PVT Chili : l’histoire de Géraldine

1

PVT Chili épingleOn a trouvé Géraldine, une des premières personnes à partir en PVT Chili ! Dans cette interview, elle nous parle de toutes les étapes avant d’enfin penser à partir…

A l’aube de mes 28 ans, le 4 février 2016, je m’envolerai en Amérique Latine direction le Chili, grâce au visa PVT d’un an.

Pourquoi as-tu décidé de partir ?

Je suis chargée de communication et bosse depuis 4 ans. Il y 5 ans, durant la dernière année de mes études, j’ai vécu un an en Espagne en Erasmus, à Bilbao, et j’ai tellement aimé cette expérience humaine et culturelle (apprendre et s’exprimer dans une autre langue, découvrir une nouvelle culture, de nouvelles manières de penser, de vivre, avoir des amis de toutes les nationalités…) que je m’étais promis de revivre ça un jour, mais plus loin -> en Amérique du sud.

A mon retour en France, en 2011, j’ai du trouver un boulot, j’étais sur Paris, puis Lille. A chaque fois j’ai trouvé des postes intéressants de chargée de communication, dans des entreprises à notoriété, mais très mal payés. C’était donc très compliqué d’économiser quoi que ce soit pour ce projet de voyage en Amérique du Sud.

En février 2015, j’ai démissionné de mon travail, pour un CDD de 10 mois où j’ai enfin eu un bon salaire. A partir de là, tout s’est mis en place ! Et je savais qu’à la fin de ce CDD, en janvier 2016, je ne chercherai pas un énième travail, mais je postulerai au PVT et m’envolerai en Amérique du Sud. Pendant ces 10 mois de février à fin décembre 2015, j’ai donc rendu mon logement, je suis retournée vivre chez ma mère, je n’ai pas pris de vacances et j’ai économisé tout ce que je pouvais. En 10 mois, j’ai réussi à économiser 8 000 euros (dont presque 1000 euros que mes supers amis m’avaient offert en cagnotte pour ce voyage, c’est dire que je le porte dans mon cœur depuis déjà longtemps ! 🙂 ), J’en ai dépensé 3 000 en octobre pour me faire opérer de la myopie car c’était nécessaire (et largement…)

Pourquoi voulais-tu partir au Chili ?

Tout au long de cette année de préparation, je pensais postuler au PVT Argentine et y voyager pendant toute l’année 2016. Mais en novembre 2015, quand le PVT Chili est entré en vigueur, j’ai changé mes plans, et me suis dit que c’est en fait au Chili que je partirai 🙂 ! Le Chili m’a toujours davantage attiré !

Quelles sont les démarches pour postuler ?

Quand il a donc été possible de postuler au visa, mi novembre, je me suis tout de suite lancée ! J’étais ravie de voir que pour le PVT Chili les démarches étaient beaucoup moins fastidieuses que pour celui en Argentine (pas besoin de faire traduire les documents, pas besoin d’avoir un billet d’avion déjà payé…). Le temps de demander mon extrait de casier judiciaire, d’aller chez le médecin pour le certificat médical, de me rendre à la banque pour demander l’attestation de ressources (il faut avoir 2500 euros sur son compte), de faire la lettre de motivation, de remplir le formulaire consulaire, de contracter l’assurance internationale Chapka pour un an, de demander l’extrait de naissance et de faire les photocopies de la carte d’identité et du livret de famille et HOP : le 23 novembre j’envoyais mon dossier complet au consulat du Chili à Paris.

Le 8 décembre, n’ayant aucun retour de leur part, j’ai décidé de leur envoyer un mail pour savoir ce qu’il en était. Et là, ils m’ont répondu que je pouvais passer récupérer et payer mon visa au consulat, tous les jours sans rendez-vous, du lundi au jeudi !

Je me suis donc rendu à Paris (il faut obligatoirement y aller en personne) le lundi 15 décembre, à 9h, au consulat du Chili. Un monsieur très gentil à l’accueil m’a demandé mon passeport, m’a fait signer 3 documents et a pris mes empreintes. J’ai également dû payer 115 euros.  Ils m’ont ensuite demandé de revenir à 14h pétante pour récupérer le passeport avec le visa PVT dessus!! Nous étions 6 ou 7 jeunes à venir récupérer notre visa, la joie et le bonheur se lisait sur tous les visages, moi la première ! (voir photo jointe). En effet, nous venions d’avoir ce sésame qui concrétisera un projet que je pense nous préparons tous depuis un petit moment. A la délivrance du visa au consulat, ils m’ont rappelé que le visa prendrait comme date de début l’entrée sur le territoire chilien, qu’il serait valable 365jours, et que j’avais à présent 90 jours pour entrer sur le territoire.

Geraldine ambassade avec PVT Chili

Et maintenant ?

Je suis rentrée à Lille fin décembre, j’ai fait mon pot de départ au travail, j’ai acheté mes billets d’avions, et maintenant, je prépare mon sac à dos, je fais mon site internet, je passe du temps avec la famille, les amis, demain pour les soldes j’irai m’acheter des bonnes chaussures 🙂 et HOP début février : à moi l’aventure !!!

Le 5 février j’atterrirai à Santiago et j’ai fait le plan de…. ne pas en avoir ! Je pense que quand rien n’est prévu, tout est possible ! Et ce sera ma philosophie pour cette année 2016 : me laisser aller au fil de mes rencontres et de mes envies, hasta donde el viento me lleve ! 🙂

Avec les 5000 euros que j’ai en poche je ne pourrais pas vivre toute l’année sans travailler, surtout que le coût de la vie est apparemment assez cher au Chili. Mais grâce au Visa PVT, je vais pouvoir chercher un job et travailler dès qu’il le faudra. J’aimerais en profiter pour tester plein de petits jobs que je n’aurais jamais pensé faire ici en France. Pourquoi pas également tenter le Woofing, ou même du volontariat ! Toutes les expériences sont bonnes à prendre, mais comme je disais : qui vivra verra ! Je ne planifie rien à l’avance. Pour être totalement libre de ma route et des chemins que j’aurais la chance de pouvoir prendre ou non.

Des amis ici à Lille m’ont donné des contacts d’amis à eux à différents endroits du Chili, j’ai hâte de pouvoir les rencontrer, et déguster un Pisco Sour chilien avec eux !

J-25 !!!

Géraldine

Partager

Un commentaire

  1. Clémence on

    Géraldine parle d’un site internet qu’elle construisait. Peut-on avoir l’adresse pour suivre ses aventures ?

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.