Jobs Tester : Faire du fruitpicking dans les vignes

Grapes in a vineyard being checked by a female vintner 

Quelles ont été vos démarches pour trouver un emploi en Australie ?

Fin février, début Mars nous sommes arrivés sur la côte Ouest de l’Australie et plus exactement à Perth. Pour avoir une idée des offres d’emploi dans la région, nous avons consulté les sites internet. Parmi les sites les plus populaires pour la recherche de travail il y a http://www.gumtree.com.au/ et http://www.jobsearch.gov.au/.

En parcourant ces derniers, nous nous sommes aperçus que trouver un job à Perth sera difficile car il y a peu d’offres d’emploi.

Comment avez-vous réagit face à cette pénurie d’offre ?

Nous avons alors décidé de redescendre un peu plus au Sud. Sur la route nous avons longé beaucoup de vignobles. Nous nous sommes alors arrêtés dans quelques-uns pour demander aux propriétaires s’ils recherchaient des personnes. Malheureusement, tous nous ont répondu qu’ils avaient déjà leur personnel.

Nous sommes tout de même restés dans la région de Margaret River (à 270 km au Sud de Perth) et chaque jour nous consultions les sites internet ainsi que les annonces de travail dans les journaux de la région. Quelques jours plus tard nous voyons une annonce sur le site internet http://www.jobsearch.gov.au : l’agence VinePower de Margaret River (c’est une agence intérim spécialisée dans le recrutement de personnes pour travailler dans les vignes) recherche 100 personnes pour travailler dans les vignes. Nous sommes alors allés nous inscrire.

Travailler dans les vignes, comment ça se passe ?

Le soir nous recevons un message qui nous dit que nous commençons demain. Le lendemain à 4h45 nous sommes alors à l’agence. Nous étions environ 80 personnes (il y avait beaucoup de français).

Le responsable de l’agence nous donne les instructions et insiste sur le fait que nous devons avoir un chapeau, des lunettes de soleil, un gilet fluorescent et un sécateur.

Toutes les personnes qui n’ont pas ces équipements devaient obligatoirement les acheter à l’agence. Nous, nous avions tous les deux besoin d’un sécateur et d’un gilet fluorescent. Nous les avons alors achetés. Le montant des équipements a été déduit de notre 1ère paye.

Pour nous rendre dans les vignobles nous devions prendre notre voiture et suivre le responsable de l’agence. Nous avions entre 15 et 50 km à faire. Une fois arrivés près des vignes, nous avions des instructions et nous connaissions aussi le prix d’une barquette de raisin (en moyenne 2,50 dollars) car nous étions payés au rendement.

Comment étiez-vous payés ?

A 6h, nous coupions nos premières grappes de raisin, 5 minutes plus tard nous remplissions notre 1ere barquette ! 4h plus tard, la journée était terminée ! Nous remplissions environ 20 barquettes chacun par jour. L’agence nous faisait un virement de salaire sur notre compte chaque semaine.

Les avantages ?

Nous avons effectué ce travail pendant 3 semaines. Ce n’était pas fatiguant et le remplissage des barquettes se faisait rapidement.

Les inconvénients ?

Par contre, les kilomètres que nous faisions pour nous rendre dans les vignobles n’étaient pas remboursés. De plus, la saison n’était pas bonne donc nous faisions des petites journées et nous ne travaillions pas tous les jours.

Nous n’avons alors pas gagné assez d’argent et cela nous a incité à chercher un autre travail.

>>Ils ont testé les jobs pour vous

>>Un boulot bien payé en Australie ? Le fundraising

>>Jobs Tester: faire du Fruitpicking dans les champs de Cerises

>>Jobs Tester: être « Kitchenhand » dans un restaurant

>>Travailler dans le Queensland & en Tasmanie

>>Les emplois sur la côté Ouest

Laisser une réponse

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.