PVT Australie : les jobs en ferme et en ville par Carla et Steven

les jobs de fruit picking, serveur et dans la construction en Australie
À la une ! Australie JobsLeave a Comment on PVT Australie : les jobs en ferme et en ville par Carla et Steven

PVT Australie : les jobs en ferme et en ville par Carla et Steven

Article rédigé par Carla et Steven du blog Stevarladventures

En partant en Working Holiday Visa en Australie nous savions comme le nom l’indique, que nous allions faire du road trip mais également avoir l’occasion de travailler . Pour nous c’était une chance car ici les salaires sont nettement plus élevé qu’en France, une bonne opportunité donc de bien profiter du pays tout en pouvant mettre des économies de côté !

Les jobs en ferme

Nous avons fait le choix d’atterrir à Adelaide afin de pouvoir le plus tôt possible décrocher un job en ferme et ainsi valider nos 88 jours dans l’optique d’une deuxième année. En effet, cette ville est réputée pour ses zones agricoles tel que les raisins, les citrons, les pommes, les oranges, les clémentines etc. Aussi, toute la région du South Australia est éligible pour le second visa donc pas de surprises avec les codes postaux. Nous arrivions malheureusement pas dans la meilleure des saisons car nous étions entre le début et la fin des récoltes. Toutefois cela ne nous a pas découragé et nous avons entamé les recherches.

L’usine d’oranges

Après avoir inlassablement cherché dans les fermes pour le picking, nous trouvons finalement une usine d’orange du nom de Nippys à Waikerie dans le bush d’Adélaide. Nous sommes embauchés pour donner un coup de main de 3 semaines afin de finir la saison.

Les missions : En tant que fille, plusieurs missions tel que le packing dans les boites en carton ou bien le bagging dans les sacs ou encore le sorting, c’est à dire le tris des oranges. Pour les garçons il ne s’agissait que du stacking, c’est à dire poser les boites en carton sur des palettes pour ensuite les enrouler de papier sulfurisé qui permettra le transport.

Le salaire : 21,06 AU$ l’heure du lundi au vendredi de 7h00 à 16h00.

La ferme de cerises

Après avoir terminé nos 3 semaines de boulot à Adelaide nous reprenons la route car nous savions que la saison des cerises allait tout juste commencer à Melbourne, un bon timing donc pour commencer la prospection ! Nous trouvons donc grâce à l’application WikiFarm et 88 daystowork une petite ferme familiale à 50 minutes de Melbourne. Nous sommes directement embauché avant le début de la saison pour commencer à tout mettre en place.

Les missions : Pour Carla, c’était du packing ainsi que de la vente et de l’animation lors des journées « You Pick » où les clients venaient picker eux même. Pour Steven, c’était principalement du picking ainsi que de la surveillance lors des « You Pick ».

Nous sommes donc restés toute la saison dans cette ferme soit de fin octobre jusqu’à début janvier et nous avons donc validé nos 88 jours ! Nous n’avions pas à payer de logement, nous dormions dans notre rooftente et nous pouvions utiliser la salle de bain, la cuisine…gratuitement. Nous n’étions que 6 workers.

Le salaire : 21,06$/h ou 15 dollars la log de 8 kilos.

Les jobs en ville (par Carla)

All rounder/waitress

Après avoir validé nos 88 jours nous continuâmes notre road trip en direction de Sydney en passant bien sur par la Tasmanie ! Il était maintenant possible de retourner à la civilisation et trouver un petit appartement en ville ainsi qu’un job pour pouvoir repartir par
la suite. Mon premier job en ville fut à Sydney dans un café près de Darling Harbour après avoir passé mon RSA en ligne.

Les missions : All rounder signifie toucher un peu à tout, donc j’étais à la fois à la prise de commandes, le service, les préparations de nourriture, les snacks ainsi que des boissons (milkshake, smoothies, jus…). Puis, le rangement et la fermeture du shop.

Pendant que j’étais à Sydney j’ai également passé ma formation de Barista pour pouvoir par la suite trouver un travail dans ce domaine qui me plaisait beaucoup.

Le salaire : 21$/heure du lundi au dimanche avec 1 ou 2 jours de repos. (35h).

Kitchen Hand/Barista

Puis après 3 mois de travail à Sydney nous reprenons la route, road trip direction Brisbane. Nous nous arrêtons à nouveau travailler dans cette ville que nous avons adoré !!

Pour être tout à fait honnête il est très difficile de trouver un poste de barista seulement en aillant la formation en poche, tous les employeurs demandent de expérience dans le domaine pour pouvoir être en mesure d’assurer lors des périodes de rush. J’ai donc cherché un job dans un autre domaine en me disant que s’il y avait une machine à café, je demanderais à ce qu’on m’apprenne durant les heures creuses.

J’ai donc trouvé un petit café français à Carina qui m’a embauché et dont la patronne était ravie de me former en tant que barista, une chance !

