Un roman sur le WHV Australie qui risque de faire du bruit !

0

Australian Touch c’est le nom du prochain roman de Léonard Foggia. Récit de voyage socio humoristique prévu pour la fin d’année 2015.  Il décrit les pérégrinations d’un jeune Français parti en Australie dans le cadre du Working Holiday Visa (WHV) pour vérifier si l’herbe y est plus verte qu’en France. C’est l’une des premières fiction dans le genre. L’histoire s’annonce détonante. Pour en savoir plus, nous avons rencontré l’auteur sous le soleil de Nice.
van australie format worldpress

Comment est né le livre Australian Touch ?

J’ai eu l’opportunité de voyager un an en Australie avec un Working Holiday Visa. Cette aventure fut extraordinaire mais le retour a été très difficile à gérer… Il faut dire qu’organiser un voyage en Australie est facile vu le nombre d’infos circulant sur Internet, mais rien ne permet de bien supporter le retour. Alors en guise de thérapie, j’ai eu l’idée de romancer mon propre séjour en Australie tout en mettant en exergue les différences socio culturelles qui créent un véritable gouffre entre la France et l’Australie.

L’histoire se base donc sur votre année en WHV ?

Exactement. C’est une fiction inspirée de faits réels comme on dit dans le jargon cinématographique ! Elle s’appuie sur mon propre vécu et reprend sensiblement la même chronologie. Elle fait intervenir les personnes marquantes de mon voyage et décrit avec humour mon année d’expatriation au travers des yeux de Théo, le héros, avec ses bons et ses mauvais moments. Les lecteurs découvriront les décors grandioses d’Australie, des virées loufoques en van ou en 4×4, le travail de Théo dans un bar mafieux du quartier gay de Sydney ou encore ses expérimentations insolites du wwoofing dans la cambrousse Australienne !

C’est aussi une histoire d’amour impossible entre Théo et Alix, une canadienne ?

Pour tout à fait être exact, c’est une québécoise au franglais étonnant ! Et leur histoire d’amour n’est pas si impossible que ça… Je préfère laisser planer le suspense sur ce point.

Dans quels régions d’Australie faites-vous voyager vos lecteurs ?

Ils voyageront tout autour du pays ! Ils visiteront les plus grandes métropoles d’Australie comme Melbourne, Adélaïde, Perth, Brisbane ou Cairns, ainsi que des lieux incontournables comme la Grande barrière de corail, Magnetic Island et le Daintree River National Park au nord est, la Craddle Mountain et la baie de feu en Tasmanie, ou encore le Cap Range, le désert des Pinnacles et le Ningaloo Marine Park à l’ouest.

Dépaysement garanti !

C’est certain. Durant la rigueur de l’hiver français, Australian Touch fera autant de bien qu’une séance d’UV ! Des souvenirs magnifiques remonteront à l’esprit de ceux qui connaissent le pays, et ceux qui projettent d’y voyager découvriront aussi des endroits méconnus qui méritent le détour.

Trouve-t-on aussi des conseils pour faciliter l’expatriation en Australie ?

Effectivement, les lecteurs franchiront avec Théo tous les obstacles auxquels sont confrontés quotidiennement les backpackers et partageront ses joies et ses doutes. Ajoutez à cela quelques repères historico-géographiques et Australian touch peut être considéré comme un guide de voyage sur l’Australie !

 À qui s’adresse Australian Touch ?

Le livre rend hommage aux voyageurs qui ont foulé les vastes étendus du Bush et de l’Outback Australien dans le cadre du WHV, mais il s’adresse aussi aux expatriés en Australie, à ceux qui rêvent d’y partir, à tous les amoureux de voyages, et plus globalement, à tous les amoureux de littérature car je le répète, Australian Touch est avant tout une œuvre littéraire.

« Australian Touch, le premier véritable roman sur le WHV Australie »

« Australian Touch, le premier véritable roman sur le WHV Australie »

Merci à Léonard d’avoir bien voulu répondre à nos questions sur son livre Australian Touch. Si l’histoire vous intéresse vous trouverez plus d’info sur le site Australie-voyager.

Partager

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.