (si vous êtes toujours rattaché à celui de vos parents vous pouvez renseigner votre numéro de sécurité sociale)
  • Une preuve de votre activité en NZ : la copie de votre visa Working Holiday

Si vous n’êtes pas en Nouvelle Zélande : envoyez votre demande par email : offshore@ird.govt.nz. N’oubliez pas de joindre le formulaire + les documents demandés scannés.

Si vous êtes sur place : vous devez envoyer votre demande par courrier : Inland Revenue, P O Box 39010, Wellington Mail Centre 5045, New Zealand.

Quel est le salaire minimum en Nouvelle-Zélande ?

Celui-ci change régulièrement. Par exemple, en 2013, il avait augmentait de 25 cents. Depuis le 1er avril 2016, le salaire minimum en Nouvelle-Zélande a de nouveau augmenté et correspond maintenant à 15,25 $ de l’heure (ce qui équivaut à 12,60 euros).

Comment trouver un emploi en Nouvelle-Zélande ?

L’avis de Kiwipal

Guillaume de Kiwipal (blog et guide de voyage spécialiste de la Nouvelle Zélande pour les vacanciers et les Working Holiday) nous parle de l’emploi en NZ et nous donne toutes ces astuces pour trouver rapidement un job lors de votre WHV en Nouvelle Zélande.

@Guillaume Le Nistour – Kiwipal

Est-il facile de trouver un emploi en PVT NZ ?

Jusqu’à présent, tous les anciens du Programme Vacances Travail que j’ai interrogé pour Kiwipal donnent l’impression que c’est assez simple. Mais quand on creuse le sujet, on s’aperçoit vite qu’ils étaient très motivés d’entrée de jeu. Quelques témoignages ne permettent pas de se faire une idée très précise du marché du travail en Nouvelle-Zélande. Ce qui est certain en revanche, c’est que la levée des quotas annuels (il y avait autrefois une limite fixée à 3000 visas par an) reflète clairement le manque de main-d’œuvre saisonnière. Le taux de chômage est faible en Nouvelle-Zélande, mais les salaires sont 15% moins élevés qu’en Australie (ce que l’on oublie souvent de préciser).

Quels sont les secteurs qui recrutent le plus de voyageurs en PVT ?

Essentiellement les secteurs où il y a une pénurie de main-d’œuvre. Il convient d’ajouter les « petits boulots » traditionnels. Faire la plonge dans un restaurant ou cueillir des pommes n’est pas forcément l’idéal (c’est plus difficile qu’on ne le pense), mais cela permet malgré tout de faire rentrer un peu d’argent pour aller de l’avant. Pour les emplois plus qualifiés, le gouvernement néo-zélandais publie une liste annuelle des métiers prioritaires. Si votre profession est sur la liste, les chances de décrocher un travail sont autrement plus élevées (à supposer que cela soit l’objectif visé).

Quels sont les jobs saisonniers les plus pratiqués ?

Une part considérable de l’économie néo-zélandaise est tournée vers le tourisme. Les milieux de l’hôtellerie et de la restauration offrent des opportunités. On cite souvent la cueillette des fruits ou les vendanges, mais les postes ne sont pas aussi simples à décrocher qu’on l’imagine, car ils attirent la majorité des backpackers. Dans la réalité, travailler en extérieur offre certes des avantages, mais aussi de sérieux inconvénients, à commencer par les coups de soleil.

Comment faire sa recherche ?

Il y a trois approches très populaires et qui ont fait leurs preuves. Le site internet HelpX permet de mettre en relation les backpackers et les employeurs qui rémunèrent le travail à la demi-journée en assurant gîte et couvert. Les offres d’emplois sont déposées aussi bien par le retraité du coin qui souhaite faire repeindre son bateau, que par les entreprises qui manquent de main-d’oeuvre pour l’emballage de produits. Le Wwoofing est une variante du HelpX très prisée, mais réservée au secteur agricole. Il y a enfin tous les sites d’offres d’emploi traditionnels dont www.seek.co.nz est le représentant le plus connu.

@ Guillaume le Nistour - Kiwipal

 Comment présenter son CV ?

C’est une bonne question, car contrairement au CV français qui se veut succinct, le curriculum vitae Kiwi doit être exhaustif. Il ne faut pas pour autant remonter dans le temps jusqu’à parler de l’argent de poche que l’on recevait pour déblayer l’allée. Mais il faut faire ressortir les bénéfices concrets que l’on a apportés aux anciens employeurs. Cela risque d’ailleurs de surprendre les Français, mais il est recommandé de préciser les coordonnées de chaque employeur pour que le recruteur puisse les contacter (et il le fera souvent). Bien entendu, le nouvel arrivant ne disposera que rarement de telles recommandations, mais dès que son expérience en Nouvelle-Zélande le permettra, il faudra remettre le CV à jour. Ceci dit, la meilleure manière de trouver du travail consiste bien souvent à se déplacer pour rencontrer le manager et faire directement connaissance.

Quelles sont les conditions de travail en NZ (salaire minimum, temps de travail …) ?

La flexibilité est de règle. Le salaire minimum approche les 14 $ de l’heure. Selon la nature du travail exercé, la paye peut être versée à la semaine, au mois, voire carrément à la journée (surtout dans le secteur agricole). Le minimum de congés payés est de trois semaines par an (plus cinq journées autorisées en cas d’arrêt maladie par exemple), auquel s’ajoutent les onze jours fériés légaux. Les 40 heures hebdomadaires sont régies par la Loi, mais dans la pratique, les arrangements sont nombreux. La plupart de ces dispositions ne concerneront pas les backpackers qui vont rarement travailler dans un secteur plus de quelques semaines. Les employeurs néo-zélandais sont honnêtes, mais ils n’hésitent pas à renvoyer les travailleurs qui se tournent les pouces. Il faut être réellement, motivé et ne pas se contenter d’en avoir l’air.

As-tu des conseils à donner pour les actuels et futurs PVT ?

Je dirais qu’il faut s’accorder deux semaines sur place pour prendre ses marques, régler les démarches administratives et faire quelques rencontres entre backpackers. Puis il faut attaquer tout de suite la recherche d’emploi et en faire une priorité. Il y aura tout le temps pour explorer le pays par la suite. Plus vite on se jette à l’eau, plus vite on sera à l’aise et l’on profitera de son séjour. Cela ne veut pas dire qu’il faut se précipiter sur la première offre venue, mais plus l’on attendra, et plus le stress ira de pair. L’alternance de périodes de vacances et de travail sera souvent chaotique, alors autant commencer par faire rentrer l’argent avant de partir à la plage.

@Guillame Le Nistour - Kiwipal

5 commentaires

  1. Bonjour,

    Pour travailler en NZ, il est préférable de prendre des contacts avant de partir ou, en arrivant sur place, est-il possible de trouver?

    • Margot Sainflou on

      Hello Aziz !

      I am sorry but there is no visa for Islande. Plus, if you want a visa you will need to ask your ambassy because we only treat french visa on this website.

      Thank you ! 🙂

  2. Dear Sir,

    I am tunisian, working in TAV Tunisia as a Revenue Specialist

    It is an honor for me to find a job in New Zealand

    As I have a diploma in Management Science (Specialty: commercial techniques) and working in international company for six years, I think these qualities make me able to work in any financial department

    Could you please give me the necessary information to help me to find a job in New Zealand

    Best regards

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.