Des vendanges, du surf et du snorkeling : le PVT de Marine et Guillaume

0

Faire les vendanges en Australie avec un PVT

Marine et Guillaume, 28 ans tous les deux, ont débarqué en Australie avec des permis vacances travail. La Toulousaine et le Parisien nous racontent leurs expériences de travail…mais aussi de volontariat. Aussi, ils nous donnent leurs spots préférés pour faire des randonnées, du surf et du snorkeling.

Pourquoi avez-vous décidé de partir vivre en Australie avec un WHV ?

Ça, c’est une très bonne question ! Tout d’abord, il faut préciser qu’on s’est rencontré à Montréal, Guillaume était en WHV Canada et moi en Visa Jeune Pro, on travaillait ensemble dans un hôtel. Nos visas se terminaient et Guillaume a mentionné qu’il aimerait partir en Australie, réaliser un rêve. Quant à moi, j’ai toujours voulu aller en Australie, mais je ne voulais pas y aller toute seule, donc ça a été très vite décidé. L’Australie, c’est loin, c’est synonyme d’aventures, de dépaysements et c’est quelque chose qu’on voulait tous les deux vivre !

Vous avez fait les vendanges en Australie. Racontez-nous cette expérience.

On n’avait pas prévu de travailler dans les vignes. Au départ, on était allé à Margaret River pour visiter et on est tombé amoureux de la région. On a appris qu’il y avait du travail dans les vignes, donc on s’est dit « pourquoi pas ? » Autant terminer au plus vite nos fameux jours de fermes. On a commencé par tous les « travaux en verts » de la vigne (quand le raisin n’est pas encore mûr) et ceci nous a permis de nous faire connaître dans l’agence. Quand les vendanges ont commencé, on a pu ainsi bénéficier de « meilleurs jobs ». Les vendanges sont très différentes de celles en France, on sent que c’est une activité très jeune (une vingtaine d’années), c’est plus commercial que traditionnel.

travailler dans les vignes en Australie

Une bière fraîche après une journée dans les vignes

Les vendanges en Australie sont une bonne expérience même si c’est dur : se lever très tôt le matin (5h en général), travailler sous la chaleur, gagner peu (paie au rendement)… Mais ça reste de très bons souvenirs, on rencontre beaucoup de monde, des jeunes backpackers du monde entier, on est tous dans la même galère donc ça rapproche.

Vous avez également été bénévole pour servir la soupe populaire. Racontez-nous cette expérience.

On a entendu parler de la soupe populaire grâce à la colocataire d’un ami. On en a discuté, on a trouvé le principe super sympa et on a décidé de s’y rendre aussi. Elle se tient tous les lundis et mercredis à Margaret. Les bénévoles arrivent vers 11 h pour aider à préparer les différents plats qui seront servis le soir. Principalement, on aide à couper des légumes: oignons, poivrons, carottes etc… C’est une ambiance super conviviale, tout le monde met la main à la pâte et quand les soupes sont en train de mijoter, et la cuisine nettoyée et rangée, on grignote un bout tous ensemble.

C’est un bon moyen de rencontrer des personnes, aussi bien des voyageurs que des locaux. Et c’est aussi très agréable de participer à la vie locale et d’apporter son aide à ce beau projet. À partir de 17 h, les gourmands commencent à arriver. En échange de 5$, on a une portion généreuse de soupes/curry (les plats sont végétariens) que l’on peut emporter ou manger sur place.

Quelle a été votre destination coup de cœur pour faire du bodyboard, du surf et du snorkeling ?

Margaret River offre de nombreux endroits pour essayer le bodyboard et le surf : mentions spéciales pour les plages de Conto’s (notre plage préférée à Margaret), Boodjidup pour le bodyboard, ou encore Rivermouth. Mais ce n’est pas l’endroit le plus facile pour les débutants : courants, puissance des vagues… Si on a un conseil à donner, ce serait de bien se renseigner sur les conditions et ne jamais partir seul.

faire du surf à Boranup

Journée surf sur la plage de Boranup (uniquement accessible en 4×4)

Pour le snorkeling, sans aucun doute : Ningaloo Reef. Il suffit de passer quelques jours dans le Cape Range National Park, acheter ou louer son équipement et juste profiter des fonds marins de Ningaloo Reef. Il n’y a pas besoin de louer un bateau, il suffit simplement de nager à quelques dizaines de mètres de la plage. C’est incroyable, on a presque l’impression de nager dans un aquarium. Une fois, nous campions au sud de Coral Bay, j’étais en train de nager et admirer les poissons quand tout d’un coup, une énorme raie est apparue devant moi. C’est très impressionnant mais c’est une expérience incroyable à vivre.

faire du surf à Margaret River

La Plage de Conto’s, idéale pour une journée entre potes

Quelle est la randonnée la plus cool que vous ayez faites ?

La plus cool serait la randonnée de la Hancock Gorge dans le Karijini National Park. De manière générale, toutes les randonnées du Karijini sont superbes, avec des paysages magnifiques et de nombreux endroits où se baigner (sans croco ou requins ahah). La randonnée du Hancock est un peu plus technique que les autres. Elle nécessite d’escalader les rochers et de faire la fameuse « spider walk », c’est-à-dire de se déplacer entre deux parois rocheuses avec un cours d’eau au-dessous : vraiment top !

Faire une randonnée dans le Karijini National Park

Ascension du Mont Bruce dans le Karijini NP

Vous avez mangé du kangourou. C’est bon ?

Quand on arrive en Australie, une des choses qu’on a envie de goûter, c’est bien évidemment le kangourou. C’est une viande rouge, maigre et très goûteuse. On en a goûté à plusieurs reprises : achetée au supermarché pour faire des burgers notamment. Mais la meilleure façon, c’est de le couper en médaillons et de le saisir sur le grill. Il faut surtout surveiller la cuisson pour que ça ne cuise pas trop. La cuisson doit être saignante, voire bleue.

Quels sont vos projets pour la suite ?

Nous sommes arrivés il y a quelques jours à Darwin, après un périple de plus de 4 000 km (6 jours de voyage). On espère trouver rapidement un job. Guillaume aimerait travailler dans la construction, il vient juste d’obtenir sa White Card. Quant à moi, je reste dans mon domaine, l’hôtellerie.

En ce qui concerne nos projets à long terme, ce voyage en Australie nous a donné l’envie de lancer notre propre entreprise une fois rentrés en France. On commencera une nouvelle aventure par la reprise d’un camping quelque part en France (affaire à suivre…).


Retrouvez les aventures de Marine et de Guillaume sur leur blog 2 Frogz On The Road.

Et sur les réseaux sociaux :

Des vendanges, du surf et du snorkeling : le PVT de Marine et Guillaume
Notez cet article
Partager

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.