Australie: La mission presque impossible de Clément

Australian endless roads

Clément a tout plaqué pour vivre un an en Australie, les débuts ont été beaucoup plus difficiles que ce à quoi il s’attendait. Heureusement avec de la volonté et de la débrouillardise, c’est un Happy End pour lui ! Vous pouvez suivre toutes ses expériences en direct sur la page Histoire D’Oz.

Une très bonne amie qui a tenté l’aventure il y a 2 ans de cela m’a vendu du rêve en me racontant toutes ses histoires, ses anecdotes, ses rencontres et tout les lieux qu’elle à eu l’occasion de visiter. Un soir de fête avec tout ce que cela implique, fin de soirée je refais le monde avec mon grand pote Nico ! La conversation dévie sur l’Australie et le working holiday ! On s’imagine sur les plus belles plages du monde en train de se la couler douce.

Décision prise : Les économies pour l’appartement en France vont en prendre un coup mais si on ne fait pas ça à 21 ans on ne le fera plus jamais ! ON MET LES VOILES !!! Et pour un an !

Mission Australie partie 1 : Organisation !

L’étape la plus importante du voyage, définir le budget, l’itinéraire, les dates, les projets une fois sur place et surtout l’achat des billets d’avion, l’acquisition du Visa et tout aussi important, les petites choses une fois sur place tels que le compte en banque, le téléphone, le TFN (Taxe File Number) qui est indispensable pour travailler ici. Notre plan était simple et ressemblait à celui de beaucoup de monde.

-Débarquer

-Acheter une voiture (4×4)

-Commencer le trip sur la cote Est et y chercher du travail dans le picking pour financer le reste du Trip !

Nous prenons contact avec VisaFirst qui propose des packs d’arrivée. Différents packs sont proposés , de celui a 300euros avec le minimum a celui a 2000 euros avec cours d’anglais dans une école sur place et tout ce qui va avec ! Nous prenons un des plus petits packs qui comprend le TFN, l’ouverture d’un compte en banque, une carte SIM et 4 nuits dans un backpacker a Sydney. Nous prenons aussi l’option famille d’accueil qui nous parait être une option sympa et raisonnable compte tenue de notre niveau d’anglais !  Le visa n’étant pas compris dans le pack que nous avons choisi nous faisons la demande séparément. Une démarche facile par internet. Une fois tout ça mis en place il ne nous restait plus qu’a  faire nos bagages et patienter !

 

Mission Australie partie 2 : Le départ !

Les au revoir a la famille, aux amis et aux proches en tout genre sont difficiles mais un passage obligé ! L’avion décolle et je m’endors avec la sensation que mes rêves se réalisent et que je vais passer un an sans routine, sans reprendre tous les jours les mêmes routes, revoir les mêmes têtes. Le changement! L’arrivée se passe bien et nous sommes ravis d’avoir fait appel a VisaFirst. Durant le premier mois sur Sydney nous avons acheté la voiture et nous sommes en famille d’accueil. Alors la famille d’accueil c’est une idée géniale, le principe est excellent . . . a condition de bien tomber, ce qui n’était pas notre cas.

Dans l’annonce pour trouver la famille on pouvait lire : «  Venez découvrir le vrai Australian way of life ! », nous sommes effectivement tombés dans une famille d’Allemand qui ne fait ça que pour arrondir ses fins de mois. En rapide : Douche de moins de 8 minutes , une fois par jour , 2 repas par jour , 7 autres pensionnaires dont une qui loge dans une chambre dont les murs sont faits de draps , pièce ajoutée au milieu d’un espace libre a l’étage . . . Nous étions là en « vacances » mais étions obligés de quitter la maison a 10h du matin , famille très a cheval sur l’argent et qui ne dialogue pas . Je vous passe plein de choses mais l’essentiel est de dire que nous sommes mal tombés !

 

Mission Australie partie 3 : Une voiture, un job, la désillusion!

Le VRAI trip commence ! Après le long mois dans la famille d’accueil nous partons enfin sur des au revoir particulièrement chaleureux . . . Nous avons appris la veille au soir, juste avant de sortir s’amuser un peut avec notre pote Coréen que nous devions partir le lendemain matin a . . . 10h !! Comme il le disait si bien, « Ici ce n’est pas un hôtel, c’est une famille d’accueil ! » Nous prenons la route direction le nord ! Et nous rendons compte que la voiture ne tiens pas le choc , elle a pleins de petits soucis que nous n’avions pas déceler a l’achat tellement nous étions excités ! Une grande bêtise qui nous a coûté pas mal d’argent.

