La nomade québécoise part en PVT France !

0

pvt france la nomade quebecoiseAujourd’hui, on vous propose un article un peu particulier. Plus question de Français qui partent à l’étranger mais d’une Québécoise qui vient nous rendre visite en PVT France. Elle s’appelle Emeline, elle a 23 ans et elle est étudiante en master de psychoéducation. Voyageuse de l’âme, elle a à cœur de découvrir notre bel hexagone à commencer par le Sud. Partez à la rencontre d’une voyageuse en PVT France !

emeline-lanomade-quebecoise

J’ai ce besoin incroyable de vivre pleinement la vie, de découvrir le monde et d’aller à la rencontre des gens de tous horizons. J’adore découvrir une culture et en tirer le meilleur pour l’intégrer à ma vie.

Pourquoi avoir choisi de faire un PVT France ?

La France est un magnifique pays que j’ai visité il y a 10 ans, alors que j’étais au collège (secondaire pour le Québec). C’est fou comme ce sont les détails anodins qui nous marquent le plus. Dans mon cas, ce fut le bol de chocolat chaud et le pain baguette ! C’est devant ces deux aliments, un beau matin de juin, que je me suis promise de revenir. Et me voilà, 10 ans plus tard toujours autant charmée par ce pays…

Peux-tu expliquer la démarche pour obtenir un PVT France ?

Déjà, je peux, sans l’ombre d’un doute affirmer que c’est plus simple pour les Québécois d’aller en France que l’inverse ! Pour ma part, le plus long a été de rassembler les documents requis pour le visa : relevé bancaire, assurance médicale privée, justificatif de la couverture de l’assurance maladie québécoise, l’assurance responsabilité civile, et j’en passe. Toutefois, voici mes conseils pour les Québécois désirant faire la même démarche que moi :

  • Faites au moins 3 copies de votre dossier
  • Allez porter en main propre votre demande au consulat de France.

Après, il ne reste plus qu’à attendre. Dans mon cas, ce fut deux semaines et j’avais mon visa en poche !

Avais-tu des a priori avant de venir en France ?

Pour tout dire, mes proches et mes amis en avaient plus que moi ! Dans le cadre de mon travail au Canada, je côtoie régulièrement des étudiants européens en échange, du coup je me suis ajustée à la culture assez rapidement.

Quant à mon entourage, les «a priori» concernaient davantage le marché de l’emploi français : la plupart s’entendant pour dire que trouver du travail en France relève de l’exploit ! Pour ma part, je suis partie sans attente et avec pour objectif de découvrir le pays pour éventuellement m’y établir.

Sinon, je suis heureuse de constater que l’on dit vrai : la gastronomie française est à tomber.

pvt-france-emeline

Quel est ton itinéraire ?

C’est une excellente question! Présentement, je suis sur Toulouse pour mon travail. Mais dès que je suis en congés, je visite les villes à proximité (Narbonne, Carcassonne, Montpellier, etc). J’essaye de choisir les villes selon mes envies et mes disponibilités. En août, je pars visiter le Nord de la France et il me tarde de retrouver des températures plus semblables à celles du Québec…

Peux-tu raconter une première expérience depuis ton arrivée en France ?

J’étais de passage à Narbonne et je visitais une jolie basilique. L’adjoint au patrimoine qui était présent était fort sympathique et après avoir discuté un peu avec lui, il m’a gentiment invité à la pause café avec deux collègues. Ce fut un moment inoubliable de mon séjour à Narbonne. Cette rencontre m’a permise de discuter des différences Québec/France, mais aussi de vivre une tranche du quotidien de ces trois Narbonnais. C’est exactement ce genre de rencontres que je souhaite faire durant mon séjour en France.

plage pvt france emeline

Vas-tu travailler ?

En fait, j’ai déjà trouvé un boulot ! Je travaille deux soirs par semaine et un weekend sur deux, ce qui me laisse la liberté de bouger et de découvrir de nouveaux coins de pays. Je confirme donc qu’il y a de l’emploi en France. Toutefois, en août, je ne travaillerai plus, car mon contrat prend fin, mais cela me permettra de partir dans le nord pour visiter en toute liberté…

Est-il facile de rencontrer du monde pendant ton voyage ?

Alors, j’ai de la chance, car c’est la famille d’un ami qui m’héberge. Ainsi, je côtoie des gens sur une base quotidienne ! Ceci étant dit, lorsque je pars visiter d’autres villes, je suis seule le temps du trajet. Une fois sur place, je rencontre rapidement des gens soit parce que je cohabite sur le même terrain de camping ou alors, en visitant les lieux touristiques de la ville. Je dois avouer que mon accent fait beaucoup jaser, mais positivement ! En ce sens, mon accent m’aide à entrer en relation avec les autres puisque, de suite, les gens savent que je suis du Québec, donc nous entamons souvent la discussion sur la beauté du Québec. Et de fil en aiguille, le contact se crée…

Peux-tu expliquer pourquoi tu as voulu créer ton blog ?

Au départ, c’était pour aider les autres Canadiens qui comme moi voulaient partir en France. Bien que le visa soit facile à obtenir,  il est difficile de savoir où trouver les bons documents notamment pour l’assurance de responsabilité civile. Ensuite, c’est un beau moyen de donner des nouvelles, indirectement, à mes proches ! Enfin, j’adore l’écriture, c’est donc un véritable plaisir d’écrire mes articles.

Vous pouvez retrouver les aventures d’Emeline sur son blog la nomade québécoise !

Partager

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.