Allons voir Mary en vadrouille en NZ!!

plage nouvelle zélande

Pourquoi tu as fait ce voyage et choisi cette destination?

Pour beaucoup, la Nouvelle Zélande, c’est Le seigneur des anneaux… Moi? Pas du tout! Jamais vu, jamais lu, très hermétique à la chose même. Sorry…

Mary, Champenoise de naissance, je suis une « rugby addict » donc la Nouvelle Zélande c’est MA MECQUE !

J’ai eu la chance d’y faire un tour (5 semaines) pendant la coupe du monde. Mais en rentrant, il me manquait quelque chose… Mes vies, professionnelle et privée n’étant pas au top dans les mois qui ont suivi, j’ai pris la décision de me lancer dans cette aventure de Working Holiday Visa 😉

Comment as-tu préparé ton voyage en Australie, tu es partie sur un coup de tête ?

J’ai attendu d’avoir un petit pécule de côté avant de contacter Wep (organisme qui propose de prendre en charge votre arrivée) qui s’est occupé de mon voyage (billets d’avion aller/retour, premières nuits et assurance). Je reste une chochotte, et partir « sans rien » c’était hors de question.

J’avais déjà fait un an en Allemagne comme fille au pair, j’ai donc décidé d’utiliser mon visa WHV en NZ pour être réactivé mon profil et trouver une famille. Celle que j’ai choisie m’a contactée, je pouvais donc quitter la métropole « tranquillement ».

Comment as-tu vécu ton arrivée ? Où as-tu dormi les premières nuits ?

J’ai passé ma première nuit à « Base Auckland » car c’est là où Wep installe les arrivants pour les 2 premières nuits. J’avais réservé une semaine, je n’ai pas tenu, je ne suis restée que deux nuits!

Conseil n°1 :

AVIS A TOUS CEUX QUI DEBARQUENT : la 1ère nuit est la plus importante. Bookez un peu plus cher, mais évitez « Base Auckland». C’est l’usine ! En arrivant, faites quelques minutes de bus de moins et dormez au « YHA », ou quelques minutes de plus et allez à « Ponsonby Backpackers ».

Donc dès la deuxième nuit, j’étais installée avec la fille au pair que j’allais remplacer dans la famille dans ce qui est toujours aujourd’hui (5 mois après) MA chambre !! 😉

Et comment tu occupais tes journées ?

Comme je suis partie avec cet organisme, mes premières journées ont été prises en charge par « IEP ».

Débarquée à 23h30, je devais être « fraîche et pimpante » dans leur bureau le lendemain avant 10h pour une réunion d’information: durée 3h… Ouelkome to Niou Zilande!

Cette réunion fut pratique dans le sens où on nous a présenté le pays (les régions, la population, touristes de bas!), je partage donc mon retour de cette réunion :

– vous n’êtes pas attendus, vous n’aurez pas droit à des jobs ‘surqualifiés’ (avec le temps, cela se confirme : ceux qui viennent faire un stage ne sont pas embauchés dans l’entreprise en tant qu’employés après. Il faut avoir un VRAI work visa! Gardez ça en tête!!!)

– vous devez avoir votre n° de taxe -vous pouvez quitter le pays sans payer vos taxes, mais ne vous attendez pas à pouvoir passer la douane dans 10 ans sans vous affranchir de ces petits dollars kiwis qui auront bien gonflé avec les pénalités…

vous devez ouvrir un compte. Ce que j’apprécie ici, c’est que le plus petit des magasins a sa machine EFPOST, pas besoin de se balader avec de la monnaie (les pièces de 1 centime d’euro ne me manquent pas!).

Conseil n°2 :

Pour info, j’ai choisi Kiwibank (l’équivalent de « la banque postale ») car dans tous les petits villages excentrés, on peut y trouver une branche!

Ensuite, j’ai profité de mon arrivée pour faire un peu de tourisme, j’ai donc visité la ville d’Auckland avec le tour opérateur « Stray ». Les 3 tours opérateur principaux, « Stray », « FlyingKiwi » et « KiwiExpérience » proposent de nombreux trajets. Par exemple, le weekend de Pâques je suis allée au « Cape Reinga » (pointe Nord de l’île du Nord, rencontre entre la Mer de Tasman et l’Océan Pacifique).

Conseil n°3 :

Stray , FlyingKiwi et KiwiExperience sont payants. Ils te proposent des itinéraires avec des durées minimum (inclus certaines activités et le transport ; mais pas le logement!!!!)

Quelles sont les grandes étapes de ce voyage ? Ce que tu as fait là-bas ?

Etant déjà venue travailler à Auckland, cela m’a permis de compléter les excursions de l’île du Nord par celles que je n’avais pas faites en 2011 ou de répéter celles que j’avais aimées. Ce que j’aime ici, c’est la variété du paysage du Nord au Sud de l’île du Nord (qui me renvoie parfois en France !).

Conseil n°4 Pour le boulot : n’ayez pas peur de la vie simple dans la campagne néozélandaise. Vous y ferez de chaleureuses rencontres. Ici, la vie est différente : une fois votre maison payée, si vous avez un petit jardin, vous pouvez très bien vivre… on ne vous prendra pas pour un hippie!

Après mes 7 mois de fille au pair j’attaquerais le Mary-tour ; un mélange des tours proposés par les opérateurs cités ci-dessus d’Auckland à Invercargill.

Pour info le train Auckland/Wellington ne circule qu’un 1 jour sur 2, car le lendemain, il fait Wellington/Auckland (jetez-vous sur leur promo!). Les autres voies sont Picton/Christchurch et Christchurch/Greymouth –aller le matin, retour l’après-midi (99$ chacun).

Pour le bus, j’ai choisi un pass avec « Intercity » (qui a des départs réguliers et quotidiens) même si par « Nakedbus », cela revient moins cher. Mes auberges seront des « BBH ».

Mesdemoiselles, si l’envie d’être au pair vous prend, vérifiez votre secteur (pas trop éloigné de la « communauté » sinon vous allez vite vous sentir seule!). Ne choisissez pas des parents qui ont des horaires flexibles (sinon adieu VOTRE vie sociale!!), et si par hasard ils vous disent : « on a 2 grands, mais vous vous occuperez des petits » FUYEZ! Ce n’est pas vrai!!!

Demandez aussi s’ils comptent avoir d’autres enfants ; je me suis retrouvée avec une maman enceinte et des petits qui voulaient redevenir bébés…

Que fais-tu aujourd’hui ?

A l’heure où j’écris ces lignes, il me reste 3 mois avant le retour en France. La culture et la nourriture me manquent… Mais la NZ me manquera. Que c’est agréable d’arriver dans un magasin et que l’on vous demande : « Hi How are you today? « !!!

Une dernière chose : si vous venez en NZ pour être coupé du monde francophone, vous êtes très mal barrés! Entre les expat’ de plus en plus nombreux, les Polynésiens, les Calédoniens, et vous petit Working-Holiday-Visaïen, vous ne serez pas si perdu… enfin si, perdu parmi les Allemands qui débarquent ici à la louche (premier pays à demander des WHV).

Dernier Conseil : http://www.kiwirail.co.nz/travel pour voyager en train (lorsqu’on prend le train après/avant le ferry, les bagages sont transférées pour vous! Cela peut être utile!!!!)

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.