Nous décidons donc de chercher un travail plus tôt que prévu .A l’aide du Harvest guide, nous nous arrêtons dans toutes les villes susceptibles de pourvoir nous fournir un travail. Le Harvest Guide est faux et n’appelez pas le Numéro du gouvernement fournis dedans, ils ne vous aideront pas !Troisième désillusion donc après la famille, la voiture, c’est au tour du travail !Au bout de quelques semaines de recherche nous décidons de profiter du voyage jusqu’à Cairns car nous nous rendons compte que pour trouver un travail sur la cote Est, dans le picking , il faut se lever de bonne heure ! Trop d’asiatiques qui travaillent plus vite et pour moins d’argent. Le niveau de vie dans ses pays là est tellement bas qu’ils viennent travailler en Australie pour pouvoir envoyer de l’argent à leurs familles. Courageux mais cela ne nous arrange pas ! Un fermier nous informe aussi que depuis 2010 les choses changent et il est de plus en plus dur de trouver du travail pour les voyageurs. Certains ont de la chance et sont là au bon endroit, au bon moment, mais être français n’arrange pas les choses non plus ! Nous sommes fainéants ! Nous parvenons quand même a travailler 2 jours a Gatton . Nous montons donc a Cairns , au fil des rencontres , des kilomètres , des rivières et des plages , Un voyage magnifique et pleins de surprises ! Un dîner avec les kangourous a coté de la voiture c’est assez magique et nous fait oublier nos mésaventures ! Arrivée a Cairns ou nous passons 3 semaines très sympas  avec trois autres français que nous venons de rencontrer sur une rest area !Ils redescendent pour essayer de trouver un travail tandis que nous prenons la décision de revendre notre véhicule qui nous a fait de belles surprises mais nous a tout de même emmenés a bon port .Après les malheurs pour faire la régistration de la voiture (en bref nous l’avons acheter sans contrôle technique et pour avoir le contrôle technique et pouvoir faire la régo nous avons eu 1200 dollars de frais ) .Sa dernière surprise et qu’elle était Road Off . . . en clair elle a eu un grave accident en 2001 et ne pouvait pas être revendue. N’ayant pas réussi à la revendre sur internet, ayant notre vol pour retourner sur Brisbane le lendemain matin, nous prenons la décision de la revendre dans un garage . . . 5OO $ . . . Coût total de l’opération voiture : 6500$ !!! Nous commençons a penser que l’aventure Australienne va tourner court .

 

Mission Australie partie 4 : La roue tourne !

Nos trois premiers mois de galère nous voilà donc de retour dans une grande ville pour l’opération de la dernière chance : Trouver un boulot ! Nous retentons l’expérience famille d’accueil et cette fois ci la chance est avec nous ! Cette famille est géniale, ce sont de vrais Australiens et sont absolument exceptionnels !! Notre père d’accueil, Trevor, possède son entreprise de nettoyage et nous trouve un travail en deux jours! Cela fait maintenant 3 semaines que nous y sommes et nous travaillons depuis . . . 3 semaines ! Nous recommençons donc à envisager de nouvelles destinations et le moral est revenu !!!

 

Moralité :

Le WHV est une aventure que je conseille a tout le monde.

Nico et moi avons joué de malchance et nous sommes fait avoir durant trois mois.

Nous avons payé notre bêtise et notre manque d’information.

Mais toutes ses galères nous ont appris beaucoup l’un sur l’autre, sur nous même, nous avons rencontrés des gens charmant et vu un tas de choses. Nous ne gardons que le positif.

Ne partez pas en comptant sur le picking pour financer votre voyage, nous avons vu trop de gens rentrer par manque d’argent et ne trouvant pas de travail. Pour bosser le mieux reste les grandes villes et si vous parlez anglais c’est un avantage qui n’a pas d’égal ! Soyez préparés à galérer mais n’oubliez pas l’essentiel ! C’est un truc à faire !! Si j’ai un conseil à donner à tout le monde c’est de foncer !! Prenez l’avion, n’hésitez pas ! Mais préparez vous bien avant pour éviter que l’aventure ne tourne au désastre, nous avons frôlé le retour prématuré a cause de la voiture mais nous en sommes sortis. Ne lâchez rien et battez vous pour vivre vos rêves !

