Working Holiday et Sécurité Sociale

administration

Préparatifs WHV : Les démarches administratives, la sécu, ce n’est pas votre truc ? On vous explique tout !

 

Le Jeune en PVT a une obligation de souscription à une assurance voyage pour couvrir ses frais de santé à l’étranger. La plupart des pays l’imposent pour éviter que les « étrangers » ne soient un poids pour leur propre système de santé.  A titre personnel, il serait de toute façon inconscient de partir sans ce filet de protection.

Conserve-t-on les droits à la sécurité sociale pendant le PVT ?

 

Le statut du voyageur en PVT est un peu particulier. En effet, puisqu’il s’agit d’un séjour temporaire à l’étranger, il ne bénéficie pas du statut d’expatrié. D’un autre côté, il ne conserve pas ses droits à la Sécurité Sociale. Il faudra donc se réinscrire au retour en France. Notez que votre numéro d’assuré ne changera pas. Vous aurez donc toujours vos 13 caractères suivis d’une clé de contrôle à 2 chiffres. Vous n’aurez même pas à changer de carte vitale. C’est déjà pas mal !

Comment cela se passe lorsque le voyageur en PVT rentre en France ?

 

Vous avez trouvé un travail tout de suite ?

Félicitations ! Vous êtes affilié à l’assurance maladie française. Votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie ouvrira vos droits à partir de la fin de votre premier mois de travail, à condition d’avoir travaillé minimum 60 heures.  Dans ce cas, vous n’aurez aucune couverture pendant 30 jours.

SI: Vous avez travaillé dans un pays lié à la France par une convention de sécurité sociale, vos périodes d’assurance accomplies dans ce pays pourront éventuellement être prises en compte.

SI: Vous avez travaillé dans un pays non lié à la France par une convention de sécurité sociale mais que vous avez adhéré à la CFE (Caisse des Français à l’Etranger), vous serez toujours affilié à la sécurité sociale.

 

Vous n’avez pas de travail (ou n’êtes pas étudiant) à votre retour en France ?

SOIT : Vous avez cotisé à la CFE pendant votre expatriation. Dans ce cas, vous pouvez toujours bénéficier des prestations de la CFE pendant 3 mois, à condition de vous inscrire très rapidement au Pôle Emploi et de fournir une attestation d’inscription. Il faudra donc envoyer les feuilles de soins à la CFE pendant ces trois mois.

SOIT: Vous n’avez pas cotisé à la CFE mais vous avez des droits gelés à Pôle Emploi du fait d’anciennes périodes de travail ou de votre adhésion à l’assurance expatriés de Pôle Emploi services (assurance à laquelle vous pouvez adhérer pendant votre expatriation qui vous permet de bénéficier d’allocations si vous êtes licencié à l’étranger). Vos allocations vous ouvrent des droits à l’assurance maladie.

SOIT: Vous n’avez pas de couverture sociale

Demandez à la PUMa (la protection universelle maladie). Dans ce cas-là, il y aura un délai de carence de trois mois et vous devrez notamment justifier d’une résidence stable pendant trois mois en France.

 

C’est quoi la PUMA ?

Depuis le 1er janvier 2016, la CMU (couverture universelle maladie) a été remplacée par la PUMa (Protection Universelle Maladie). Dorénavant, cette dernière assure aux personnes qui exercent une activité professionnelle en France ou qui résident en France de façon stable et régulière (plus de trois mois), la prise en charge des frais de santé en cas de maladie ou de maternité, à titre personnel et de manière continue tout au long de la vie.

Pour adhérer à la protection universelle maladie, il va falloir remplir un formulaire et justifier des pièces suivantes :

  • Un livret de famille, une pièce d’identité ou un passeport pour l’obtention de votre numéro d’immatriculation si vous ne le connaissez pas ou si vous n’en possédez pas et pour prouver votre identité.
  • Toute pièce justifiant que vous résidez en France depuis plus de trois mois. Par exemple : bail ou contrat de location, quittances de loyer, factures d’énergie ou de téléphone successives. Si vous êtes hébergé par un particulier : une attestation sur l’honneur rédigée par cette personne précisant la date depuis laquelle vous êtes hébergé, accompagné de quittances de loyer ou de factures d’énergie et de téléphone.
  • Votre relevé d’identité bancaire.

 

Peut-on être couvert dès notre retour en France ?

Cap Tempo France, l’assurance de Chapka qui vous couvre jusqu’à 3 mois dès votre retour en France. Elle prendra en charge les conséquences d’un accident, d’une maladie et des soins d’urgence indispensables. A souscrire au plus tôt, si possible avant votre retour !

Il est possible également d’adhérer à la Caisse des Français de l’Etranger.  La CFE offre le maintient des droits à la sécurité sociale lors de votre retour en France après 12 mois de visa vacances travail. C’est son principal avantage (la cotisation est de 87 € par trimestre soit 348 € par an et c’est à souscrire avant le départ).

Quelle assurance souscrire lors d’un Working Holiday ?

Le contrat d’assurance santé de Chapka Assurances spécial PVTiste Cap Working Holiday  se suffit à lui-même pour la prise en charge de vos frais médicaux et d’hospitalisation à l’étranger. Vous n’avez pas besoin de souscrire à la CFE et vos frais médicaux seront pris en charge en illimité, sans franchise et donc également sans recours à la sécurité sociale.

Il s’agit du contrat le plus complet du marché pour un tarif tout à fait abordable. Plus d’infos sur la page Assurance PVT ou sur le site de Chapka.

Exclusif ! En ce moment, vous bénéficiez de 5% de réduction sur l’assurance Cap Working Holiday, pour en bénéficier cliquez sur le lien ci dessous, la remise s’applique automatiquement lors du devis