Nouvelle-Zélande : Randonnées en plein cœur de l’île du sud

0

idées de randonnées en nouvelle zélande

À 29 ans, Camille a décidé de voyager pendant un an en Nouvelle-Zélande. Accompagnée de Laila, 31 ans, et Damien, un backpacker belge de 29 ans, elle nous fait découvrir les randonnées en Nouvelle-Zélande à effectuer aux bords des lacs et des montagnes de l’île du sud. Dix jours de balades somptueuses et une organisation béton !

Voiture dortoir, tente 2 secondes et jeux de cartes !

Ce qu’il faut savoir avant de partir en road trip, c’est que ton logement se limite à ta voiture, plus ou moins grosse selon les cas, et à ta tente. Damien avait tout prévu puisqu’il disposait d’une voiture et d’une tente. Moi, je suis venue avec ma bonne humeur ! Nous avons commencé le voyage à deux. Il dormait généralement dans sa voiture et moi sous la tente. L’espace était restreint, surtout lorsque les nuits étaient pluvieuses. Nous devions transférer des affaires de la voiture à la tente, la monter et la démonter tous les jours. Je dois dire que sans la patience de Damien, je me serais arrêtée dès le deuxième jour. Je me suis rendue compte que j’aimais bien mon confort.

Pour voyager, il faut avoir de bons partenaires. Ma team était au top !

Damien backpacker belge en randonnée en nouvelle zélande

Damien, backpacker belge, en randonnée

Nous avons dormi deux nuits dans des refuges situés dans les différents parcs que nous avons visités. Arrivés au premier refuge, il ne restait que trois places pour dormir. Premier arrivé, premier servi ! Dans le second, nous étions seuls et nous avons fait un feu de bois dans le four. C’était vraiment une soirée sympa. Nous avons passé nos soirées avec une bouteille de vin, des jeux de dés et de cartes auxquels nous jouions étant enfants (Yam’s, Président, Pouilleux, etc.).

3 jours de randonnée jusqu’en haut du Mont Cook

Notre aventure a commencé au bord du lac Tekapo, une étendue d’eau turquoise entourée de montagnesJ’y retrouve Damien, rencontré via le site des frogs, et nous nous rendons à l’observatoire du Mont John. Pour s’y rendre, comptez trois heures de marche, une ou deux baignades dans le lac où la température de l’eau ne dépasse pas les dix degrés. Puis, en bons randonneurs, nous avons arpenté le Mont Cook, le plus haut sommet de la Nouvelle-Zélande, 3724 m d’altitude. Un trek de trois jours autour du lac Pukaki avec au programme le refuge de Mueller Hut. Pour atteindre le sommet, il faut grimper quatre heures, 2200 marches en bois et une partie plus drôle avec de vrais rochers à escalader. Autant vous dire que ça n’était pas de tout repos, surtout avec un sac de douze kilos sur le dos. Mais une fois en haut, le coucher de soleil, le bruit des avalanches de neige sur le mont situé en face nous font oublier l’effort. Et, le lendemain, il fallait redescendre !

De ces trois jours, je retiendrai les paysages enchanteurs et perdus, la sensation d’être quasiment seuls au monde, l’effort physique, le vrai, le bon !

Randonnée aux abords du Lake Tekapo, idéal pour un pique nique

Le Lake Tekapo, endroit idéal pour un pique-nique

Du lac Wanaka à Queenstown

Quatrième plus grand lac de Nouvelle-Zélande avec des eaux d’origine glacière, le lac Wanaka est immense. Par conséquent, nous avons décidé d’une autre randonnée de trois heures afin d’observer son étendue depuis les hauteurs du Roys Peak. Une montée bien raide mais de toute beauté ! Durant la première partie de cette semaine de randonnée, le soleil fut de la partie. Une grande chance car la suite fut sous la pluie. La seconde étape fut le passage à Queenstown pour prendre notre troisième luron, Laila. Nous sommes allés ensemble dans les Milfords, où il pleuvait très fortement. Nous avons pris la décision de faire le court parcours de la Keppler track (une « great walk » : à faire pour voir les plus beaux paysages !) puis de passer une nuit en refuge sur la Manapouri Track. Nous avons randonné en forêt dans des chemins forestiers avec des vues à couper le souffle, puis sommes arrivés sur une plage du lac avec un soleil réconfortant et un feu de bois en fin d’après-midi. Cette randonnée est un formidable cocktail de surprise et d’étonnement !

pause dans les montagnes de nouvelle zelande

Pensée dans les montagnes

 J’ai réussi à m’embourber les chaussures dans une boue bien compacte et spongieuse ! L’insidieuse a même réussi à s’incruster sur toute la fin du trajet entre les orteils.

Pour notre dernier jour, retour à Queenstown où nous avons réalisé la randonnée Ben Lomond sous un beau soleil et avec une vue magnifique. Au final, c’était dix jours d’un splendide road trip dans le centre. Nous n’avons certainement pas tout vu mais le plaisir était bien présent, même lorsque nous étions fatigués ou éreintés ! Je recommencerais bien !! Pour tous ceux qui hésitent, j’espère que ça vous aura convaincu d’y faire un passage !

Camille du blog Ça pédale fort partagera d’autres récits de ses aventures prochainement.

Partager

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.