Le CUIL, document indispensable pour travailler en Argentine

0

exemple de CUIL

Travailler légalement en Argentine : mode d’emploi

Si comme son nom l’indique, le  permis vacances travail vous permet de travailler en Argentine, ce n’est cependant pas le seul document qu’on vous demandera à l’embauche.

Une fois que vous décrochez un emploi, l’employeur argentin vous demandera d’obtenir un numéro de CUIL afin d’être recensé dans les fichiers de la Sécurité Sociale. Pour ce faire, commencez par vous munir d’un « Certificado de Domicilio ». Ce document s’obtient auprès du commissariat le plus proche de votre domicile. La Police se rendra sur le lieu de votre hébergement dans les trois jours ouvrables qui suivent votre demande et vous délivrera le papier. Ensuite, rendez-vous à l’ANSES, un organisme dépendant du Ministère du Travail. Munissez-vous de votre passeport avec le visa PVT et le « Certificado de Domicilio ». Armez-vous de patience (les files sont souvent longues) et obtenez ainsi le CUIL.

Si vous êtes à Buenos Aires, nous vous conseillons le bureau de l’ANSES situé au 5140 de l’Avenida Santa Fe, non loin du quartier de Palermo où vivent de nombreux voyageurs en Working Holiday Visa. Vous pouvez aussi vous rendre à l’ANSES du 1118 Avenida Cordoba, non loin du centre historique. Le permis vacances travail n’étant pas toujours connu de l’Administration argentine, mieux vaut se faciliter la tâche. Évitez d’évoquer le terme « Programa Vacaciones Trabajo » et privilégiez le terme « Visa de Trabajo ». Cela facilitera l’échange.

Le numéro de CUIL vous permettra également d’ouvrir un compte bancaire sur place. Néanmoins, libre à vous de décider si vous souhaitez être payé par virement bancaire ou en liquide. Pour le reste, bonne chance dans votre nouveau travail !! 🙂

Partager

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.