L’expérience unique en HelpX (et autre) de Maxime en Australie

Potager bio.

Pourquoi tu as fait ce voyage ? Et cette destination ?

L’an dernier à la suite de mon DUT je voulais partir en licence professionnelle malheureusement je n’ai été accepté dans aucune des écoles dans lesquelles j’ai postulé. J’ai voulu rebondir et j’ai envisagé deux options : monter ma propre entreprise ou partir voyager, et après réflexion, j’ai décidé d’opter pour cette deuxième option. Je n’avais que 20 ans, c’était prendre beaucoup de risque à mon âge et comme je ne voulais pas passer une année à ne rien faire, le voyage était vraiment l’option la plus intéressante ! Après concernant le choix de la destination, je n’ai pas d’explication précise, je pense que l’on en parlait déjà beaucoup et que finalement, le fait que le pays soit vraiment situé au bout du monde, me dire que je ne pouvais pas partir plus loin ça a été l’élément déterminant pour mon choix.

Le coté linguistique est vraiment passé au second plan. Et puis c’est vrai que l’Australie offre de nombreuses possibilités de voyage au sein d’un même pays, de voir de nombreuses chose sans avoir tout le coté administratif concernant les visas ou l’argent comment c’est le cas sur d’autres continents.

Comment as-tu préparé ton voyage en Australie, tu es partie sur un coup de tête ?

On peut dire ça comme ça, quand je vois les forums sur lesquels je suis inscris et que je vois les personnes préparer leur voyage un an à l’avance, c’est clair que ce n’était pas mon cas. J’ai su que je n’avais pas de formation début Juillet 2012, début Août je savais que je partirais en Australie. L’objectif c’était de partir le plus tôt possible pour profiter de cette année à fond, sachant que je voulais tout de même reprendre mes études ensuite et que j’avais des concours au mois de mai suivant.

J’ai eu quelques problèmes avec l’administration pour obtenir mon passeport mais dès que je l’ai reçu au début du mois de Septembre  j’ai pris mon visa, des billets d’avion et le mois suivant j’arrivais en Australie.

Finalement c’est vraiment le passeport qui est déterminant et qui déclenche tout le reste : visa, billets d’avion, assurance… 

Es-tu partie seul?

Oui, ça s’est fait naturellement puisque mes amis étaient tous en cours, mais je pense que dans le fond c’est ce que je voulais : pouvoir me retrouver face à moi-même et ne pas devoir voyager en fonction de l’autre.

C’est un peu égoïste comme vision, mais c’est vrai que j’avais peur de ne pas faire tout ce que je voulais, de devoir faire des concessions pour que le voyage se passe du mieux possible. Puis je pense que quand on part à deux, il y en a toujours un plus à l’aise en anglais et le risque c’est que le second se mette en retrait et ne puisse pas profiter à fond de l’aventure. Mais bon ça a aussi des avantages, le fait de pouvoir se reposer et de se soutenir dans les moments difficiles. Mais pour moi ce qui est le plus intéressant et ce qui manque vraiment quand on part seul, c’est de ne pas voir de souvenirs communs. Une fois rentré je pense que c’est vraiment intéressant de pouvoir partager et se remémorer les bons et les mauvais moments ensemble. Bien sur moi je raconte toutes mes aventures mais personne ne pourra jamais comprendre ce que j’ai pu vivre sur place et c’est dommage. C’est un petit regret !

Je suis parti seul mais je n’ai jamais été vraiment seul pendant mon voyage, il a été ponctué de nombreuses rencontres et finalement je n’ai jamais eu le sentiment d’être seul sur place. Et puis bon, avec Internet, tout est plus simple !

Où as-tu dormi les premières nuits ?

Cette nuit là, je ne suis pas prêt de l’oublier ! Je suis arrivé avec Fly Emirates à 2h du matin à Brisbane, j’étais vraiment fatigué. Je n’avais réservé mon lit en auberge qu’à partir du lendemain à 9h, et le train ne passait qu’à partir de 6h, je me suis donc résolu à somnoler avec d’autres voyageurs sur le canapé de l’aéroport. On a eu de la chance car c’était de beau canapé bien qu’un peu petits, c’est toujours mieux que les chaises en métal que l’on trouve dans la plupart des aéroports.

