Kelly fête ses 1 an dans le Yukon

0

Vivre au Yukon et faire des randonnées

En novembre dernier, Kelly nous racontait ses trois premiers mois de working holiday au Canada. Elle nous expliquait notamment sa décision de vivre dans le Yukon, une région du grand nord, située à l’ouest du pays, à la frontière avec l’Alaska et quasiment aussi grande que la France. (Retrouvez son interview). Neuf mois plus tard, elle fête donc son premier anniversaire dans le Yukon. À un an de la fin de son visa, elle ne semble pas décidé de changer de région. On a donc tenté d’en savoir davantage sur le Yukon et sa capitale Whitehorse !

Comment ça va depuis la dernière fois ? Toujours installée dans le Yukon ?

J’achève ma première année de PVT au Yukon, ça ne peut qu’aller bien ! J’ai en effet décidé de rester ici ces douze derniers mois car je me plais vraiment dans le grand nord, entre l’immensité du territoire et la gentillesse des yukonnais. Je n’aurais pas pu rêver mieux pour poser mes valises !

Qu’y a t-il de beau à faire du côté de Whitehorse ?

Imaginez une vie de village français à l’échelle d’un territoire aussi grand que notre pays, et vous aurez une idée des choses à faire. Plus concrètement, je mène une vie paisible au sein d’une petite communauté répartie sur plus de 443 km², avec beaucoup d’activités à réaliser.

Quelques exemples : se replonger dans l’histoire de la ruée vers l’or du Klondike en visitant le SS Klondike II ou un des musées du centre-ville ; assister aux nombreux événements organisés chaque week-end ; y prendre part en tant que bénévole ; rester éveiller la nuit pour voir des aurores boréales ; et puis bien sûr, explorer un peu plus loin que Whitehorse. La ville de Dawson au nord, le parc national de Kluane au sud, il y a tellement de beaux paysages à voir…

randonnée au Yukon

Une aurore boréale dans le Yukon.

Quelles sont les randonnées les plus impressionnantes que tu as fait dans le Yukon ?

Je passe presque tout mon temps libre sur un sentier et je suis émerveillée à chaque sortie ! Difficile de faire un choix, mais si je ne devais en choisir que quelques-unes, je dirais :

  • King’s Throne dans le parc national de Kluane : ma première vraie randonnée hivernale et on n’était clairement pas préparé pour ça. Il y avait peu de neige à Whitehorse alors on avait laissé les raquettes à la maison…Grave erreur ! Obligé de rebrousser chemin bien avant notre objectif car si mon copain arrivait à avancer dans la poudreuse, moi je galérais beaucoup plus avec la neige à mi-cuisse… Du coup, je l’ai refait cet été et c’était juste magique !
King's Throne Canada

King’s Throne en hiver et en été

  • La randonnée face au Samuel Glacier. Pendant des heures, on a l’impression de marcher sur un nuage. La visibilité est restreinte. Il y a des traversées de rivières et des zones marécageuses. Dès le début de la journée, on a les pieds mouillés.

Le glacier Samuel

  • La classique « Fish Lake » : tellement proche de Whitehorse (moins de 40 minutes de voiture), j’y vais très très souvent. Relativement facile, la vue reste impressionnante !

Raconte-nous ton expérience de randonnée en Alaska.

Je n’ai découvert qu’une infime partie de l’Alaska pour le moment : Skagway et Haines. Maintenant, je n’ai qu’une envie : explorer davantage cet état américain ! Si dans les deux villes, il existe de nombreuses randonnées d’une journée (qui valent vraiment le détour soit dit en passant), j’ai été conquise par mon expérience de la piste du Chilkoot, une partie de l’itinéraire que les pionniers chercheurs d’or ont emprunté dans la Rabbit Creek (aujourd’hui connue comme Bonanza Creek). Une randonnée en solitaire de trois jours, 53 kilomètres et environ 1.900 m de dénivelé positif, dans un musée à ciel ouvert et avec des panoramas à couper le souffle, sublime !

randonnée à Chilkoot au Canada

la piste du Chilkoot

La dernière fois tu travaillais comme handler* avec des chiens de traîneaux. Es-tu maintenant devenue musher* ?

C’était l’intention, mais rien ne s’est vraiment déroulé comme prévu. Mon bénévolat s’est achevé brusquement, remettant tout en question. J’ai donc passé l’hiver dernier à faire autre chose, et ce sera surement pareil pour l’hiver à venir. Ceci dit, c’est toujours mon projet de vie, même s’il est pour le moment entre parenthèses du fait de la situation précaire dans laquelle me met le PVT.

*Le handler prépare les chiens de traîneaux (nettoyage, entrainement, etc.). Le musher conduit l’attelage. 

Jérôme a entraîné des chiens de traîneau au Canada

Quels autres jobs et volontariats as-tu fait en remplacement ?

J’ai été hôtesse de caisse au grand supermarché de Whitehorse pendant quelques jours, avant de trouver un (enfin plusieurs…) job qui me correspondait mieux. Je jongle entre : comptable et assistante de direction pour 30 heures par semaine et pigiste pour des journaux locaux ou des sites internet spécialisés dans les voyages et working holidays.

Comptes-tu rester au Canada pour ta deuxième année de PVT ?

Oh que oui ! Et continuer à vivre au Yukon ! J’ai encore tellement de choses à découvrir ici. J’aimerais pouvoir partir randonner plusieurs jours d’affilée en autonomie maintenant que je n’ai plus peur des ours…ce sera pour l’été prochain. Je prévois aussi de partir en road-trip dans les Rocheuses et d’aller rendre visite à des amis au Québec.

Si tu devais choisir une autre destination en Working Holiday, laquelle ce serait ?

La seule destination qui pourrait encore m’être accessible vu mon âge, c’est l’Australie (possibilité de demande jusqu’à la veille des 31 ans). Et ça tombe bien car c’était mon rêve de gamine de voyager en van là-bas. S’il n’y avait pas cette barrière, je crois que finalement j’hésiterais fortement avec la Nouvelle-Zélande, l’Argentine et le Chili. Pour les mêmes raisons que j’ai choisi le Yukon : l’immensité des espaces vierges à découvrir en randonnée !

Retrouvez les aventures de Kelly sur son blog Lily’s Road mais aussi sur Facebook, Twitter et Instagram

Kelly fête ses 1 an dans le Yukon
Notez cet article
Partager

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.