Récit d’un road-trip sur la côte ouest de l’Australie

0

Pour Camille et Gaëtan, toutes les opportunités sont bonnes pour découvrir le monde. Quand ils se sont rencontrés, leur première discussion tournait déjà autour du PVT Australie. C’est finalement deux ans et demi plus tard qu’il se sont envolés pour le pays des kangourous. Ils nous racontent leurs aventures sur la côte Ouest de l’Australie.

Vous avez visité la côte Ouest Australienne. Comment avez-vous voyagé ?

À notre arrivée, on a passé une semaine dans une auberge de jeunesse à Perth pour nous occuper de tous les aspects administratifs (demande de TNF qui est le numéro d’identification indispensable pour travailler en Australie, ouverture d’un compte bancaire et d’une ligne téléphonique, etc.). Après avoir passé la seconde semaine de notre PVT dans la cité de Fremantle, connue en partie pour sa célèbre prison dans laquelle on eu le plaisir de dormir, on a loué un van pour quatre semaines afin de parcourir la côte Ouest.

vue sur le centre ville de Perth

Un panorama sur Perth

Quel a été votre itinéraire sur la côte Ouest de l’Australie ?

Après avoir découvert Perth et Fremantle, on est partis en van en direction du Nord. Notre itinéraire a ainsi longé la côte, et a été ponctué par de nombreuses étapes : le désert de Lancelin, le désert des Pinnacles, la ville de Cervantes, Ellenden Pool, la ville de Geraldton, la parc national de Kalbari, le lac rose de Port Gregory, Shark Bay, Monkey Mia, la réserve marine de Ningaloo Reef, la ville d’Exmouth, et le parc national de Karijini. Nous sommes ensuite retournés à Perth en traversant le désert : 3 jours de route au milieu du sable rouge australien, pour finalement rendre notre van à l’agence de location.

parc national de Karijini

Une virée à Karijini

Avez-vous des bonnes adresses à nous conseiller sur Perth ?

Perth est sans aucun doute dans le Top 3 de nos villes favorites en Australie ! Le fait de commencer notre PVT ici a peut-être beaucoup joué dans ce classement, mais on ne peut nier que nos premiers pas en Océanie y ont été très agréables et riches en surprises. On a notamment eu un gros coup de cœur pour Heirisson Island, une petite île située en plein cœur de la ville, et où vivent quelques kangourous. L’accès est totalement gratuit, et le lieu offre en plus une très belle vue sur le CBD.

Niveau point de vue à couper le souffle, Kings Park est également incontournable, avec son sublime jardin botanique. Enfin, Rottnest Island est accessible en ferry depuis les quais : impossible de résister aux Quokkas, ces mignons petits animaux qui y vivent et qui semblent toujours heureux !

On a encore plein d’autres adresses à conseiller, mais la liste est bien trop longue.

C’est comment Monkey Mia ?

Monkey Mia est une ville située sur la côte Ouest de l’Australie, réputée pour sa plage où les touristes peuvent venir observer les dauphins chaque matin. Ce lieu est sujet à controverse, puisque certaines personnes pensent que les dauphins sont considérés comme des marchandises et perdent leur nature sauvage. Cependant, ce n’est absolument pas le sentiment que l’on a eu en nous rendant sur place, bien que l’accès à cette plage soit payant.

En effet, les dresseurs et soigneurs du centre, très souvent bénévoles, expliquent avant chaque « session » que les dauphins de Monkey Mia restent des animaux sauvages, qui chassent au large pour se nourrir. Chaque matin, quelques poissons sont distribués en guise de « gourmandise » pour les attirer sur la côte, mais ces portions ne constituent en aucun cas un apport nutritionnel suffisant. Il nous est également interdit de toucher les dauphins, sauf si l’on fait partie des 2 ou 3 chanceux tirés au sort pour les nourrir. Les animaux sont donc vraiment respectés, et disposent d’une totale liberté. D’autant plus que cette proximité permet à des scientifiques d’étudier facilement le comportement de ces mammifères marins.

des dauphins a Monkey Mia

Les dauphins de Monkey Mia

Est-ce que vous avez fait du surf ou de la plongée ?

Le surf est une discipline qui ne nous a pas particulièrement attirée en Australie. Mais ce pays a la chance d’avoir des fonds marins exceptionnels : on a donc préféré faire de la plongée, ou plutôt du snorkeling qui est une plongée simplifiée avec masque et tuba. Sur la côte Ouest, le meilleur spot est sans aucun doute le parc national de Ningaloo Reef, près de la ville d’Exmouth. Surnommé « la petite barrière de corail », ce parc est une vraie merveille : poissons et coraux multicolores, tortues et raies pour les plus chanceux. Selon la saison, il y est même possible de nager avec des requins-baleines. Attention, cela coûte assez cher.

Qu’est-ce qui vous a le plus plu dans les paysages de la côte Ouest ?

La côte Ouest de l’Australie est vraiment impressionnante, sous tous ses aspects. La nature y est préservée, certains endroits semblent coupés du reste du monde. Hormis quelques petites villages, les kilomètres semblent défiler dans un paysage désertique, sauvage, presque oublié. Les kangourous traversent la route par dizaine, les rapaces sont également très nombreux, et tout est recouvert de ce sable rouge typique de l’Australie. On s’est vraiment sentis minuscules, et humbles, dans ces décors que l’on ne retrouve nulle part ailleurs dans le pays.

des kangourous a Heirisson Island

Avez-vous fait de belles rencontres sur place ?

Entre les gens rencontrés en auberge de jeunesse, ceux avec qui on a parcouru un bout de chemin lors de randonnées, ou encore ceux que l’on retrouvait par hasard sur plusieurs free camp (campings gratuits où la plupart des vans se retrouvent pour passer la nuit), on a fait énormément de belles rencontres. Certains sont même devenus des amis, que l’on compte bien revoir régulièrement !

Quelles spécialités culinaires avez-vous apprécié ou détesté ?

Une chose est certaine… l’Australie n’est pas tellement un pays de gastronomie. Ou alors serait-ce nos origines françaises qui nous rendent si exigeants ? Ce qu’ils préfèrent, c’est les barbecues. De nombreuses plages sont pourvus en barbecues électriques que l’on peut utiliser librement. On est aussi obligé de parler de la végémite. Non mais, sérieusement : qui a eu l’idée d’inventer cette chose ? Il s’agit de la pâte à tartiner numéro 1 des ventes (même devant le Nutella) qui a un goût de sauce Maggi en plus amer. Oui, vous avez bien lu…C’est tout simplement ignoble, mais les australiens en raffolent !

Et pour finir, comment est le vin australien ?

Comme partout. Il y a du bon ou du moins bon. Il y a même du très mauvais ! Notre préféré reste le Shiraz (Yellow Tail) qui offre un bon rapport qualité-prix. Mais le vin préféré des jeunes voyageurs, c’est le goon, de la vinasse en cubi dont le prix est extrêmement bas. Les maux de tête sont assurés le lendemain matin, même avec un seul verre. Quand on lit sur l’emballage que ce vin peut contenir des traces d’arachides…

Retrouvez leurs aventures sur leur blog Voyage et Compagnie.

Récit d’un road-trip sur la côte ouest de l’Australie
5 (100%) 1 vote
Partager

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.