Sandra et Benjamin, partis en van à la rencontre des Kiwis

0

Un tour de la Nouvelle Zelande en van

Faire le tour de la Nouvelle-Zélande en van, c’est le défi que sont lancés Sandra et Benjamin, 26 ans tous les deux. Sage-femme et ingénieur, le couple originaire de la Drôme a opté pour un visa Working Holiday. Ils nous racontent leurs péripéties néozélandaises.

Pourquoi avez-vous décidé de partir en PVT Nouvelle-Zélande ?

Sandra fait du Wwoofing en AustralieCette question nous a été posée maintes fois et il est toujours difficile d’y répondre pour nous ! C’est plutôt un ensemble qui nous a décidés à partir. Des études longues où nous n’avons guère eu le temps de voyager, des premiers pas assez difficiles dans le marché de l’emploi. Nous avons été amenés à déménager en région parisienne pour travailler. Ce n’était pas vraiment notre idéal de vie.

On avait envie (et besoin) de perfectionner notre niveau d’anglais, de découvrir un autre pays, une autre culture. Vivre dans un autre pays, ne pas juste être des touristes. Et tout cela avant de rentrer dans le moule : emplois, achat d’une maison, bébé, etc.

Le WHV est donc juste parfait pour nous car il nous permet de vivre pendant 1 an en Nouvelle-Zélande, voire plus si on demande l’extension du visa, tout en étant autorisé à effectuer des petits jobs.

Nous avons choisi la Nouvelle-Zélande car nous souhaitions un pays anglophone évidemment et car c’est un pays à taille humaine. Les paysages sont à couper le souffle. On savait qu’il était facile de l’explorer avec un simple van. La qualité de vie et les perspectives d’emploi dans nos secteurs d’activité nous ont aussi convaincus.

Et puis j’aime beaucoup le Seigneur des Anneaux et Benjamin joue au rugby depuis plus de 20 ans donc en fait c’était une évidence !

Quelles ont été vos premières impressions sur place ?

Nous avons atterri à Christchurch et nos premières impressions ont été un peu mitigées car c’est une ville en pleine reconstruction. Nous y sommes restés 10 jours le temps de faire toutes les démarches administratives nécessaires, trouver un van, etc. On a trouvé qu’il n’y avait pas grand-chose à y faire !

Est-ce facile de se procurer un van en Nouvelle-Zélande ?

Je pense qu’il est plutôt facile de trouver un van si l’on n’a pas trop de critères prédéfinis, si l’on est dans la haute saison et surtout sur Auckland ! Nous sommes arrivés en basse saison avec des critères assez précis et sur Christchurch… Autant dire que les annonces qui auraient pu nous correspondre se faisaient rares (90% des vans étaient sur Auckland).

Nous regardions les annonces de van depuis des mois en France, surtout sur les différents groupes Facebook créés pour. Nous avions du mal à trouver. On a donc revu nos critères à la baisse. Au final, nous n’avons visité que 2 vans. Le deuxième fut le bon et remplissait tous nos critères, voire plus.

Nous ne l’avons pas aménagé, nous ne nous sentions pas l’âme bricoleuse. Il était donc directement prêt à prendre la route avec nous quand nous avons eu les clefs en mains !

Est-ce facile de trouver un travail ?

Oui il est vraiment facile de trouver du boulot ! Le WHV autorise à travailler dans des « petits boulots », c’est-à-dire saisonniers dans l’agriculture ou l’hôtellerie principalement. Nous souhaitions faire des boulots dans l’agriculture et il suffit d’envoyer quelques mails ou même juste se présenter à la porte des vignobles ou vergers pour trouver du boulot. Après nous étions en Central Otago dans l’Ile du Sud, qui est une des régions les plus fournies en job puisqu’elle regorge de vergers et vignobles en tout genre, donc vraiment très facile ! Pour l’instant, nous avons travaillé 1 mois et demi dans un vignoble et nous sommes en train de finir la saison du cherries picking (la cueillette des cerises).

Picking en Nouvelle-zélande

Racontez-nous vos expériences plus en détail.

Pour le moment, nous n’avons eu que deux expériences de Wwoofing et c’était vraiment de très bonnes expériences.

