Finance au japon

 

お金と女性

Argent

La monnaie japonaise est le Yen.

En août 2015, 1 € = 136,20 Yen

L’argent liquide est très utilisé au Japon, il est possible que vous rencontriez de petits soucis avec votre carte bancaire. Aussi est il préférable de partir avec un peu de liquide. Sinon retirez de grosses sommes en une seule fois aux aéroports ou dans les convenience store (type Family mart ou 7-eleven) car les cartes internationales ne fonctionnent pas toujours sur place ou effectuez du change sur place.

 

Banques

Pour ouvrir un compte bancaire renseignez vous tout d’abord auprès de votre banque en France pour voir si il n existe pas un partenariat entre filiales de différents pays. Ceci pourra vous faciliter la tâche.

Vous aurez besoin de votre alien card comme justificatif d’identité afin d’ouvrir un compte et d’un dépôt minimum (comme dans n’importe quel pays).

L’alien card est obligatoire dans le cadre d’un séjour de plus de 90 jours au japon. sa demande doit donc être faite dans les trois mois suivant l’arrivée en territoire nippon. Elle s’obtient en 2 à 3 semaines après demande à la mairie principale de votre ville. Vous aurez besoin de votre passeport et de l’adresse de votre domicile pour obtenir l’alien card. Plus d’informations sur le sujet.

Budget

Le budget est approximativement le même qu’en France. On peut très bien manger pour un prix raisonnable (une dizaine d’euros) et se loger pour une vingtaine d’euros en dortoir dans une auberge de jeunesse.

Attention il n’y a pas de pourboires au Japon, de plus cela peut être mal perçu. Le service est inclus dans les prestations que ce soit au restaurant, dans un taxi, dans un bar…

Impôts

L’année fiscale japonaise est calendaire : du 1er janvier au 31 décembre. Pour ceux qui doivent en remplir une,  la déclaration d’impôts doit être faite avant le 15 février ou avant votre départ du pays.

En tant que PVTiste, vous ne serez pas considéré comme résident au Japon dans la mesure où vous restez moins d’un an sur place. Les impôts sont prélevés directement à la source donc à moins de gagner plus de 20 millions JPY par an (on vous le souhaite !), vous ne devrez pas faire de déclaration. Cependant, afin d’éviter toute erreur, contactez le bureau japonais des impôts. Vous pouvez également faire une demande de récupération des taxes avant votre départ auprès d’un organisme spécialisé comme Taxback . Sachez qu’en moyenne, les PVTistes au Japon récupèrent 49 000 JPY (soit environ 360€) grâce aux services de Taxback.

>> Santé et Sécurité au Japon

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.