Mathilde vit à fond son WHV en Nouvelle-Zélande !

0

decouvrir la nouvelle-zelande et ses lacs de montagne

Mathilde a tout compris. Elle travaille un peu pour voyager beaucoup ! On la retrouve en train de découvrir la Nouvelle-Zélande avec un PVT.

Mathilde a 26 ans, elle est infirmière depuis 2 ans et demi. Née à Strasbourg, c’est pourtant à Lyon qu’elle décide de faire ses études post bac et d’y commencer ses premiers jobs.
Le voyage, elle a ça dans le sang : « j’ai eu la chance de toujours pas mal voyager depuis mon enfance, principalement dans des pays « en voie de développement » et en Europe. Depuis la fin de mes études, j’ai enchaîné les voyages et les CDD en France pour renflouer les caisses afin de vite repartir ! Je n’ai pas passé plus de quatre mois au même endroit depuis mon diplôme. »

Voici une interview qui ne va pas vous aider à rester en place…

Pourquoi être partie en Nouvelle-Zélande ?

A cause d’un covoiturage… où j’ai rencontré mon pote Victor qui avait ce projet depuis des années. Quatre mois après notre rencontre, j’achetais mes billets.
Je suis partie alors que je n’étais pas du tout attirée par ce pays… disons plutôt que je n’y serais sûrement jamais allée si je ne m’étais pas faite embarquée ! Je me suis dit : « c’est l’occasion » et comme il y a eu pas mal de changements dans ma vie à ce moment-là, ça tombait a pic !

mathilde et victor sur les plages de nouvelle zelande

Quel petit job as-tu trouvé en Nouvelle-Zélande ?

Pour être tout à fait honnête, j’ai plus profité du côté « Holidays » de mon visa que du côté « Working »…
Sur les 8 mois, j’aurai travaillé deux petits mois dans un super petit café restaurant à Wanaka, en tant que « kitchen hand ». Je faisais la vaisselle et la cuisine sans aucune expérience dans le monde de la restauration. Les employeurs te donnent très facilement ta chance en Nouvelle-Zélande, pas besoin de présenter un CV très fourni !

Peux-tu nous parler d’une expérience de wwoofing ?

Une de mes plus chouettes expériences était dans un temple bouddhiste tibétain d’Auckland, avec mon ami Victor. On logeait dans une roulotte au fond du jardin et en échange de 4h de « travail » par jour (jardinage, rangement, ménage), on avait accès à toutes les prières, tous les cours et à la bibliothèque du centre. On a même eu l’honneur et le privilège d’avoir un rendez-vous privé avec le grand moine tibétain, qui a discuté avec nous et répondu à nos questions et interrogations sur le monde et sur nous-même. C’était passionnant ! On est ressorti de là en pensant « pourquoi tout le monde n’est pas bouddhiste ? ».

Quelle expérience inédite as-tu vécu ?

Bon, ce n’était pas en Nouvelle-Zélande, mais pas si loin que ça…
On en avait un peu ras le bol du vent et du froid de l’hiver néo-zélandais, alors on est partis sur les Iles Tonga, dans le Pacifique, à trois petites heures d’avion. L’eau y est bleue turquoise, le sable blanc. De vrais paysages de cartes postales. Et surtout, il y fait chaud !

ile paradisiaque
Et on avait pas choisi cette destination au hasard, nous savions que c’était la saison des baleines !
Les Tonga sont un des meilleurs endroits d’observation des baleines à bosse, et un des seuls endroits au monde où l’on peut nager avec !
Donc, un jour, pas vraiment comme les autres, nous avons passé notre journée à nager près (pas trop non plus, le but n’est pas de les toucher ou de les déranger) de ces énormes bestioles. C’était aussi incroyable que ce qu’on peut imaginer.

les baleines a bosse

Peux-tu nous décrire ton meilleur road trip ?

Question difficile ! J’ai l’impression d’être sur la route depuis le début de mon voyage ici.
Le fait d’habiter dans ta voiture, d’y dormir et manger même quand tu restes un petit moment quelque part, tu ne te sens jamais vraiment posée.

la van de mathilde en nouvelle zelande

As-tu des petits « tips » pour un road trip réussi ?

Je dirais avant tout qu’un bon road trip, c’est :

  • Ne pas avoir vraiment de plan, ou peut être juste une vague idée de ce que l’on veut voir et faire mais rester flexible, tant sur l’agenda, la destination et les chemins choisis, que sur les rencontres.
    Je n’ai jamais été seule et j’ai eu la chance de rencontrer des gens vraiment extras avec qui la cohabitation sur la route s’est toujours bien passée. C’est déjà 90 % d’un road trip réussi si on est bien accompagné !
  • Prévoir un budget assez large pour ne pas se retrouver bloqué quelque part ou dans l’urgence de trouver un travail parce qu’on ne peut plus se payer des noodles.
  • Avoir du bon matériel, sans parler de matériel pro. La Nouvelle-Zélande n’est pas un pays chaud. Même en été, il peut faire froid et pleuvoir. Donc avoir des habits vraiment chauds et un bon sac de couchage.
  • Avoir une bonne playlist.
  • Ne pas avoir peur de sortir de son petit confort, voir parfois oublier complètement cette notion : se doucher dans la rivière gelée (ou même ne pas se doucher pendant plusieurs jours…), faire ta lessive et ta vaisselle dans cette même rivière , ne pas manger toujours équilibré et/ou varié (riz à midi, pâtes le soir), ne pas changer d’habits tous les jours, dormir dans des endroits improbables… C’est souvent l’aventure, et c’est ça qui est chouette !

mathilde sur les routes de nouvelle zelande

Qu’est-ce qui te manque de la France ?

Ça ne va pas être très original et ça peut paraître très chauvin, mais je rêve d’un bon plateau de fromages, de bon pain et de bon vin ! Et de saucisson ! Oh oui, du saucisson…
Les belles villes et une belle architecture me manquent aussi, ce n’est pas le point fort du pays…
Et ne pas avoir du vent tous les jours.
Et bien sûr, les amis et la famille… mais surtout le saucisson. Et le pain. Et le fromage.

Que vas-tu ramener avec toi à ton retour en France ?

Beaucoup, beaucoup de photos. Quelques belles amitiés.
Comme je ne rentre pas directement en France, pas grand chose de matériel, pour ne pas alourdir mon sac à dos.
Et surtout mille nouveaux projets en tête !

Pour finir, quelle est ta photo préférée ?

Roy's Peak a Wanaka

Roy’s Peak à Wanaka

Rendez-vous sur le blog de Mathilde Du Nord au Zud pour plus de photos de la Nouvelle-Zélande !

Mathilde vit à fond son WHV en Nouvelle-Zélande !
Notez cet article
Partager

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.