Les missions : Comme c’était une petit café nous n’étions que 2 en semaine et 3 le week-end à travailler, tout le monde touchait un peu à tout ! J’étais donc tout aussi bien en Kitchen Hand pour aider lors des commandes, préparer les ingrédients, dresser les plats, faire les boissons…qu’au service et qu’à la prise de commande ainsi que derrière la machine à café. C’était une excellente opportunité qui m’a permis de tout apprendre en tant que Barista et devenir aujourd’hui qualifié.

Le salaire : 26$/heure et 30$/h les week ends

Experienced Barista

Après 4 mois de boulot à Brisbane, nous entamons notre plus grand road trip, le tour de l’Australie en passant par le centre rouge pour arriver à Perth. Maintenant que je savais que j’étais très confiante en tant que Barista j’ai directement cherché dans ce domaine. Comme c’est l’un des meilleurs métiers et l’un des plus recherchés dans la restauration en Australie, je n’ai pas du tout eu du mal à trouver. En seulement trois jours j’avais trouvé un boulot.

Je suis donc maintenant Barista à Perth et je me perfectionne tous les jours en améliorant mon latte art. C’est vraiment un poste que j’aime et qui me plait.

Le salaire : 26$ par heure à 40h par semaine. du Lundi au vendredi de 7h00 à 15h00.

Les jobs en ville (par Steven)

Étant plombier depuis sept ans en France, en arrivant en Australie j’avais bien l’intention de continuer de travailler dans ma branche. Toutefois, un problème de réglementation s’impose, mes diplômes français de plombier ne sont pas reconnus ici en Australie, je dois donc pour pouvoir exercer repartir sur 2 ans minimum d’étude pour obtenir un certain « ticket »

Alors, je décide de trouver un job toujours dans la construction ou les métiers manuels mais dans d’autres branches. Je passe alors la « White card » et j’achète tout l’équipement de sécurité « PPE » (chaussures de sécurité, casque, lunettes, protège oreille, habits flou, etc.). Je commence mes recherches sur les sites internets, puis je m’inscrit dans toutes les agences d’interim de la ville dans laquelle je me trouve.

Tout au long de mon WHV en Australie j’ai exercé plusieurs types de job comme :

• Skilled Labourer (25$/h)
• Landscaper nights and days shifts (day : 25$/h nights : 35$/h)
• Removalist (27$/h)
• Assistant Plumber (150$/jour)
• Garbage collector (27$/h)
• Window and door installation (27$/h)
• Kitchen Filters maintenance (28$/h)
• Deliver (27$/h)
• Drainer, Public works, gaz, water, power installation (29$/h)

C’était à la fois un mal pour un bien de ne pas trouvé de boulot dans mon domaine car j’ai pu découvrir des tas de nouveaux métiers que je n’aurais jamais exercé sinon. Cela me permet d’avoir une multitude expériences qui me serviront toujours dans ma vie. Je suis toujours content d’apprendre de nouvelles choses. Aussi travailler en interim c’est une très bonne option car je n’avais pas de contrat de durée précise je pouvais donc m’en aller à tout moment et je pouvais également changer de job quand je voulais, je n’avais donc pas vraiment de routine sauf à Brisbane où j’ai fais le même boulot pendant 4 mois. Si un job me plait je reste sinon je cherche un autre. Avec les agences d’intérim je n’ai jamais eu de problème à trouver un travail et même des fois la veille pour le lendemain j’avais une mission.

3 thoughts on “Tutoriel : faire sa déclaration de Tax Return en Australie

  1. Merci pour cet article.

    Doit-on se déclarer comme résident pour les salaires perçus après nos 6 mois sur le territoire ou peut-on se déclarer comme résident pour les salaires antérieurs si cela fait 6 mois que l’on est sur le territoire au moment de la déclaration ?
    Exemple : arrivée en janvier 2016, salaires perçus en mars et juin (6 mois de présence sur le territoire).
    Le fait de se déclarer résident dans ce cas là me paraît « osé » mais je ne trouve la réponse nulle part…
    Merci d’avance.

    1. Oops erreur, je repost :
      Merci pour cet article.
      Doit-on se déclarer comme résident pour les salaires perçus après nos 6 mois sur le territoire ou peut-on se déclarer comme résident pour les salaires antérieurs si cela fait 6 mois que l’on est sur le territoire au moment de la déclaration ?
      Exemple : arrivée en janvier 2016, salaires perçus en mars et juin (moins de 6 mois de présence sur le territoire) et déclaration en septembre (plus de 6 mois de présence).
      Le fait de se déclarer résident dans ce cas là me paraît « osé » mais je ne trouve la réponse nulle part…
      Merci d’avance.

      1. En fait, vous ne pouvez vous déclarer résident que si vous êtes restés 6 mois à la même adresse. Sinon vous êtes considéré comme non-résident !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.