Poursuivre ses études à l’étranger après un WHV Nouvelle-Zélande

1

20160129_163030

Lisa, Charentaise de 23 ans, revient tout juste d’un PVT en Nouvelle-Zélande. Avec sa copine Marion, elle en a profité pour visiter de formidables paysages au bout du monde. Elle a aussi pu travailler dans le milieu du cinéma. Son prochain défi sera de poursuivre ses études aux Etats-Unis… dans le domaine du cinéma !

Pourquoi as-tu décidé de partir avec un PVT en Nouvelle-Zélande ?

J’ai choisi la Nouvelle-Zélande parce que c’est très loin de la France et aussi parce que j’avais besoin de prendre un peu l’air. J’avais cherché des informations sur les différents PVTs. Or, la Nouvelle-Zélande n’impose pas de quotas. Les magnifiques photos que l’on peut voir sur internet m’ont aussi aidé à choisir ce pays. Le PVT était la solution de facilité. C’est un visa très courant, simple et facile à obtenir. C’est idéal pour les jeunes comme moi qui veulent partir à l’aventure sans forcément avoir de contrat de travail.

Lisa est partie en PVT en Nouvelle-Zelande

Qu’est-ce qui t’as marqué le plus en arrivant à Auckland ?

La chaleur ! On est arrivé en janvier, donc presque à la fin de l’été. Lorsque nous sommes sorties de l’aéroport, il pleuvait de l’eau chaude ! Presque plus chaude que sous une douche. C’était vraiment LE changement radical entre là-bas et la France. Histoire de bien comprendre que l’aventure commençait.

As-tu trouvé facilement un logement et du travail sur place ?

On a longtemps cherché un appartement à deux mais au final on s’est rabattues sur une colocation. Et non, ça n’a pas été facile. Tout dépend sur qui tu tombes. Il y avait quelques personnes avec qui on a eu un bon feeling. J’ai rencontré et vécu avec des jeunes formidables qui étaient en Working Holiday Visa comme moi. On a bien évidemment gardé contact. Pour ce qui est du travail, j’ai fait de la figuration sur des plateaux télé et des séries américaines grâce à une « extra agency ». C’était plutôt fun ! Malheureusement, nous logions assez loin du centre-ville d’Auckland. Alors, lorsque j’ai commencé à chercher un vrai job en hiver, je n’ai rien trouvé.

Comment occupais-tu ton temps libre sur place ?

Quand il fait beau, la Nouvelle-Zélande est une mine d’or ! Il y a énormément de choses à voir, à faire, pas mal de randonnées, des cascades. J’aimais beaucoup aller à la plage.

Les cascades de Nouvelle-Zelande

La cascade cool

J’imagine que tu as voyagé dans le pays. Quelles sont tes destinations coups de cœur ?

J’ai beaucoup aimé Whangarei. J’ai trouvé la ville très jolie et très propre. Nous avons visité le port et j’ai adoré. Sinon, j’ai eu le coup de cœur pour la plage de Piha, où on oublie tout ! C’est une plage de sable noir, immense et parfaite pour les surfeurs. Il y a un énorme rocher appelé Lion Rock en plein centre, où l’on peut monter pour avoir un panorama incroyable sur toute la baie. Sinon, nous sommes allées camper à Cornwallis. La vue au matin était magnifique.

La plage neo-zelandaise est un must-do pour un PVT en Nouvelle-Zelande

le rocher Lion Rock et la plage de Piha

Culinairement, quelles ont été les bonnes et mauvaises surprises ?

J’ai été très déçue du prix des produits frais. C’était étonnement cher, même dans les supermarchés Pack’nSave. J’avoue qu’en bonne française, le bon pain et le fromage m’ont énormément manqué. Un conseil, ne goûtez pas la marmite ou la vegemite. Sinon, dans l’ensemble, ça peut aller, même si l’alimentation change, je ne vais pas dire le contraire. Le mode de vie est différent. Personnellement, j’ai mangé des  choses pas du tout diététiques. C’était l’occasion de me remettre au sport !

Qu’est-ce qui t’as le plus manqué de la Charente-Maritime ?

Mes amis, ma famille et mon chat. C’est dur quand on est très famille. Skype m’a bien aidé et j’avais toujours mes colocataires pour me remonter le moral !

Tu comptes partir aux USA pour reprendre tes études. Dans quel domaine et où ?

J’ai toujours été attiré par le secteur du cinéma. J’ai décidé de repartir sur des études courtes, qui toucheront sûrement aux scénarios, aux story-boards. J’adore écrire et j’ai des idées plein la tête. Comme mon niveau d’anglais s’est largement amélioré grâce à mon permis vacances travail, je me suis lancé le défi de reprendre les études là-bas !

Comment se passent les démarches ?

Pour l’instant je n’en suis qu’au début de mon projet. J’ai tout d’abord passé le TOEFL pour évaluer mon niveau d’anglais. Ensuite, il faut que je décide quel cursus je veux suivre. Je demanderai un prêt étudiant et on verra à partir de là comment ça se passe. Je me suis fixée l’objectif d’y aller lentement mais sûrement, étape par étape pour ne rien oublier, prendre mon temps pour bien réfléchir.

On souhaite bonne chance à Lisa dans sa poursuite d’études. On espère qu’elle intégrera une université ou une école spécialisée dans le cinéma aux Etats-Unis. Pour continuer à suivre son parcours, rendez-vous sur le blog Controlled Chaos.

Partager

Un commentaire

  1. Pingback: PVT Nouvelle-Zélande : Comment ça marche ? – Controlled Chaos

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.