A 6h j’ai pris le train pour aller jusqu’à mon auberge déposer mes affaires mais vu que l’on ne pouvait rentrer dans les chambres qu’à partir de 16h, je me suis promené dans Brisbane et j’ai trouvé un endroit où dormir près de Street Beach dans l’herbe. Ensuite je suis rentré à l’auberge j’ai dormi comme une marmotte jusqu’au lendemain matin ou j’ai pris un train pour rejoindre mon premier hôte de Helpx.

Et comment tu occupais tes journées ?

Il faut savoir que je suis parti avec un budget limité mais sans vraiment vouloir travailler, je voulais bouger en permanence et rencontrer le maximum de personnes possibles, j’ai donc choisi de faire du Helpx, à mi chemin entre le wwoofing et le couchsurfing, je travaillais 4h par jour en général en échange de la nourriture et du logement.

Mais franchement ce n’était pas vraiment du travail, les gens étaient dans le même esprit que nous les helpers, avec cette envie d’en apprendre plus sur nous, notre culture, et en général j’avais le droit à un petit restaurant durant la semaine ou je les aidant. Les Australiens sont vraiment généreux de ce point de vue la.

Une journée type commençait à 8h du matin, j’aidais souvent entre 9h et 12h les hôtes puis nous mangions (les repas du midi sont très légers en Australie) et se font autour d’une bière. La bière c’est une coutume en Australie. En général je travaillais l’après-midi une petite heure avant de partir découvrir les alentours, et en fin de journée j’écrivais des articles pour mon blog, je montais mes vidéos ou je regardais la télé avec mes hôtes. Ça dépendait vraiment de leur rythme de vie, j’intégrais leur famille et je prenais leur rythme de vie.

Mais en tout cas l’idée c’est vraiment de profiter de chaque moment et ne rien regretter, pas question de rester assis à ne rien faire ! 

 

Quelles sont les grandes étapes de ce voyage ? Ce que tu as fait là-bas ?

En dehors de l’arrivée à Brisbane et le Départ de Melbourne rien n’était programmé, et c’est très important de ne pas programmer, c’est même essentiel.

Vouloir respecter un plan de route coûte que coûte, c’est vraiment la chose à ne pas faire, il faut vraiment se laisser guider par ses envies et les rencontres que l’on fait !

Mais personnellement je n’ai pas eu de grandes étapes, la descente le long de la côte Est était vraiment très linéaire, je changeais d’hôte tous les 10 jours environ pour aller plus au Sud à chaque fois, sauf à noël où je suis remonté à Brisbane. Les grandes étapes de mon voyage ce sont les grandes anecdotes, les moments inoubliables qui font que je me souviendrais de ces étapes encore dans 10 ans.

Comme par exemple ;

  • la semaine où j’ai dormis dans une grange avec des pythons sauvages dehors,
  • la fois où j’ai vécu chez un millionnaire avec maison surréaliste,
  • le couch surfing à Brisbane où j’ai fini en soutien-gorge sur le toit du garage et je ne sais toujours pas comment,
  • la première fois que j’ai découvert l’Opéra House,
  • la randonnée dans les Blue Mountains avec une inconnue qui est désormais une vraie amie,
  • la semaine dans des wagons de train aménagé en maison au milieu des chameaux,
  • et pour finir à Melbourne ou j’ai rencontré une jeune fille qui n’habitait qu’a quelques kilomètres de chez moi en Bretagne

 

Finalement je ne vois pas de grandes étapes dans ce voyage, mais je dirais que  ce voyage a représenté une grande étape pour moi !

Concernant ce que j’ai fait, c’est majoritairement du HelpExchange comme je le disais mais aussi du couchsurfing et du house sitting. J’ai aussi passé quelques nuits en auberge de jeunesse pour faire un break et aller dans des endroits où je ne trouvais pas forcement d’hôtes !

Comment as-tu fini ton voyage ?

On peut interpréter cette question de nombreuses manières, je dirais que je suis parti avec les cheveux court et sans un poil au menton et j’ai fini barbu aux cheveux long !

Blague à part, j’ai fini mon voyage en Auberge de jeunesse à Melbourne à faire le plein de souvenir, puisque Fly Emirates autorise 30kg de bagage et je n’était parti qu’avec 7kg.

Il faut quand même que je précise que je ne suis pas Picsou  mais j’ai pu me permettre de dépenser de l’argent à la fin de mon voyage, parce que :

  1. le Helpx est une façon de voyager très économique même sans gagner un seul dollar !
  2. le train n’est pas très cher en Australie, donc les billets d’avion étaient le seul gros budget

Durant ces 6 mois je n’ai dépensé que 2200€ au total, sans jamais me priver, car les hôtes sont vraiment très généreux et nous permettent de voir et de vivre des choses incroyable sans dépenser un seul dollars !