Notre premier Wwoofing était sur la péninsule de Banks et le deuxième non loin des Catlins, et nous avons passé de supers moments avec chaque famille. Nos journées étaient faites de petits boulots surtout en extérieur (couper des haies, désherber, planter des graines/plants, couper du bois etc). Le rythme n’était jamais bien intense et la journée était toujours accompagnée du fameux «tea time». Les soirées se passaient autour de succulents repas, à parler de tout et de rien (même avec un anglais approximatif) puisque nous avons fait notre premier Wwoofing même pas 2 semaines après notre arrivée… et l’accent Kiwi n’est pas toujours bien facile à comprendre. On regardait aussi des émissions et des films avec eux. On faisait vraiment partie de la famille. Nous sommes d’ailleurs revenus dans la première famille pour fêter Noël.

Wwoofing dans la Péninsule de Banks et dans les Catlins

Un conseil pour ceux qui hésiteraient : au début, quand vous serez sur la route pour votre première expérience, vous vous direz sûrement « mais qu’est-ce que je fais là ? Pourquoi est-ce que je vais chez des inconnus qui ne parlent même pas la même langue que moi ? » Mais vous pouvez y aller les yeux fermés, vous ne le regretterez pas (à condition de savoir où on met les pieds). N’hésitez pas à regarder les commentaires laissés par les personnes passées précédemment. C’est l’occasion de faire de belles rencontres et de vivre comme un vrai Kiwi.

Côté destinations, est-ce que vous avez eu des coups de cœur ?

Nous n’avons pour l’instant exploré qu’une toute petite partie de la Nouvelle-Zélande, essentiellement la partie méridionale de l’Ile du Sud. Nous avons eu de vrais coups de cœur pour le Mont Cook et la région du Fjordland.

Le Mont Cook, c’est tout simplement magnifique. Le glacier, l’eau turquoise, les icebergs sont superbes. Les randonnées qui l’entourent offrent des points de vue complètement stupéfiants.

Randonnée au Mont Cook

Quant au Fjordland, c’est un dépaysement total ! Nous avons fait la croisière sur le Doubtful Sound et la Milford Sound et c’était juste magnifique ! Si l’on aime la nature vierge (et l’humidité), c’est l’endroit parfait !

Nous avons aussi beaucoup aimé Wanaka qui est une ville où il fait bon vivre malgré l’afflux touristique. Il y a énormément de belles randonnées à y faire.

Quelle est la randonnée la plus sympa que vous avez faites ?

Les randonnées qui me viennent en premier à l’esprit sont celles où la vue était juste … vraiment amazing ! Ce ne sont pas les randonnées les plus cool, mais les plus dures… car une belle vue ça se mérite ! (Roys Peak, Sealy Tarn….). Du coup, je dirais Glendhu Bay sur le bord du lac Wanaka. Elle est réalisable à pied ou à vélo. Elle offre un panorama magnifique tout en traversant de nombreux paysages variés.

Randonnée sur le lac Wanaka

Vous êtes aussi allé voir un match des All Blacks. Comment était l’ambiance ?

Oui, nous sommes allés voir les All Blacks dès le lendemain de notre arrivée en terre Kiwi, pour le match NZ-Afrique du Sud ! Benjamin a fait du rugby pendant 20 ans, c’était donc un incontournable. Des occasions comme cela, on n’en a pas tous les jours ! L’ambiance quant à elle était bien différente des matchs que l’on connait en France : c’est vraiment très calme dans les tribunes, très (trop) discipliné ! Par contre nous avons été vraiment surpris par la ferveur autour des All Blacks : pendant la journée avant le match, tout le monde en ville était habillé aux couleurs Néo-Zélandaises !

Voir les All Blacks en Nouvelle-Zélande

Que peut-on vous souhaiter pour la suite de l’aventure ?

Faire encore de belles rencontres, vivre de belles expériences et en prendre encore plein les yeux. C’est l’essentiel pour les backpackers !


Si vous voulez continuer à suivre leurs aventures, rendez-vous sur leur blog NZ Aventures.

Notez cet article
Partager

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.