Chute du nombre de Français en PVT Nouvelle-Zélande

statistique PVT NZ
Nouvelle ZelandeLeave a Comment on Chute du nombre de Français en PVT Nouvelle-Zélande

Chute du nombre de Français en PVT Nouvelle-Zélande

Pour la deuxième année consécutive, le nombre de Français en visa Working Holiday Nouvelle-Zélande diminue. Sur l’année fiscale 2018/2019 (entre le 1er juillet et le 30 juin), les services d’immigration Néo-Zélandais ont annoncé avoir octroyé 9 475 visas vacances-travail aux ressortissants Français, soit 550 visas en moins par rapport à la saison précédente (- 5.8 %).

Pour rappel, il n’y a pas de quota de places pour les Français. Cependant, 127 dossiers ont été refusés par les autorités pendant la saison. Pensez à vérifier votre admissibilité avant de postuler au programme vacances travail.

Le nombre de Français baisse en Working Holiday Nouvelle-Zélande

Saison (de juillet à juin)2014/20152015/20162016/20172017/20182018/2019
Nombre de visas accordés aux Français8 5279 54310 21110 0259 475
Evolution (%)+ 11.9 % + 6.7 % – 1.8 %– 5.8 %

Le stat : 70 526 Français ont obtenu un visa Working Holiday en Nouvelle-Zélande sur les dix dernières années.

Les Belges et les Luxembourgeois, moins nombreux en PVT NZ

Il n’y a pas que les Français qui ont « déserté » la Nouvelle-Zélande. Nos voisins de Belgique ont aussi été moins nombreux à demander le visa. 780 Belges ont obtenu le PVT NZ en 2018/2019 (-49 visas). 27 Luxembourgeois ont obtenu le PVT NZ, soit douze de moins par rapport à la saison précédente.

Baisse globale du nombre de personnes en PVT NZ

ClassementPays2017/20182018/2019Evolution
1 Royaume-Uni 13 20912 185– 7.7 %
2Allemagne13 61311 699– 14 %
3France10 259 475– 5.8 %
4USA5 0464 637– 8.1 %
5Canada3 1573 181+ 0.7 % 
6Corée du Sud2 9702 853– 3.9 %
7Japon2 4962 598+ 4 % 
8Italie2 1062 070– 1.7 %
9Irlande1 6501 704+ 3.3 % 
10Pays-Bas 1 7131 625– 5.1 %

En règle générale, on constate que le nombre de voyageurs en PVT Nouvelle-Zélande diminue. Les Anglais dépassent les Allemands et deviennent la première nation représentée en PVT Nouvelle-Zélande. La France repasse sous la barre des dix-mille visas délivrés.

Exercice2016-20172017-20182018-2019
Nombre de voyageurs en PVT NZ70 12567 63363 163

Besoin d’une assurance voyage pour votre PVT Nouvelle-Zélande ? On vous propose le contrat Cap Working Holiday avec une réduction de 5% sur le tarif. Plus d’informations par téléphone au +33 1 74 85 50 50 ou par mail à info@chapka.fr

2 thoughts on “Ils ont testé le HelpX en Nouvelle Zélande

  1. Très intéressant ce retour d’expérience sur le helpX. Mais au final, il n’y a plus vraiment de différence avec le Woofing ?

    Nous avons choisi le woofing justement pour s’assurer que nos expériences s’approcherons le plus possible de l’agriculture, le travail avec les animaux… Au final, c’est pareil en HelpX si je comprends bien 😀

    On a seulement fait deux semaines de Woofing pour le moment, mais c’est vrai que ce sont des semaines très enrichissantes (et fatigante quand on ne maîtrise pas la langue !)

    Camille

    1. Bonjour Camille !

      Oui en effet le Wwoofing n’est pas de tout repos 🙂 mais je pense que c’est une super expérience et un excellent moyen de s’immerger totalement dans la culture néo-zélandaise.
      Pour répondre à ta question : la différence entre le Wwwoofing et le HelpX est vraiment très mince. Le concept est le même : travailler quelques heures en échange du gîte et du couvert. Ce qui change pour le Wwoofing c’est qu’il une idéologie derrière : celle de transmettre les valeurs de l’agriculture biologique et donc seules les fermes biologiques peuvent faire partie du réseau Wwoof. Le HelpX, au contraire concerne tous types d’activités : tu peux le faire dans une ferme biologique ou non, chez un particulier, dans une auberge de jeunesse, un ranch … Le choix est moins limité et le travail beaucoup plus varié.

      J’espère avoir répondu à la question 🙂 !
      Je te souhaite une très belle expérience néo-zélandaise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.