Australie : le niveau de taxe des backpackers finalement réduit ?

2

La Backpacker Tax en débat au gouvernement

Une hausse des taxes prévues depuis 2015

A combien seront taxés les backpackers travaillant dans le secteur agricole australien ? La question reste pour le moment sans réponse. Et pour cause, le projet de loi mis sur la table par les membres du gouvernement australien est controversé. Ces derniers veulent fixer un montant d’imposition à hauteur de 32,5% dès le premier euro gagné. Pour rappel, les touristes résidents depuis plus six mois ne sont actuellement imposés qu’à 19 % s’ils touchent entre 18 200 et 37 000 $ par an et à 32,5% s’ils empochent davantage*.

Une hausse qui est loin de satisfaire les professionnels du secteur agricole qui ont besoin de main d’œuvres étrangères pour faire fructifier leurs activités. Or avec la mise en application de la loi, des jeunes français pourraient se tourner vers des destinations où le taux d’imposition reste plus faible. On pense notamment au voisin néo-zélandais ou au Canada (attention, le météo n’est pas la même 🙂 ). De ce projet de loi dépend donc aussi les arrivées touristiques. Jacqui Lambie, Sénatrice de Tasmanie, s’inquiète de l’attractivité touristique et agricole de son île si la loi est adoptée.


Rappelons qu’en 2015, l’Australie a délivré 23 375 Working Holiday Visa aux ressortissants français, plaçant le pays au premier rang des destinations WHV.

Vers un compromis ?

Le gouvernement australien, par la voix du ministre de l’agriculture Barnaby Joyce, a annoncé avoir reçu 1 700 plaintes visant directement la Backpacker Tax. Certains médias annoncent d’ores et déjà une volte-face de ses membres. Pour rappel, ils semblaient avoir fait la sourde oreille face aux demandes de la NFF (National Farmer’s Federation).

Après étude des différentes réclamations, le gouvernement prendra une décision quant à l’avenir de la loi. Un compromis pourrait être annoncé avec un taux d’imposition à hauteur de 18 à 19% dès le premier dollar gagné. Le verdict est attendu d’ici quatre à six semaines. D’ici là, vous pouvez continuer à ramasser fruits et légumes tout en démontrant le savoir-faire des français en matière de récolte 😉 On espère une bonne nouvelle !

*Les non-résidents (moins de six mois sur place) sont quoiqu’il arrive taxé à 32,5%

Partager

2 commentaires

  1. Bien compris, c’est d’ailleurs très simple bien expliqué, merci pour ces infos
    Pour ce qui est des travailleurs non agricole , ayant travaillé après le 1 juillet 2016, sera t’il possibles de récupérer ses taxes ?
    Je trouve aucun blog/ site qui connaît exactement comment sa se passera .. Merci

  2. Pingback: WHV : La taxe backpacker fixée à 19% en Australie

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.