Lucie, notre reporter, nous raconte un an en Permis Vacances Travail en Argentine !

3

source eau chaude argentine

Lucie a été notre reporter pendant un an durant son permis vacances travail en Argentine. Nous avons adoré la suivre pendant ses aventures. Grâce à elle, nous en savons un peu plus sur ce pays ! A travers cette interview, nous allons revenir sur son année en PVT au pays du tango et du maté.

Comment se passe le retour après un an en Argentine ?

Je me sens tellement triste d’être revenue. L’Argentine me manque à un point que je n’aurais jamais pu imaginer.  Les paysages, les gens, le maté, le dulce de leche. Là-bas, le rythme est différent. En fait, tout me manque. J’ai ramené mon équipement à maté alors je continuerai à en faire. En revanche, ce qui me manquera davantage, c’est de me lever le matin face aux paysages incroyables de la Patagonie et de partir en randonnée, comme cela, sans l’avoir prévu. Cela me manque également de parler espagnol tous les jours. Pour le reste, je m’adapte très vite (pour les horaires notamment) et je suis désormais en mode balinais (levée tôt, couchée tôt !).

Peux-tu nous donner tes 3 coups de cœur en Argentine ?

Bahia Bustamante est mon coup de cœur numéro 1. C’est un minuscule village, au fin fond de la Patagonie, où il n’y a l’électricité que quelques heures par jour, seulement une poignée d’habitants à l’année et une faune incroyable. Il s’agit pour moi de l’essence de la Patagonie et je suis chanceuse d’avoir pu y séjourner pendant plusieurs jours.

Ensuite, je ne peux pas ne pas mentionner ma chère Bariloche, où j’ai passé plus de trois mois en housesitting et en voyageuse. Je me sentais bien face à ses lacs, à randonner et à déguster la meilleure viande du monde et du bon chocolat. On dit que c’est la Suisse Argentine, moi ça a été mon paradis pour quelques mois.

Et enfin Cordoba, où je suis restée une petite semaine, mais où je me suis sentie immédiatement bien. Il y a beaucoup de choses à faire aux alentours et même en ville, entre musées, fêtes et randonnées. J’espère y passer plus de temps la prochaine fois !

cathédrale de cordoba argentine

Concrètement, c’est un choix très difficile et je me remémore tellement d’endroits extraordinaires de Buenos Aires à Ushuaïa, en passant par El Calafate, el Bolson, Esquel, Cafayate, Humahuaca et j’en passe ! Quand est-ce que je peux repartir ? 😉

Peux-tu nous donner 3 portraits de personnes qui t’ont réellement marquée ?

Je me souviens d’abord de Nicolas, un argentin rencontré au hasard des rues de Bariloche. Il avait plus de 70 ans et nous a invité une amie et moi à boire le maté chez lui et découvrir son univers. Il nous a emmené au restaurant et à la découverte du musée de la ville. Lorsqu’il était jeune, il est parti en Bolivie pour rejoindre le Che. Les histoires qu’il nous a raconté résonnent encore en moi.

Une voyageuse ensuite, Yennie, une amie russe que j’ai croisé en Couchsurfing à Comodo Rivadavia, puis à Ushuaïa. Nous sommes des sortes d’âme sœur. Nous avons tant en commun. Elle m’a impressionnée avec ses histoires d’auto-stop à travers toute l’Amérique du Sud. Elle parcourait récemment l’Amérique du Sud à moto avec son petit-ami argentin.

Alice, une autre voyageuse, une Française restée deux ans en Argentine, avec ses histoires d’estancia en Patagonie en hiver et son voyage à cheval dans les Andes. Un sacré bout de femme avec un parcours atypique.

Et tous ces visages, toutes ces rencontres, il y en a tant. Merci à eux et bonne route à eux.

As-tu quelques bonnes adresses à Buenos Aires ?

Waouh, il faudrait toute une page ! J’habitais au nord de la ville. J’aimais beaucoup flâner dans le quartier de Belgrano, notamment à Chinatown, où l’on peut acheter toutes sortes de choses, dont des sushis pas chers !
J’ai également beaucoup aimé le Free Walking Tour de Buenos Aires et je le recommande.

Ne pas manquer le classique Cafe Tortoni pour son histoire dans le Centro, mais flâner au hasard de Palermo pour découvrir cafés et restaurants, comme le Full City Coffee House, un café colombien et Las Cholas, pour une parrilla pas chère, bonne et locale.

Pour le reste, flâner, suivez l’actu et les événements et vous trouverez vos coins préférés sans aucun doute.

coucher de soleil tigre

Quelle a été ta plus grosse galère ?

Sans aucun doute la fois où ma voiture de location a failli brûler dans la région de Salta, sur une route de montagne où il n’y avait personne et pas de réseau téléphonique. Nous avons fait du stop, abandonné la voiture sur le bas côté et parcouru 200 km pour pouvoir appeler l’agence de location. Heureusement, plus de peur que de mal.

Qu’as-tu ramené de ton voyage ?

Comme je suis nomade, je ne ramène rien, tout simplement car je n’ai pas de maison où les mettre, ni de place dans mon sac à dos pour la prochaine destination. J’ai toutefois mon nécessaire à maté et un kilo de yerba avec moi et une espèce de filtre à café-chaussette portable, beaucoup utilisé en Argentine, qui me servira à faire du café dans le monde entier. Sinon, j’ai des millions de photos et de souvenirs en tête, de nouvelles amitiés et c’est le plus important !

As-tu des conseils pour les futurs voyageurs en Argentine ?

Je conseillerai de ne pas planifier votre voyage, de laisser les opportunités vous mener là où elles le souhaitent, de dire oui aux propositions qui viendront vers vous, de tester de nouvelles choses (comme l’auto-stop par exemple) et de parcourir le pays en long en large et en travers. Apprenez l’espagnol, cela rendra votre voyage encore plus beau !

lucie en autostop pendant son permis vacances travail en argentine

Sinon, si cela vous intéresse, j’ai écrit un guide pratique complet pour préparer un premier voyage ou PVT en Argentine.

Petit portrait chinois, si tu devais résumer ton voyage en :

  •  une musique ? Sans surprise, Bailando de Enrique Inglesias que l’on entend partout !
  • un plat ? Le bife de chorizo du boliche de Alberto à Bariloche
  • une odeur ? L’odeur de la yerba du mate
  • une image ? Le soleil au-dessus des montagnes, du désert et de la mer de Patagonie

Est-ce que tu as des futurs projets ?

Je suis en train de faire ma demande de PVT Japon. c’est compliqué, mais j’ai mon billet d’avion pour décembre 2016 quoi qu’il se passe et j’ai hâte de vous raconter mes aventures là-bas !

Où est-ce qu’on peut suivre tous tes voyages ?

Comme d’habitude, vous pouvez lire toutes mes aventures sur le blog: voyagesetvagabondages.com, sur Snapchat en direct (vvagabondages), sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest. Je reviens tout juste d’un mois en Indonésie.

Lucie, notre reporter, nous raconte un an en Permis Vacances Travail en Argentine !
Notez cet article
Partager

3 commentaires

  1. Pingback: Allo La Planète 112 - Volontariat Afrique du Sud - Chapka Assurances

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.