L’aventure n’est pas de tout repos mais en vaut la peine. Vous changerez et en bien, vous apprendrez et vivrez des choses extraordinaires avec différentes personnes.

Je suis actuellement sur Brisbane, si des gens veulent des bons plans, des astuces, des conseils ou juste partager leur aventure !!!

Vous pouvez contacter sur Facebook  sur la page : « Histoire d’OZ » devenez fans !

Vous pourrez aussi y voir les lieux visités, les gens rencontrés . . .

Bonne chance a tous !!!

PS: Pour plus d’infos sur l’achat d’un van en Australie rendez vous ici !

 

 

9 commentaires

  1. Bonjour
    Merci pour ce retour d’expérience qui nous donne la motivation.
    Je pars à brisbane en mars 2016 pour 9 mois de working Holiday.
    As tu des bons plans à partager en terme de recherche de jobs? De logements?
    Je suis un peu stressée surtout niveau job compte tenu de la concurrence.
    Merci pour ton aide
    Lika

    • Salut Lika,

      Ne t’inquiète pas, rien n’est insurmontable. Pour le job, il est recommandé de bien parler anglais. N’hésite pas à prendre des cours en arrivant si besoin. Ensuite tu peux trouver des offres n’importe où en faisant du porte-à-porte ou en consultant des sites d’offres comme Trip’n’Job : http://www.tripnjob.fr/

      Pour le logement, il faut commencer par la case auberge de jeunesse en arrivant. Ca te laissera le temps de trouver une colocation. Ici aussi, il faut consulter les site comme gumtree.com.au ou faire confiance au bouche à oreille.

      Bon courage à toi.

  2. Salut tous d’abord je te remercie pour tes conseils mais j’ai quand même quelque question . Je suis charpentier et j’ai plus de 5 ans d’expériences est-il vrai qu’il y a beaucoup de travail dans le bâtiment en Australie ? Dois je abandonne l’idée de travailler dans cette branche la bas ou est ce un avantages ? Merci d’avances pour vos réponses et bon courage à ceux qui galère la bas ….

    • Salut Bastien,

      De manière générale, les personnes exerçant un métier en relation avec la construction ou le BTP trouvent relativement facilement du travail en Australie.
      En plus avec 5 ans d’expérience, tu ne devrais vraiment pas avoir de problème. Veille à bien t’exprimer en anglais pour te vendre au chef de chantier et ça devrait rouler ! 😉
      Bon voyage !

  3. Merci pour l histoire, après avoir comme vous galéré à gatton (ville piège pour backpacker) me voilà sur surfers, est cela me redonne espoir de te lire car c est problème sur probleme cette aventure, et on ce rend compte à quel point la chance à sont importance. En tout cas ravis de voir que des compatriotes s en sortent et j attend mon tour looooool

  4. Bonjour,
    Je pars pour l’Australie en août pour 1 ou 2 ans et j’aimerais juste avoir ton expérience comme renseignement (c’est souvent beaucoup mieux que n’import quel site !). Donc quel pack as-tu pris finalement? As-tu pris des cours d’anglais les premiers mois? Est-ce que tu as droit à des heures/jours de congés (lorsque tu travailles)? Est-ce que c’est toi qui choisi combien de mois travailler à tel ou tel endroit ou est-ce que c’est obligatoirement les 6 mois maximum.
    Merci des réponses que tu pourrais apporter 🙂

  5. Bonjour, je pars en Australie pour un mois en Août et je voudrais savoir comment obtenir un visa tourisme? je sais que les agences de voyage s’en occupent, mais nous ne passons pas par 1 agence. Faut-il forcément passer par l’ambassade d’Australie?

    • Bonjour,
      Pour faire une demande de visa touristique : il faut faire une demande de visa eVIsitor en ligne : http ://www.immi.gov.au/e_visa/evisitor.htm
      Bonne vacances en Oz 🙂
      La Team WHV

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.