Un PVT au Japon, ça se mérite !

0

temple de nuit au japon

Alex, blogueur de 24 ans est parti en PVT au Japon pour une durée d’un an. Après deux mois là-bas, il nous raconte ses premiers pas à Tokyo.

Qui es-tu ?

Bonjour, je m’appelle Alex et je suis un jeune breton de 24 ans sortant tout juste des études. Je suis diplômé en management et en communication. Je vis actuellement au Japon et traite de mon quotidien japonais sur mon blog : nihonkara.fr

Alex en PVT Japon

Que fais-tu au Japon ?

Cela fait maintenant 2 mois que je suis arrivé à Tokyo. J’ai consacré mon premier mois aux choses essentielles à faire avant de s’implanter sur place. J’entends par là, l’ouverture de comptes en banques, la recherche d’un logement, l’acquisition d’un numéro de téléphone japonais, l’inscription à la sécurité sociale, la recherche d’un travail et j’en passe. Aujourd’hui, j’ai réussi à me créer un petit quotidien sympathique à Tokyo. Je partage mes semaines entre mon travail à temps partiel dans un café français, quelques cours de langue, et la découverte du Japon pendant mon temps libre. Aujourd’hui, je projette de rester dans cette situation pendant 5 ou 6 mois, avant de partir faire un tour du Japon en Wwoofing pour la suite de mon voyage.

Parc Tokyo Japon

Quel visa as-tu choisi ?

J’ai choisi le Working Holiday Visa, aussi connu sous le nom de PVT (Permis Vacances-Travail). Ce visa me permet de séjourner 1 an au Japon et de le visiter de fond en comble. L’avantage du PVT est qu’avec, je peux travailler sur place, ce qui devient vite indispensable si vous partez comme moi avec peu d’argent.

Pourquoi as-tu décidé de partir au Japon ?

Je venais d’obtenir mon MBA et j’arrivais donc à la fin d’un cycle : la fin de la vie étudiante. Je n’avais pas envie de m’installer et mon contrat de travail se terminait. J’y ai vu l’opportunité de partir à l’autre bout du monde avant de revenir dans le chemin professionnel classique. Un peu aventurier de nature, je pense que j’ai voulu me mettre au défi de partir 1 an au Japon sans rien connaître ni de la langue ni de la culture, et voir si je pouvais réussir à m’en sortir malgré tout. Pour l’instant, je suis plutôt satisfait, et je vis de très bons moments ! Nous verrons ce que tout cela aura donné dans 10 mois, à la fin de mon PVT.

Qu’es-tu venu chercher au Japon ?

Je suis venu chercher un dépaysement total. Ce que je souhaitais en arrivant au Japon, c’est être complètement perdu et bouleversé dans mes habitudes de vie. Un véritable choc culturel en quelque sorte. Et j’ai été servi ! Complexité des relations avec les Japonais, intégration des étrangers au Japon, rites culturels, lieux insolites… Et il me reste encore beaucoup d’aspects à découvrir !

traditions au Japon

Comment as-tu préparé ton voyage ?

J’ai commencé par économiser sur mon salaire pendant environ 1 an car sans un minimum d’argent, le voyage n’aurait pas pu être possible. J’ai ensuite écumé les sites spécialisés, les blogs d’expatriés et les forums pour me faire une idée des possibilités de vie sur place. J’ai d’ailleurs passé pas mal de temps sur le blog WHV :). J’aurais souhaité me documenter un peu moins sur le Japon au préalable pour laisser davantage place à l’aventure et à la découverte. Seulement l’ambassade du Japon demande un dossier de préparation très complet avant de nous délivrer le Visa.

Peux-tu nous donner ton ressenti sur les étapes de l’obtention du visa ?

L’obtention du PVT Japon est loin d’être insurmontable, mais elle nécessite d’y consacrer un minimum de temps, et de se pencher un moment sur le dossier demandé par l’ambassade. Certains documents demandés sont très rapides à fournir (CV, attestation de bonne santé, attestation bancaire…) alors que d’autres peuvent se révéler un peu plus prise de tête. L’ambassade demande une lettre de motivation dans laquelle il faut savoir parler de ses rêves et de ses envies tout en demeurant sérieux et réaliste. Il est également nécessaire d’établir un programme de notre séjour d’un an au Japon.

Quelle a été l’étape la plus difficile ?

Le programme du séjour est incontestablement l’étape sur laquelle j’ai passé le plus de temps. Devoir établir un agenda précis d’1 an au Japon sans que l’on n’y soit jamais allé, cela demande pas mal de recherches et de documentation. Dans ce programme, vous devez préciser les logements où vous souhaitez habiter, les villes que vous souhaitez visiter, les activités que vous voulez y faire… Mais le plus dur reste de chiffrer vos dépenses et revenus éventuels de la manière la plus réaliste possible. J’ai trouvé cette étape un peu fastidieuse, surtout après que l’ambassade m’ait demandé de développer encore davantage quelques points une fois sur place. Mais ces efforts sont vite oubliés une fois le Visa en poche. 🙂

As-tu des conseils à donner à quelqu’un qui se lance dans l’obtention du visa ?

Foncer et ne pas se décourager ! Le plus simple est de ne pas se prendre la tête, de remplir correctement le dossier demandé par l’ambassade et tout se passera bien. Après 2 mois ici, je pense aussi que chacun peut s’en sortir un minimum sans parler la langue, sans ne connaître personne sur place et sans avoir 10 000 euros sur son compte en banque.

Dernier conseil très important : faîtes un gros câlin à vos proches, car un an c’est long et ils vont vous manquer !

Robot au Japon

Partager

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.