Trouver un logement en Uruguay

Vivre en Uruguay

Si vous arrivez vivre en Uruguay avec un visa permis vacances travail d’un an, la recherche de logement risque d’être votre première occupation. Faisons donc un petit état des lieux !

Où vivre à Montevideo ?

Fort de 1,5 millions d’habitants, Montevideo est une ville immense qui s’étend sur pas moins de 525 km² de superficie. Pour vous donner un ordre d’idée, Paris fait 105 km² et Bruxelles 32 m². La capitale uruguayenne est composée de 62 quartiers administratifs. Vous n’aurez donc certainement pas le temps de tous les visiter durant votre année en WHV (on ne le conseille pas de toute manière !). Fort logiquement, les quartiers les plus attractifs se situent près du centre historique et aux abords du Rio de la Plata.

Le conseil d’Alejandro :

Selon notre contact Alejandro, Uruguayen expatrié en France, les quartiers conseillés à Montevideo sont :

  • Pocitos : une longue étendue de sable fin borde ce quartier moderne, branché et sécurisé où vivent de nombreux expatriés. Sa vie nocturne est exaltante. Son choix d’appartements est large.
  • Punta Carretas : un front de mer animé, des rochers au bord de l’eau et le petit phare de Punta Brava qui offre une vue imprenable sur le Rio de la Plata. Un joli théâtre d’été. Un centre commercial iconique, puisqu’il fut un centre de détention jusqu’à 1986. A l’est, le parc Juan Zorilla de San Marin avec la Villa Biarritz (un gymnase !) et à l’ouest la plage Ramirez.
  • Malvin, bordé par un croissant de sable fin
  • Carrasco, nettement plus cher avec de nombreuses commodités

Et pourquoi pas Cordon et Punta Gorda.

Comment trouver une location en Uruguay ?

Certains sites vous permettent de trouver rapidement et facilement une chambre en colocation à la semaine ou au mois :

Vous pouvez également vous renseigner dans les agences immobilières recensées dans le livret d’accueil des français en Uruguay.

Un logement en auberge de jeunesse ?

Si vous voulez combiner recherche de travail et recherche de logement, tentez votre chance auprès d’auberges de jeunesse. Certaines recherchent par moment de jeunes européens multilingues (français, anglais, espagnol) afin qu’ils travaillent en échange d’un lit dans l’établissement. Au programme des réjouissances, des missions de réception, de night-audit (réceptionniste de nuit en fait !), de bar, de mucama (femme de chambre) et de préparation de petit-déjeuner. Un échange de bons procédés qui vous permettra d’économiser pour vos futurs voyages.

Le conseil d’Alejandro :

Il existe énormément d’auberges de jeunesse à Montevideo. Les prix peuvent varier mais démarrent généralement à 358 pesos (soit 10 €) jusqu’à 825 pesos pour les plus chères (23 €). Dans les terres, vous trouverez beaucoup moins d’auberges de jeunesse donc faites attention avant de partir. Sur le littoral, vous en trouverez des dizaines, mais faites attention aux prix qui peuvent facilement décoller surtout à Punta del Este. Vous trouverez beaucoup d’auberges de jeunesse répertoriées sur Hostelworld mais n’hésitez pas à déambuler dans les rues pour trouver un endroit sympa où passer la nuit, car certaines auberges souhaitent garder leur authenticité et ne sont pas sur internet.

Si vous avez décider d’être plus itinérant, optez pour une location Airbnb ou un couchsurfing. Il est de bon ton de ramener un cadeau à l’hôte qui vous accueille sur son canapé. Le camping est également une option envisageable si vous êtes dans la campagne uruguayenne.

 

Notez cet article