Comment trouver un emploi au Canada ?

comment trouver un emploi au Canada ?

Vous souhaitez trouver un emploi au Canada ? On vous dit tout ! Où chercher, comment postuler, que faut-il mettre ou ne pas mettre dans son CV et comment se présenter lors de l’entretien de motivation ? Ces informations nous ont été communiquées au Centre culturel canadien à Paris.

Comment trouver du travail au Canada ?

80 % des offres ne sont pas affichées sur internet. Pour recruter, les employeurs utilisent le réseautage ou le bouche à oreille. Pour réseauter depuis la France, inscrivez-vous sur le réseau social professionnel Linkedin et abonnez-vous aux entreprises de votre secteur d’activité. Faites de même sur Facebook et Twitter et n’hésitez pas à commenter et interagir avec ces entreprises par message public ou privé. On vous conseille de vous créer un compte professionnel. En effet, il serait préjudiciable qu’un recruteur tombe sur vos photos de soirée ou de vacances.

Sur place, n’hésitez pas à prendre un petit job (serveur, vendeur) ou à faire du bénévolat dans l’attente d’un emploi plus en accord avec vos objectifs professionnels. Cela montrera votre détermination. Participez aux événements associatifs de votre quartier, allez à la rencontre des gens, demandez des conseils, cela ne peut être que constructif.

Enfin, tentez les candidatures spontanées et envoyez votre CV aux services de soutien aux entreprises (ex : Opportunités NB, CBDC, etc.).

comment faire un cv au Canada ?

Comment faire un CV canadien ?

Pour capter l’attention des employeurs, vous devez mettre à jour votre curriculum vitae. Vous pouvez le faire sur deux pages (c’est un maximum). Cela vous permet donc de développer vos compétences et vos expériences. Essayez tout de même d’être concis. Si vous postulez à un poste bilingue, faites votre CV en français et traduisez-le en anglais (resume). Si vous envoyez votre CV par courrier, utilisez le format « letter » (279 × 216mm), pas tout a fait le même format que le A4 généralement utilisé en Europe.

Voici comment s’articule le CV canadien par ordre d’importance :

  1. Les coordonnées. Le nom, le prénom, l’adresse. Votre numéro de téléphone et votre e-mail doivent être visibles. Attention, vous ne devez en aucun cas mettre votre photo, votre âge, votre situation civile, etc. Cela rendra l’employeur inconfortable.
  2. L’objectif de carrière. Une ou deux phrases résumant votre objectif professionnel. (ex : Journaliste. Utiliser mes compétences rédactionnelles, ma réactivité et mon goût du contact humain au service de l’information).
  3. Les expériences professionnelles. Décrivez les missions, les projets réalisés et ce que vous avez apporté en règle générale lors de vos emplois et stages précédents. Mentionnez aussi vos expériences de bénévolats. Soyez précis et n’hésitez pas à ajouter des contacts de recommandation.
  4. Les compétences. Le savoir-faire et le savoir-être (notamment au niveau linguistique et informatique).
  5. La formation universitaire. Vos études, vos diplômes, vos projets. Le tableau ci-dessous sera d’une grande aide.
  6. Les engagements. Si vous avez fait beaucoup de bénévolats, vous pouvez les décrire dans cette partie. Sinon, reliez-la dans le n°3.
  7. Vos centres d’intérêt (sport, voyages, etc.)
  8. Des références.

Au Québec, le baccalauréat correspond à un bac+3. Un BTS ou un DUT ne veulent pas dire grand chose outre-Atlantique. Veillez donc à changer la terminologie. Voici un tableau explicatif :

France Canada francophone Canada anglophone
Baccalauréat Diplôme d’études secondaires Bachelor’s degree
DEUG, DUT, BTS Etudes universitaires de premier cycle Under graduate studies licence
Licence 3 Baccalauréat  Three-year degree (or diploma)
Master 1 Etudes universitaires de second cycle Master’s degree
Master 2 Maîtrise Master’s degree
Doctorat Doctorat Doctorate (Ph.D)

Comment se préparer pour un entretien d’embauche au Canada ?

Pour réussir votre entretien de motivation, il faut une bonne préparation.

Renseignez-vous sur les exigences du poste, les missions, l’entreprise, son secteur d’activité, les derniers projets réalisés. Si la société est active sur les réseaux sociaux, c’est un jeu d’enfant. Arrivez 10 à 15 minutes en avance. Donnez une poignée de main ferme à l’arrivée et au départ. Maintenez un contact visuel avec votre interlocuteur. Adressez-vous à lui dans sa langue de préférence. Au Canada, la communication est très directe et les mots ont du sens. Ne tournez donc pas autour du pot et répondez au meilleur de votre connaissance. N’hésitez pas à poser des questions au sujet du poste.

Ce qui intéresse l’employeur, c’est la capacité qu’aura le salarié à effectuer le travail, son attitude, son adaptation à l’équipe, sa communication, sa capacité à résoudre les problèmes, sa polyvalence, son ouverture d’esprit et son honnêteté.

Il n’est pas rare au Canada de faire des pré-entretiens téléphoniques. Soyez donc au courant de vos candidatures pour ne pas être pris par surprise.