Alors si je devais citer 3 mots pour dire comment j’ai fini ce voyage, je dirais que j’ai fini ;

  • Enrichi au point de vue humain,
  • Transformé (et je ne parle pas que de la barbe !)
  • et Heureux !

Que retiens-tu de ce voyage ?

Je pourrais bien sûr vous parler des supers paysages, mais pour moi un voyage n’est réussi que si le côté humain est réussi.

Ce que je retiens c’est vraiment toutes les personnes que j’ai rencontré, avec lesquels j’ai vécu des moments inoubliables, des personnes avec chacune leurs histoires, leurs vies et leurs personnalités. C’est vraiment cette mixité que je retiens, car chacune des personnes que j’ai rencontré m’a apporté quelque chose au point de vue humain.

Concernant le pays à proprement parlé je retiendrais la mentalité hors du commun des personnes, la criminalité est quasiment inexistante, et les gens sont vraiment respectueux que ce soit entre eux ou envers l’environnement (naturel ou urbain). Je n’ai jamais vu un mégot de cigarette sur les trottoirs, pas une crotte de chien, même aux passages piétons, toutes les voitures laissent passer les piétons, c’est assez impressionnant.

Et enfin cet optimisme général également, tout le monde voit le bon côté des choses à chaque fois et c’est vraiment quelque chose qui m’a marqué !

Des conseils pour les futurs voyageurs?

  1. Déjà, je pense que le premier conseil c’est de ne pas faire de plan, de laisser part à l’inconnu, car on a beau lire tout ce que l’on veut sur le pays au final, il reste inconnu et on ne peut pas prévoir ce que l’on sera amené à faire et qui l’on sera amené à rencontrer.
  2. Sinon je pense qu’il est important de partir avec le strict minimum si l’on ne compte pas être sédentaire car j’ai rencontré une personne qui a du renvoyer 10kg de bagages inutiles en France mais elle s’en était rendu compte trop tard.
  3. Je pense qu’il faut aussi avoir à l’esprit que tout ne se passera pas comme prévu et vraiment être optimiste et garder le moral car on a forcément quelques moments de doutes, des périodes délicates (j’ai failli dormir dehors une nuit).
  4. 4.      Et il faut vraiment être ouvert d’esprit, ne pas avoir peur de la différence et être tolérant !
  5. Ah et une dernière chose : Ayez confiance ne vous, ne pas parler anglais n’est pas un frein à la rencontre loin de la, sachez que l’on peut parler avec beaucoup d’autres chose : ses mains, ses yeux… l’essentiel c’est de sourire, après l’anglais viendra progressivement !
  6. Et bien sûr : ne pas rester entre Français ! Mais ça vous devez déjà l’avoir entendu à de nombreuses reprises

Que fais-tu aujourd’hui ?

Et bien suite à mon voyage, je suis rentré en Bretagne ou j’ai passé mes concours et je suis désormais à l’IAE de Saint Etienne, en licence de gestion avec pour projet de partir l’an prochain étudier à l’Etranger grâce à Erasmus, dans un pays Anglo-saxon.

Je pris d’ailleurs pour qu’un de mes enseignants lise cette interview et décide d’office sans regarder mon dossier de me placer en tête de liste dans le choix du pays. J’ai vraiment changé de regard et de mentalité grâce à ce premier voyage, et j’envisage sérieusement de partir faire le tour du monde à la suite de mes études, avec un projet à côté, peut être un livre. Enfin chaque chose en son temps.

IMG_0860En tout cas si jamais une personne à des questions plus précises à me poser je serais ravie d’y répondre !

Voici l’interview de Maxime, n’hésitez pas à laisser vos commentaires et questions ci-dessous !

Merci

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Je tiens premièrement à te féliciter pour ce petit article tres bien redigé. Cependant, je me demande est-ce que c’est possible de passer par l’alternative HelpExchange dans le cadre s’un sejour pour études, je compte etudier 2 ans en Australie, plus precisement a Brisbane.. Je te demande ton avis, que puis-je faire pour me procurer un hebergement pour au moins 6 mois et de changer d’hote si besoin?

  2. salut

    super petit resumé
    juste une petite question , vu que tu y a passé 6 mois a tu fait les procédures pour ouvrir un compte en banque ?

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.