Un PVT pendant un tour du monde, l’expérience de Marine et Pierre en NZ

0
Un PVT pendant un tour du monde

Marine et Pierre effectuent un tour du monde depuis bientôt deux ans. Les deux voyageurs originaires de la région Rhône-Alpes en ont profité pour s’arrêter plusieurs mois en Nouvelle-Zélande avec un visa vacances travail. C’était le moment ou jamais pour Marine, qui vient de fêter ses 32 printemps*

*On peut demander le visa vacances travail Nouvelle-Zélande jusqu’à la veille des 31 ans.

Pourquoi avez-vous décidé de faire un PVT en Nouvelle-Zélande ?

A la base, ce n’était pas prévu ! Nous ne devions passer que trois mois en Nouvelle-Zélande. Ce sont Elodie et Valentin, un couple de voyageur rencontré au Canada qui nous ont convaincus de demander le visa PVT. C’était l’occasion rêvée pour nous de découvrir le pays en douceur tout en gagnant un peu d’argent.

Vue sur le mont Cook

Comment se passe la vie en van ?

Vous voulez vraiment savoir la vérité ? Disons que c’est une expérience enrichissante mêlée a un grand sentiment de liberté ! De manière générale, la vie en van permet de relativiser beaucoup de choses. On vit au jour le jour en se posant ce genre de questions : où trouver de l’eau, de la nourriture, de l’essence, des toilettes et surtout une place de parking pour dormir ? Mais finalement, c’est très appréciable car on vit l’instant présent, chose qu’on a tendance à oublier dans nos sociétés modernes.

Notre van, Denis, a été notre premier achat de véhicule. Nous avions donc beaucoup d’appréhension, mais au final, nous avons eu beaucoup de chance de tomber sur lui. Malgré une légère addiction à l’huile moteur, il a parfaitement joué son rôle. Il nous a emmenés partout où nous le voulions et ce en toute sécurité. Ce n’est malheureusement pas le cas pour tous les voyageurs qu’on a pu croiser…Il faut savoir que les vans en Nouvelle-Zélande sont, dans la grande majorité, vieillissants et en mauvaise condition. Si vous voulez un conseil, ne vous précipitez pas lors de l’achat et faites bien toutes les vérifications mécaniques !

Denis le van.

Pour ce qui est du sommeil, nous avions une literie en mauvais état (une sorte de clic-clac rafistolé) et les nuits étaient plutôt difficiles…Après 2 mois de torture dorsale, nous avons racheté des mousses et ce fut beaucoup plus agréable. Malgré ça, une nuit dans un van, c’est loin d’être une nuit à l’hôtel. C’est comme une nuit dans une tente, on est réveillés par la pluie qui tombe sur le toit, les voisins qui font la fête ou encore le vent qui secoue le van comme un prunier. Ce n’est clairement pas un sommeil réparateur tous les jours !

Comme nous n’allions que très rarement au restaurant on est devenus des experts en recette de van. Nous avons aménagé une cuisine intérieure, parfaite pour cuisiner de bon petits plats quand la tempête faisait rage à l’extérieur.

Je connais un poivron et une carotte qui ont du soucis à se faire !

Quels ont été vos destinations coups de cœur en Nouvelle-Zélande ?

Pendant cette année, nous avons visité la quasi totalité du pays. Nous avons eu plusieurs coups de cœur mais pour n’en citer que 3, ce serait :

  • Le mont Cook avec ses sommets vertigineux.
  • Le parc national de Fiordland pour ses balades inoubliables.
  • Dunedin, un parfait mélange entre ville et nature.
La jolie ville de Dunedin.

Citez 3 traits de caractères ou habitudes propres aux Néo-Zélandais.

Ils sont détendus, le cœur sur la main, et pour la plupart, ils adorent les activités d’extérieures (pêches, randonnées, VTT…)

Après votre PVT, vous avez continué votre voyage vers l’Asie du Sud-Est. Quelles destinations recommandez-vous ?

Nous avons découvert la Thaïlande, le Vietnam et le Cambodge. De tous ces pays, nous recommandons particulièrement le Cambodge, pour son peuple d’une grande gentillesse, sa gastronomie et aussi pour ses incroyables merveilles architecturales comme les temples d’Angkor.

Encore une jolie photo d’Angkor

Conseillerez-vous à des Français en PVT NZ d’aller travailler en Polynésie ?

La Polynésie française est sublime et a mis la barre très haute. Nous recommandons la visite de ce coin de paradis mais il faut garder à l’esprit que c’est une destination très onéreuse, qui demande d’avoir un bon budget pour pouvoir en profiter pleinement.

L’atoll Rangiroa.

Ensuite de là à y travailler, on ne sait pas trop, tout dépend de l’envie de chacun et de ses compétences professionnelles. Il y a du travail à Papeete (tourisme, hôpitaux…) mais la capitale ne nous a pas du tout convaincus. On y a ressenti beaucoup de stress, un comble pour une ville perdue au milieu du pacifique !

Vous allez continuer votre voyage vers l’Inde ?

Finalement, nous avons changé d’avis et nous n’irons pas en Inde pour cette fois. Nous lui avons préféré le Sri Lanka pour plusieurs raisons : une destination moins touristique et surtout une plus faible pollution de l’air ! On y avait pas du tout pensé au départ mais après une semaine dans le smog de Bangkok on s’est dit qu’en Inde, on allait littéralement y perdre un poumon ! Pour la suite, ce sera retour en France, avec une escale à Dubaï puis à Londres.

Marine et Pierre racontent leurs aventures sur le blog Oh my jet lag !

Un PVT pendant un tour du monde, l’expérience de Marine et Pierre en NZ
4.5 (90%) 4 vote[s]
Partager

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.